[L'Aînée - Sélection des libraires] Sélection de l'été !

Que ce soit sous le soleil des tropiques, pendant les jolies colonies de vacances, ou entre deux amours à la plage ahouh cha cha cha, prenez de la crème solaire et un livre !

  • Boulevard de l'océan est une succession de chroniques, d'instants, de souvenirs intemporels et universels.
    À travers les pages, François de Cornière décrit avec justesse et délicatesse le temps qui passe et ces « petits riens » qui illuminent et égayent notre quotidien.

    En se promenant Boulevard de l'Océan, en longeant les plages, François de Cornière crée son propre album de photographies et de souvenirs. Il s'attarde sur les maisons reprenant vie l'été, les baigneurs hésitant à s'enfoncer dans les vagues, l'animation estivale de la maison de la presse ou encore les ramasseurs de coquillages.

    Une succession de textes et d'images universels rendant hommage aux stations balnéaires de l'Atlantique.

  • Oh là là ! Monsieur Manu a encore été très fort cette année ! Il a fait les gros yeux au réchauffement climatique, il a serré très fort la main d'un prince saoudien, et il a même souri à quelqu'un qui dormait sur un trottoir (bon, c'était Ruth Elkrief qui campait devant l'Élysée, mais ça compte quand même).
    Bref, il a bien mérité de petites vacances. Sauras-tu l'aider en continuant à faire de notre beau pays la fierté de l'univers ?
    Mets-toi au travail dès à présent pour upgrader ton process et ainsi augmenter le cashflow de la start-up nation. Liberté, égalité, liquidité.

    Les auteurs reversent l'intégralité de leurs droits à la Fondation Abbé Pierre.

  • De Gaulle à la plage

    Jean-Yves Ferri

    • Dargaud
    • 6 Décembre 2007

    De Gaulle à la Plage est né dans les pages de Vive la Politique, ce grand homme en short découvrant les tongs et les congés payés nous a fait tellement rire qu'il ne pouvait pas nous quitter aussi vite. Très vite Jean-Yves Ferri s'est senti investi d'une impérative mission, il en allait de l'intérêt supérieur du pays, il fallait raconter l'été 56, celui où le Général, lassé de l'ingratitude de ces veaux de français, décida de se consacrer à l'édification de châteaux de sable, au bonheur des pique-nique et aux joies du volley ball.

  • En camping-car

    Ivan Jablonka

    Le camping-car nous a emmenés au Portugal, en Grèce, au Maroc, à Tolède, à Venise. Il était pratique, génialement conçu. Il m'a appris à être libre, tout en restant fidèle aux chemins de l'exil. Par la suite, j'ai toujours gardé une tendresse pour les voyages de mon enfance, pour cette vie bringuebalante et émerveillée, sans horaires ni impératifs. La vie en camping-car.

    Dans ce livre, Ivan Jablonka esquisse une socio-histoire de son enfance, transformant l'autobiographie en récit collectif, portrait d'une époque.

  • L'idée d'imaginer Marcel Proust pratiquant avec adresse et ferveur un art martial ne s'impose pas d'emblée à l'esprit. Claquemuré dans une pièce cloisonnée de plaques de liège, engoncé dans sa robe de chambre et prisonnier de son asthme qui va lui faire garder sa chambre pendant des années, l'écrivain incarne plus l'idéal romantique de l'artiste qui sacrifie tout à son uvre, que l'athlète soucieux de sa forme physique et de ses performances. Pourtant, c'est en lisant ce petit roman plein d'humour et en découvrant l'histoire de Paul et d'Elodie qu'on va comprendre que ce qui semble impossible et inimaginable ne l'est pas vraiment, et qu'il existe des domaines où les arts les plus opposés peuvent, par une curieuse alchimie, se rencontrer et donner naissance à quelque chose de précieux et de rare. C'est donc avec plaisir et étonnement qu'on découvrira cette histoire d'amour improbable entre une passionnée de littérature, inconditionnelle de Marcel Proust, et un jeune pratiquant d'arts martiaux ne s'intéressant qu'à Bruce Lee et aux films de Kung-Fu...

  • Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et... trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l'arrivée va déstabiliser l'équilibre de la tribu.
    Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d'une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s'incruste. Mélangez, laissez mijoter... et savourez !
      Une peinture humoristique de la vie de famille. Télé loisirs.

    Un livre très rythmé, fluide et pétillant. Francenetinfos.com.

    Ce livre a initialement paru aux éditions Michel Lafon sous le titre Nos adorables belles-filles. 

  • « "À quoi pensez-vous tout ce temps ?" La question m'a souvent été posée à l'occasion de mes Grands Tours de trois semaines à vélo. À chaque fois, la même réponse m'est venue : à tout et à rien ! Ce qui ne serait sans doute pas la plus mauvaise approche de la philosophie. » Bernard Chambaz allie dans cet essai souplesse des mots et ressort de la jambe. Mouvement, espace, durée, effort... En cinquante chapitres brefs et savoureux, tous les amateurs, passionnés, fous de vélo, trouveront au fil des réflexions de l'auteur de quoi méditer à leur tour sur des notions pour eux bien concrètes.
    Car détrompons-nous : le vélo n'est pas détaché des idées ! De concept en concept, convoquant avec espièglerie les plus grands philosophes - Kant, Spinoza ou encore Heidegger -, Bernard Chambaz dévoile une autre facette du vélo : celle d'un objet qui prolonge notre être et nous donne à penser.

  • Une grande diversité de jeux : jeux de logique, de mémoire, de reconnaissance visuelle, QCM, Vrai/faux, mots croisés et mêlés, intégrâmes, intrus, énigmes, etc.

    Chaque thématique se compose de :Jeux de « révision » des sujets déjà traités dans l'éléphant.
    Jeux pour élargir le champ des connaissances.
    Jeux en lien avec l'actualité de la discipline .
    Encadrés rédigés.
    Même maquette que l'éléphant : riche iconographie.

  • Avec l'humour qui les caractérise, les dessinateurs Tignous et Gros prennent un malin plaisir à montrer que les vacances ne sont pas de tout repos !Ce livre regroupe plus de 150 dessins ayant pour thèmes : Les plages bondées, les joies du camping, la folie du bronzage ou encore le mauvais temps qui vient tout gâcher...

  • Recueil collectif de 14 nouvelles sur le thème de la cabane.
    Trois cabines de plage hantées par des souvenirs, une cabane à outils qui recueille une jeune fugueuse, une cabane dans les arbres hébergeant les tensions d'une famille en vacances, une épouvantable hutte sur une planète-prison, un soupirail au sous-sol d'un immeuble en chantier où se rencontrent un gamin et un sans-logis, une cabane de jardin ouvrier, une cabane psychanalytique, une cabane en ruine, une cabane magique de bluesmen, une cabane juridique et une cabane conceptuelle.

    Collectif : Banitz, Laurent / Camus, Benoît / Couty, Guillaume / Covolo, Thierry / Crenn, Antonin / Fonte, Louise / Houguet, Nicolas / Jossau, Johanna / Marchand, Gilles / Maréchal, Fabien / Monnot, Stéphane / Pochesci, Bruno / Pujol, Pascale / Ségas, Christophe.

  • Francis en vacances

    ,

    Longtemps attendu et réclamé par les fans, le huitième tome des aventures de Francis, le blaireau farceur, arrive enfin! Mais pour ceux qui n'auraient pas encore la chance de le connaître, qui est cet animal et à quoi occupe-t-il son existence champêtre?
    Francis, blaireau mâle de forte taille et de caractère impulsif, se promène dans la campagne. Parfois cherchant l'amour. Parfois sauvant le monde. De temps à autre, il veut mourir. Souvent, il rate sa vie où attrape des maladies. Ses différentes tribulations sont toutes réunies dans cette série instructive, qui a vu ses adeptes se multiplier comme des hamsters. Aujourd'hui, Francis revient et il a décidé de s'accorder des vacances bien méritées...
    Déjà un classique, l'animal est né dans les pages de l'obscure Sbrödf Review. Son destin, forcément farceur, a rencontré très tôt celui de la collection Delphine. Et bien lui en a pris. Rassemblant aujourd'hui une véritable communauté de lecteurs qui suivent avec délectations toutes ses cocasses mésaventures (aussi bien entre les pages de Fluide Glaciale que dans les albums publiés chez Cornélius) Francis est devenu un personnage inévitable des campagnes françaises, bondissant depuis plus de 20 ans à travers champs alors que ces auteurs poursuivent leurs expériences sur les animaux...
    Dans ce nouvel opus, Francis a décidé de prendre du bon temps et de se dorer un peu la pilule, mais rien n'est simple avec Francis et ce qui devait être un moment de détente risque fortement de tourner au carnage....

  • Camille, jeune fleuriste qui rêve sa vie, visite des appartements qu'elle n'a aucune intention d'acheter.
    Marguerite, quatre-vingt-sept ans, met en vente son appartement qu'elle s'est pourtant juré de ne jamais quitter.
    Derrière leurs fenêtres qui se font face, dans cette rue parisienne, la vie de l'une apparaît à l'autre comme dans un reflet. Les mensonges de Camille à son entourage et les secrets de Marguerite enfouis soigneusement depuis l'enfance se croisent et se répondent... Jusqu'à ce que Thomas, agent immobilier rêveur, entre en scène.
    Comment prendre sa vie à bras-le-corps quand on a décidé d'en vivre une autre ?

  • Au cours d'un déménagement, Ilaria Gaspari a une révélation : et si les philosophes grecs pouvaient vraiment nous apprendre à vivre ? La voilà qui se lance le défi de prendre au mot les penseurs de l'Antiquité, histoire de remettre de l'ordre dans son appartement et dans sa tête.
    À travers une chronique de six semaines, chacune suivant les préceptes d'une école philosophique différente, la jeune femme nous entraîne dans une expérience existentielle étonnante, tantôt grave, tantôt désopilante, et toujours empreinte de sagesse.
    Un exercice jubilatoire qui nous enseigne que la philosophie, loin d'être inutile, a quelque chose à voir avec le bonheur.

  • Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
    Émile a décidé de fuir l'hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d'un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
    Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l'amitié, l'amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d'Émile.

  • Si on vous dit :
    « Appartient au star-système » en 9 lettres, « Espèce de matou-vu » en 7 lettres, « Gloire du concours à bricoles » en 6 lettres, vous répondez...* Il y a les mots croisés... et les mots croisés de Michel Laclos.
    80 grilles INÉDITES du génial verbicuciste, inégalées et totalement addictives, dans leur tout nouvel écrin designé par David Pearson.
    Solutions en fin de volume.
    Plaisir garanti à tous les étages !







    * ASTEROIDE, CARABAS, LEPINE

  • Un été

    Alessandro Tota

    À Bari, dans la région italienne des Pouilles, l'été est arrivé. Sous le soleil plombant du mois d'août, la petite bande de punks fidèles aux bandes dessinées de Tota (Charles, Fratelli), trompe son ennui sous les platanes de la grand-place. Tout le monde est là sauf Claudio, qui a quitté le groupe pour vivre son amour estival avec la belle Cloe sur les plages ensoleillées de la côte adriatique.
    Mais voilà, ce qui se profilait comme un été idyllique va rapidement tourner au cauchemar... Course de voiture, homme-cheval, rave party et bourgeoisie décadente viendront mouvementer le quotidien nihiliste de nos jeunes italiens.
    Comme à son habitude, Alessandro Tota nous emporte avec délectation dans son Italie natale, faite de vieux murs en pierre et de marginaux. On retrouve avec plaisir les personnages de ses précédents ouvrages qui se font entraînés dans une comédie grecque sur fond de lutte de classes. Soutenu par un dessin à l'aquarelle reproduit en bichromie, Tota utilise un rouge irradiant pour souligner l'ardeur des situations. Sous le pinceau de l'auteur, les couchers de soleil se font sanglants et les scènes d'amour sensuelles et chaleureuses.
    Avec Un été, Alessandro Tota signe un livre sauvage qui nous rappelle les grandes vacances scolaires et la promesse d'aventures nouvelles.

  • C'est un été en Normandie. Le narrateur est encore dans cet état de l'enfance où tout se vit intensément, où l'on ne sait pas très bien qui l'on est ni où commence son corps, où une invasion de fourmis équivaut à la déclaration d'une guerre qu'il faudra mener de toutes ses forces. Un jour, il rencontre un autre garçon sur la plage, Baptiste. Se noue entre eux une amitié d'autant plus forte qu'elle se fonde sur un déséquilibre : la famille de Baptiste est l'image d'un bonheur que le narrateur cherche partout, mais qui se refuse à lui.
    Écrit dans une langue ciselée et très sensible, Un jour ce sera vide est un roman fait de silences et de scènes lumineuses qu'on quitte avec la mélancolie des fins de vacances. L'auteur y explore les méandres des sentiments et le poids des traumatismes de l'Histoire.

  • La jeune Flora MacKenzie travaille à Londres dans un cabinet d'avocats. Jamais elle n'avait imaginé que son emploi la conduirait à retourner sur son île natale, au nord de l'Écosse. Une île qu'elle a brutalement quittée après la mort de sa mère, quelques années plus tôt.
    La jeune femme sent très vite qu'elle n'y est pas la bienvenue. La plupart des habitants du village considèrent cette « fille de la ville » comme une étrangère, et les non-dits de l'histoire familiale compliquent les relations avec son père et ses frères. Jusqu'au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de pâtisserie de sa mère. Et si elle avait trouvé la recette pour se réconcilier avec ceux qui l'entourent ?

  • Chaque année, les enfants de la famille Levin attendent l'été avec impatience pour retrouver la maison de leur grand-mère sur l'île de Nantucket. Mais en cette année 1969, rien ne se passe comme prévu.

    Le seul garçon, Tiger, est appelé pour rejoindre l'armée des États-Unis au Vietnam. Blair, l'aînée, est enceinte de jumeaux et ne peut pas voyager. Recluse à Boston, elle se débat avec ses doutes au sujet son mari. Kirby, la cadette, qui a vécu une année difficile, entre son engagement pour les droits civiques et ses amours compliqués, décide de changer d'air et part travailler sur l'île voisine de Nantucket, Martha's Vineyard. Jessie, la benjamine, se retrouve seule entre sa grand-mère, figure de la haute société de l'île, qui lui impose ses règles vieux-jeu, et sa mère, en proie au désarroi le plus profond depuis le départ au front de son fils.

    Cet été 1969 sera pour toutes ces femmes celui de la résilience et du renouveau.

    Un été à Nantucket sera bientôt adapté en film par un label Sony !

empty