[L'Aînée - Bande-dessinée] Parce qu'une image vaut parfois mille mots...

  • Da capo

    Fabio Viscogliosi

    Cette édition reprend les trois volumes que Fabio Viscogliosi avait publié au Seuil entre 1995 et 1998 : 'L' Oeil du chat', 'Du plomb dans l'aile' et 'Morte saison pour les poissons'. Silhouette filiforme, le chat en perpétuelle dérive, à la recherche d'un repas ou aux prises avec la police, évolue comme un hiéroglyphe dans un univers graphique minimaliste dont Fabio Viscogliosi tire le plus grand parti.

  • à travers

    Tom Haugomat

    «À travers» suit la trajectoire d'un homme au destin singulier, qui chérit le rêve de devenir astronaute. De sa naissance à sa mort, toutes les grandes étapes de sa vie sont évoquées. Le principe du livre repose sur un jeu de regards entre ce que vit le personnage et ce qu'il voit, toujours à travers un prisme particulier (le trou de la serrure, une loupe, une fenêtre, un écran, etc.). Un livre graphique à la beauté éblouissante.

  • Les petits

    Marion Fayolle

    • Magnani
    • 22 Octobre 2020

    Une main qui berce, qui caresse, qui soutien et qui dessine sur la pointe des pieds quand l'enfant dort. Durant la première année de son fils, Marion dessine comme pour prendre une grande respiration. Ses images s'entassent, l'aident à penser, la questionnent, fixent ses émotions et adressent à son fils des souvenirs de sa grande métamorphose en maman. Après la parution de sa dernière bande dessinée, "Les Amours suspendues" (Prix spécial du Jury du Festival d'Angoulême en 2018), Marion Fayolle est devenue maman.
    Au cours de la première année qui a suivi la naissance de son fils, elle a réalisé une série de dessins autour de la parentalité ; inspiré de la foule d'émotions, de sentiments et d'idées riches et contradictoires qui ont jalonné cette période de sa vie. Une somme de dessins tantôt drôles, tantôt tendres mais toujours aussi puissants pour nous illuminer, nous questionner, nous réjouir et nous permettre de traduire en images des sentiments beaux et profonds.
    "Les Petits" de Marion Fayolle est un recueil de poèmes dessinés, digne successeur des "Coquins" et de "L'Homme en Pièces" ! Un livre qui nous parle comme jamais de la complexité du processus du devenir parent, de la construction de sa relation à l'enfant et à sa venue au monde. Un trésor à partager !

  • Cathédrale Cardon

    Cardon

    Un homme nu marche seul, muni d'un modeste baluchon. Le long d'un chemin imaginaire, il a comme unique compagne la pierre taillée de l'édifice, abritant, au détour des coursives de l'immensité minérale, son cénacle personnel, composé tantôt de fantômes du passé, tantôt d'artéfacts mémorables. Introduit par une éclairante préface qui porte sur l'enfance de Cardon sous l'occupation allemande, Cathédrale décortique sur plus de cent-vingt dessins au style précis, fouillé et d'une fascinante intensité, sa vie d'artiste engagé. Ces dessins, commencés dans les années 1980, relatent les moments marquants de la jeunesse avec ses incompréhensions, ses plaisirs et ses peurs, et se muent vers l'âge adulte dans un ensemble composé d'influences artistiques, d'échappées nécessaires et d'un dégoût de la religion, des politiques et leurs fiascos successifs. Mais surgissent parfois également les espoirs. Cathédrale est un projet hors norme qui relève de la geste testamentaire. Synthèse graphique et symbolique du fameux style Cardon du Canard Enchaîné, ce livre crée un pont entre son travail d'auteur de bandes dessinées que les lecteurs ont pu découvrir dans les pages de L'Humanité Dimanche dans les années 1970 et ses dessins grands formats publiés au compte-goutte dans les différentes revues de Frédéric Pajak. À l'image de Notre-Dame de Paris, qui fut le premier choc esthétique de Cardon, Cathédrale est un monument : l'oeuvre d'une vie d'un dessinateur exceptionnel.

  • Ce livre est destiné aux amoureux, et aux amoureux de l'amour.

  • Chaque matin, le pêcheur emprunte sa petite embarcation et s'en va travailler en mer.
    Mais ce matin, c'est lui qui est pêché. Emporté par un chalutier industriel, son canot traverse l'Atlantique. Sur la grève, sa femme attend. Déjà les commères prédisent la mort du pêcheur, mais la vieille sorcière qui lit dans les crêpes l'a vu à Cuba.
    Convaincue que son homme est toujours vivant, la bigoudène se lance seule dans une mission de sauvetage improbable.

  • Sur une petite île du grand nord, un volcan entre en éruption, un monde disparaît. Les animaux gagnent la partie basse de l'île, les oiseaux paniquent, les phoques se jettent à l'eau. Et pourtant, il est un animal, un renard, qui court à contresens, mû par un étrange instinct qui dépasse le besoin de survivre. Rien, pas même les coulées de lave, les troupeaux de boeufs musqués en fuite ou les ours ne lui feront rebrousser chemin !

  • De l'autre côté du monde...
    Love Australia, c'est une capsule géographique et temporelle où un peu de la beauté du monde est saisie dans toute son intimité, loin des villes surpeuplées, au plus près des animaux, des arbres et des cours d'eau. Le quotidien d'une nature aussi calme qu'impitoyable vivant selon ses rythmes et ses instincts dans d'immenses paysages encore déserts.
    À l'occasion de la réédition des quatre premiers tome de la série Love, Vents D'Ouest publie un titre inédit consacré à l'Australie. Les kangourous, opossums et koalas nous livrent leurs histoires dans un ouvrage entre fiction et documentaire où, doucement, nous glissons dans la contemplation. Le parfait tempo imposé par le scénario de Frédéric Brrémaud, allié à la souplesse et la précision du trait de Federico Bertolucci offrent un album mémorable à la hauteur des précédents opus.

  • Saccage

    Frederik Peeters

    Frederik Peeters est un animal insaisissable, et comme le prouve son parcours, jamais où on pourrait l'attendre ; Saccage, son nouveau livre, le démontre une fois encore. Saccage, voilà un ouvrage qui défie toute forme de définition, de classification : entre livre d'images et bande dessinée, Saccage dépeint une épopée pleine de tourments, celle d'un homme (prophète ? Héraut de l'apocalypse ?) qui traverse un monde dément, chaotique, baroque, où toute la folie et l'histoire de l'homme semble se télescoper, se mélanger, pour former un magma empli de visions fantasmagoriques, juxtaposant alors écho d'un enfer bien trop terrestre, jeu de références et fresque prémonitoire. Fable d'anticipation, allégorie hallucinée, Saccage se lit comme un poème graphique en forme de constat pour le moins amer et présente un monde en pleine déliquescence, sidérant comme un massacre, effrayant comme un cauchemar mais Saccage est bien plus qu'un délire visuel, c'est une véritable oeuvre coup-de-poing, incroyablement habitée par un artiste au sommet de son art et les dessins sans texte (mais pas «muets«!) de Frederik Peeters donne alors bien plus à lire que nombre de romans ou d'essais.
    Dans une bibliographie où le changement et le renouvellement font quasiment office de règle, Saccage pousse le bouchon encore un peu plus loin et ce livre unique (carrément !), joyau torturé et incandescent, marquera, à coup sûr, les esprits de tous les lecteurs qui oseront s'y aventurer.

  • Tremen

    Pim Bos

    • Dargaud
    • 6 Septembre 2019

    Dans un monde gris, futuriste et apocalyptique, un étrange voyageur et sa monture errent dans des terres désolées. Obligés de se recharger en énergie, ils ne peuvent toutefois pas rester trop longtemps éloignés de la civilisation. Bien que d'autres créatures y vivent, la ville se montre pourtant tout autant inhospitalière, vide et morne. Mais partout où passe le voyageur, les choses se dérèglent, les machines perdent la tête et sèment le chaos. Il lui faut alors quitter la ville et explorer à nouveau les vastes étendues grises, seul.
    C'est avec une parfaite maîtrise que ce récit surréaliste, post-apocalyptique et muet, au graphisme époustouflant dans la lignée d'Arzach de Moebius, nous transmet une profonde impression de solitude et de mélancolie à travers l'errance de son personnage.

  • Un homme arrive dans une étrange contrée et tente de s'habituer à la vie et aux moeurs bizarres des habitants de ce pays. Il a laissé derrière lui femme et enfants pour leur assurer une vie meilleure... Shaun Tan, dessinateur australien né en 1974, traite ici du thème de l'immigration sous une forme métaphorique, convoquant une imagerie fantasmagorique. En résulte une histoire universelle, car tout un chacun pourra s'identifier au parcours de cet homme, à travers les yeux duquel le lecteur vit l'expérience tantôt douloureuse, tantôt enthousiasmante de l'adaptation à une autre culture.

  • L'autre part

    ,

    Cet album de bande dessinée à paraître dans la collection 7/107, nous raconte les aventures d'un personnage dénommé Crayon. Celui-ci est déjà bien connu des familiers de la scène Street Art pour sa présence régulière sur les murs de la ville à Bruxelles et ailleurs.

    Depuis des années, on retrouve un personnage au corps en forme de crayon dans les endroits les plus improbables de la ville. Crayon est décliné, coloré et mis en scène. Il anime les rues de la capitale, invitant les passants à s'exprimer et à investir la ville comme un vaste espace de création, à la fois poétique et tendrement critique. L'auteur de ces crayons est lui-même connu sous ce pseudonyme : Crayon ou Créons. Peut-être sont-ils, en réalité, un collectif ? En tout cas, de la rue, Crayon passe au récit graphique, sans bulles ni textes. Aucun. Et ce pour élargir les horizons du possible. Mêlant et explorant une diversité de techniques ? dessin, aquarelle, peinture à l'huile. ? notre familier Crayon nous plonge dans une histoire peuplée de références populaires, de clins d'oil aux cartoons de Disney, parmi d'autres nostalgies vivifiées par un regard bien ancré dans les questionnements de nos contemporains. Bref un album pour les petits comme pour les grands.

    Une exposition sera organisée pour accompagner la sortie de l'album L'autre part.
    Comme les expositions précédentes de Crayon/Créons, celle-ci se tiendra dans un lieu tenu secret à Bruxelles. Les informations pratiques seront diffusées via les réseaux sociaux les semaines précédant la sortie.

  • Betty Boob

    ,

    Le parcours d'une reconstruction tout en tendresse et chargé d'espoir.

  • L'histoire d'un banc, un simple banc public qui voit défiler les gens à travers les heures, les jours, les saisons, les années... Ceux qui passent, qui s'arrêtent, d'autres qui reviennent, certains qui attendent... Le banc devient un havre, un îlot, un refuge, une scène... Un ballet d'anonymes et d'habitués évoluant dans une chorégraphie savamment orchestrée ou les petites futilités, les situations rocambolesques et les rencontres surprenantes donnent naissance à un récit drôle et singulier. Chabouté tisse avec brio une histoire où plane la magie d'un Tati, agrémentée d'un soupçon de Chaplin, quelques miettes du mime Marceau et d'une pincée de Keaton ... 330 pages d'une aventure dont le héros est un banc, un simple banc public... Juste un peu de bois et d'acier...

  • Pinocchio

    Winshluss

    Aux Requins Marteaux, nous ne manquons jamais une occasion pour fêter un évènement. Et nous n'allions pas manquer de fêter les 10 ans de Pinocchio, merveilleux Fauve d'Or remporté par Winshluss en 2009 au FIBD d'Angoulême. Pour cette nouvelle édition, plusieurs pépites attendent les érudits et nouveaux lecteurs de l'auteur : préfaces, dessins inédits et autres surprises... Pinocchio narre les (més)aventures de la célèbre marionnette, revues et corrigées par ce bon petit diable de Winshluss.
    La trame est la même que dans le roman de Collodi, cependant l'intrigue est modernisée : on retrouve ici un Pinocchio bien loin du gentil garçon qu'en a fait Walt Disney. Avec Winshluss, le pantin de bois se transforme en androïde conçu par un ingénieur en mal de reconnaissance. Tandis que " le grillon qui parle " (ici un cafard) connaît un sort plus enviable que celui du roman, puisqu'il s'agit d'un sdf qui trouve à squatter dans la boîte crânienne du petit robot.
    Winshluss maltraîte les codes de la bande dessinée populaire et les références cinématographiques avec virtuosité. Il transforme les clichés les plus éculés en formes narratives éminemment modernes. Mais toute la force du travail de l'auteur réside dans son traitement graphique. Outre un dessin très expressif, Winshluss fait preuve ici d'une maîtrise insolente du récit muet. Ce livre imposant, prouve que Winshluss est un des auteurs de bande dessinée les plus virtuoses et les plus intéressants de sa génération.

  • L'Odyssée

    Fabio Visitin

    L'Odyssée comme vous ne l'avez jamais vue : un véritable poème visuel, épique et onirique !

    L'Odyssée raconte le voyage d'Ulysse, héros réputé pour sa ruse et dont la principale caractéristique est l'usage de la parole. Il conte ses propres exploits, convainc et charme par le langage tant les Hommes que les Dieux.

    Représenter l'Odyssée, le plus célèbre poème de l'Antiquité, au seul moyen de l'image peut donc sembler un paradoxe, mais c'est un défi que Fabio Visintin a décidé de relever : utiliser les seules images pour décrire cet homme de parole. Comme l'illustrateur le dit :

    "Ce projet raconte L'Odyssée d'Homère uniquement à partir d'images ordonnées en une séquence logique, sans texte ni dialogue. L'objectif est de développer une chronique visuelle simple et compréhensible, à fort impact émotionnel en recourant aux différentes solutions de montage que propose la bande dessinée. Les images offrent une interprétation poétique du récit homérique, avec toute la fascination, les significations que cette grande oeuvre a accumulé au fil du temps. L'intention est ici de créer une lecture purement visuelle qui s'écoule comme un long rêve dont on peut profiter les yeux ouverts."

  • Bien avant Da Capo (paru en 2010), le fameux chat vagabond de Fabio Viscogliosi errait de poubelle en poubelle et voguait de trouvailles en mauvaises rencontres dans un monde désabusé où il était bien difficile de trouver un peu de chaleur « humaine ». Initialement publié en 1996, ici réédité, et signé du nom complet de son auteur aujourd'hui bien connu, le lecteur plongera ou re-replongera avec bonheur au coeur de ce monde silencieux et minimaliste.

empty