[La Cadette] L'homme et la Nature

  • « L'impact du milieu n'a pas le même effet sur un bébé, sur un adulte, selon la construction physique et mentale de chacun. Ce que nous sommes aujourd'hui n'est pas ce que nous serons demain, marqués, expérimentés et souvent blessés par l'existence. Notre corps et notre esprit modifiés par la vie devront s'adapter à un monde toujours nouveau.
    Les hommes et les femmes, les pères et les mères, voient leurs places respectives bouleversées par une nouvelle donne qui chamboule les schémas traditionnels du masculin et du féminin et qui redistribue l'identité et le rôle de chacun dans le couple et dans la famille.
    Notre culture a perdu la boussole, nous naviguons à vue, bousculés par les événements, errant là où le vent nous porte. Il nous faut reprendre un cap, car nous venons de comprendre que l'homme n'est pas au-dessus de la nature, n'est pas supérieur aux animaux, il est dans la nature. La domination, qui a été une adaptation pour survivre, aujourd'hui ne produit que du malheur.
    Une étoile du berger nous indique cependant la nouvelle direction, vers l'unité de la Terre et du monde vivant. » B. C.

    Un livre d'une richesse exceptionnelle, conjuguant tout le savoir le plus récent de l'éthologie, de la préhistoire, des neurosciences.
    Une méditation profonde sur la condition humaine et sur l'avenir de nos sociétés.

  • Le XIXe  siècle a connu un développement sans précédent des sciences naturelles. Si les grands voyages d'exploration témoignent de la diversité du monde et de la variété des espèces vivantes, la géologie dévoile l'inimaginable antiquité de la terre, et l'étude des fossiles révèle les prémices de la vie et l'existence d'espèces disparues, dont les dinosaures. La découverte de l'homme préhistorique questionne tout autant : comment le représenter ? Qui était le premier artiste ? Dans la seconde moitié du siècle, Darwin et ses adeptes interrogent les origines de l'homme, sa place dans la Nature, ses liens avec les animaux ainsi que sa propre animalité dans un monde désormais compris comme un écosystème. Ce bouleversement dans les sciences, ainsi que les débats publics qui traversent le siècle, in?uencent profondément les artistes. L'esthétique symboliste de la métamorphose se peuple alors de monstres et d'hybrides. L'in?niment petit, la botanique et les profondeurs océaniques inspirent les arts décoratifs. À la croisée des sciences et des arts, cet ouvrage confronte les principaux jalons des découvertes scienti?ques avec leur parallèle dans l'imaginaire.

  • Vous avez entre vos mains un ouvrage de photographes parmi les plus doués de notre siècle. Chaque jour, elles et ils prennent des risques, loin de leur famille, pour recréer ces liens que notre culture a délibérément rompus. Page après page, vous vous laisserez surprendre par les innombrables formes que peut prendre la beauté. De l'horreur rationalisée des élevages américains capturée par George Steinmetz aux irréversibles cicatrices que nos industries infligent encore aux écosystèmes dévoilées par Henry Fair, vous ne pourrez en sortir indemnes.
    - CÔME GIRSCHIG.

    L'humanité est à un moment charnière de son histoire. Face à la menace d'extinction qui pèse sur plus d'un million d'espèces végétales et animales, les Nations Unies ont affirmé que dans toute l'histoire de l'humanité, jamais la nature n'avait été aussi fragilisée. À la lumière du nombre croissant de catastrophes naturelles et d'environnements pollués, ainsi que de la montée du niveau des eaux, l'époque géologique actuelle est désignée sous le nom d'Anthropocène, qui reflète l'influence indélébile et irréversible des activités humaines sur la surface terrestre.

    Dans cet ouvrage essentiel et pertinent, ces problèmes majeurs de notre époque sont abordés par douze photographes contemporains parmi les plus influents de planète : Joel Sartore, Paul Nicklen, Ami Vitale, Brent Stirton, Frans Lanting, Brian Skerry, Tim Laman, J Henry Fair, Cristina Mittermeier, Richard John Seymour, Georges Steinmetz, et Steve Winter. C'est avec bienveillance, lucidité et des détails captivé et des détails captivants qu'ils nous content l'histoire à l'origine de leurs images exceptionnelles et analysent les enjeux imminents pour notre planète et pour l'humanité.

  • Ce livre présente plus de 200 clichés qui témoignent de la diversité et de la beauté du monde animal. Ces animaux magnifiquement photographiées sont menacés et il est urgent d'agir pour préserver cette diversité. Mis en scène en pleine page, petits et grands se faisant face, leurs postures amusantes ou inquiétantes, nous touchent et leurs regards nous interpellent. L'auteur et photographe Joel Sartore explique sa démarche et se pose en ambassadeur du règne animal pour alerter sur l'absolue nécessité de protéger nos espèces, dont une partie est en voie d'extinction.

  • Amoureux de l'art ? Amoureux de la nature ?
    Ou bien amoureux des deux ? Ce livre, original et élégant, ravira un public très large.
    Les auteurs y ont compilé les plus beaux dessins et tableaux où figurent des arbres. La majesté du monde végétal est ainsi mise à l'honneur chez Vincent Van Gogh, Gustav Klimt, Alex Katz et tant d'autres. Les conditions de réalisation des tableaux accompagnent la découverte des oeuvres.
    Des pages de jeux typographiques, rendant hommage aux arbres avec précision et érudition, ponctuent également la lecture de ce livre pas comme les autres !

  • Lorsqu'un dialogue s'établit entre l'artiste et la nature, cela donne lieu à la création d'oeuvres dont la beauté sert souvent la profondeur des idées des créateurs. En intervenant dans la nature, les Land artistes - ou artistes environnementaux - avaient amorcé une réflexion sur l'écologie dès la fin des années 1960-1970. A cette époque était apparue la volonté d'échapper au marché de l'art et aux lieux d'exposition.
    Ce livre, dont l'originalité est d'être composé notamment d'une dizaine d'entretiens exclusifs avec des artistes contemporains internationaux, propose à la fois d'analyser certaines oeuvres et de recueillir les pensées et les propos inédits des créateurs afin de comprendre pourquoi ils ont assimilé les pratiques originelles du Land Art tout en explorant de nouvelles pistes. Comment parviennent-ils à tisser des liens privilégiés avec l'environnement naturel, dans une démarche respectueuse et holistique qui inclut tous les éléments de la création ?
    Notre ouvrage propose, sous la plume de Muriel Berthou Crestey, une relecture d'un courant artistique majeur dont les prolongations se retrouvent jusque dans le Street Art. Dans un style fluide, l'auteur fournit dans ses études et ses commentaires un support de connaissance, de rêverie, d'inspiration et de réflexion, aux amateurs d'art, de nature et de jardins, comme aux architectes et aux paysagistes.
    Ce livre est richement illustré de photographies pour partie inédites.

  • Le Street Art est un mouvement artistique contemporain qui regroupe différentes formes de créations en milieu urbain, sur les murs ou le mobilier, que ce soit le graffiti, la pub, la mosaïque, les stickers... Ce mouvement apparait à partir des années 1960 pour finalement se développer dans le monde entier dans les années 1980-90.
    Considéré aujourd'hui comme un art à part entière avec des artistes mondialement connus comme l'anglais Banksy, l'italien Blu, les américains Shepard Fairey et Above, le belge Roa, et les français JR, Invader et Zevs, le Street Art est en perpétuelle évolution.

    Avec le Street Art végétal de Marc Pouyet, une nouvelle étape est franchie. Grâce à ses créations, le Land Art s'invite sur les murs et les éléments urbains, insufflant de la poésie dans le bitume, et aussi - et peut-être surtout - en permettant de nous reconnecter avec la nature en ville, au fil des saisons. Grâce à lui, des mandalas de fleurs envahissent les trottoirs, des baies s'installent en figures géométriques sur les bancs, des tags de mousse végétale dessinent des slogans évocateurs, des branchages ornent les fontaines, des pétales s'invitent sur les portes...

    Et vous pouvez non seulement admirer les créations originales de l'artiste, mais aussi créer à votre tour. À travers cet ouvrage, vous trouverez, en effet, l'inspiration pour réaliser des créations 100 % naturelles, tout en vous réappropriant votre quartier, votre rue.
    Ouvrez l'oeil, la nature arrive en ville, le Land Art se mêle au bitume !

  • « Je n'ai pas de problème avec les règles, je préfère simplement dessiner à main levée. ».
    Philippe Echaroux.
    « «Je voulais proposer un art doux dans sa forme mais terriblement impactant.» ».
    Philippe Echaroux est un artiste urbain qui transperce les murs, les dématérialise. Délaissant les bombes aérosol, il use de la lumière pour projeter ses graffitis et ses portraits photographiques sur les architectures et plus encore dans la nature. Les arbres sont ainsi le nouveau support sur lequel il projette les messages et les portraits des habitants d'un territoire, nous invitant à réfléchir à la place de l'homme dans son environnement. Ephémères, ses oeuvres sont régies par la temporalité du cycle journalier, ne se laissant voir que la nuit. Illicite sans être vandale, cet art urbain est toujours respectueux de la nature et partant, de l'homme qui en est une composante indissociable. ».
    Cyrille Gouyette.

  • Il est des endroits où l'on se crée des souvenirs pour toute une vie, des lieux qui ont la saveur douce et puissante de l'enfance.
    Retrouvez ce sentiment d'émerveillement qui vous transportait jadis grâce à ces cabanes dans les arbres, cases flottantes ou abris isolés, chacun installé dans un cadre naturel exceptionnel : jungle, forêt tropicale, plage, montagne, lac... Savourez le confort d'un hôtel tout en respirant le parfum de l'aventure. Faites vos valises pour ces paradis minuscules à l'écart du monde et ô combien magiques. Que vous rêviez de dormir dans une cabane perchée dans la forêt, une maison flottante sur un lac ou un refuge planté au sommet d'une montagne, aux contreforts du ciel, laissez-vous envelopper par les paysages à couper le souffle et plongez dans la culture locale. Les conseils des propriétaires comme les photographies splendides vous fourniront informations et inspiration : Cabanes insolites vous entraîne au coeur de panoramas sublimes, guidé par les histoires de ceux qui ont décidé de construire un refuge de rêve en pleine nature.

  • Habiter une maison sur pilotis pour parer aux crues soudaines de l'Amazone, dans un Tulou en Chine, une forteresse communautaire créée autrefois pour se protéger des assaillants, ou encore habiter sous la terre pour se préserver des chaleurs intenses du bush australien. Autant d'habitats radicalement différents et qui pourtant posent la même question : comment l'homme peut s'approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et surtout en harmonie avec l'environnement qui l'entoure ? Philippe Simay, philosophe de l'architecture nous conduit à travers le monde pour questionner ces manière d'habiter, leurs spécificités et ce qu'il traduise de la relation de l'homme à son lieu de vie. Cet ouvrage fait écho à la série du même nom diffusée par Arte. La 2e saison sera diffusée à partir du 4 février 2019.

  • Au fil des mois et des saisons, Fred Bernard scrute, dessine et commente la fourmillante vie de son jardin : fleurs, arbres, batraciens, insectes, oiseaux ... et leurs interactions dans cet écosystème miniature. Avec ses aquarelles prises sur le vif et ses notes précises et documentées (mais non dénuées d'humour), Fred Bernard se fait tout à la fois entomologiste, naturaliste, zoologue... et jardinier patient, curieux et aimant les expérimentations. Profiter de la terre fertile, porter attention à la lumière, aux couleurs, à la chaleur, organiser et prévoir ... l'art de jardiner est complet.
    Des extraits de textes littéraires et des vues de lieux emblématiques de Bourgogne enrichissent cette année d'observation. Reproduit en facsimilé avec ses accidents heureux, ce carnet d'un voyageur immobile ravira tous les amoureux de la nature et des jardins authentiques.

  • Ma vie avec les arbres Nouv.

    Une table, une chaise, une étagère venue de l'autre côté de la planète ou encore du bois de chauffage : dans nos sociétés toujours plus urbaines, nous sommes confrontés à l'arbre d'abord en tant qu'objet.
    Déconnectés de la nature, nous avons tendance à oublier qu'il s'agit avant tout d'un être vivant : un être complexe, sensible et fragile, dont il faut prendre soin. C'est tout le sens du métier de Karine Marsilly, arboriste-grimpeuse, élagueuse ou encore « généraliste de l'arbre ». Telle une doctoresse, entre diagnostic, traitement et remise en forme, son regard singulier examine chaque arbre dans sa globalité, de la cime de son feuillage à ses racines profondes sans oublier ses relations avec l'environnement. En appelant à considérer l'arbre comme un patient, comme un être sensible, elle nous invite à redéfinir notre rapport au vivant. L'une des premières femmes en France à avoir exercé cette profession, elle nous fait partager dans cet ouvrage son amour des arbres et la nécessité de les protéger. Le récit d'une vie au service des fragiles et paisibles géants qui nous entourent, accompagné de conseils pour prendre soin des pensionnaires de son jardin.

  • Après un coup de tonnerre du destin, Édouard Cortès choisit de se réfugier au sommet d'un chêne, de prendre de la hauteur sur sa vie et notre époque effrénée. À presque quarante ans, il embrasse femme et enfants, supprime ses comptes sur les réseaux sociaux et s'enfonce dans une forêt du Périgord pour un voyage immobile. Là, dans une cabane construite de ses mains, il accomplit son rêve d'enfant : s'enforester, rompre avec ses chaînes, se transformer avec le chêne, boire à la sève des rameaux. Ce printemps en altitude et dans le silence des bois offre une lecture de la nature qui ne se trouve dans aucun guide ou encyclopédie. Le chêne si calme abrite un cabinet de curiosités et accorde pen­dant trois mois à l'homme perché une rêverie sous les houppiers et les étoiles. Il faut savoir parfois contempler une colonie de fourmis savourant le miellat, écouter un geai ou un couple de mésanges bleues, observer à la loupe des champignons et des lichens pour comprendre le tragique et la poésie de notre humanité. Afin de renouer avec l'enchantement et la clarté, l'homme-arbre doit couper certaines branches, s'alléger et se laisser traverser par la vie sauvage avec le stoïcisme du chêne.

  • L'homme-chevreuil; sept ans de vie sauvage Nouv.

    Une aventure homme-animal extraordinaire.
    L'histoire se passe en Normandie, dans la grande forêt domaniale de Louviers. Photographe, conférencier et amoureux de la nature, Geoffroy Delorme n'a pas encore vingt ans quand il rencontre un jeune brocart qui va changer sa vie. Il lui donne envie de s'installer en forêt pour vivre au contact des chevreuils. Cette immersion va durer dix ans.
    Vivre seul en forêt sans tente, ni abri, ni même un sac de couchage ou une couverture, c'est surtout apprendre à survivre. Geoffroy Delorme suit l'exemple des chevreuils. Il adopte leur mode de vie, apprend à manger comme eux, à dormir comme eux. Il acquiert une connaissance unique de cet animal et son mode de vie.
    Vivre en forêt est un apprentissage difficile. Il faut apprendre à se nourrir et apprendre à stocker. Au printemps, Geoffroy Delorme cueille des feuilles : ortie, menthe, origan, lamier, reine des prés, achillée millefeuille, angélique.... Il les fait sécher en évitant les moisissures et les attaques d'insectes. Pour les protéines, il y a les fruits à coques qu'il ramasse à l'automne et stocke comme les écureuils dans un tronc d'arbre ou dans une cavité rocheuse. Enfin, il y a les vitamines qu'il puise abondamment dans les fruits en été, mais dont il prive son corps en hiver.
    L'homme-chevreuil est l'histoire d'une quête ancienne et qui reste fascinante : renouer avec la vie sauvage.

  • L'interaction des hommes avec le règne végétal et animal par l'auteur de La Vie secrète des arbres.
    Un message optimiste : Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le lien entre l'homme et la nature n'est pas rompu, même si nous n'en sommes pas toujours conscients.
    Comment réveiller la nature en nous ? : Nos sens sont moins émoussés par la civilisation que nous le pensons. Nous n'avons pas cinq mais sept sens : comme certains animaux, nous sommes capables de percevoir les fluctuations atmosphériques (météoropathie) et, comme certaines plantes, nous sommes doués de proprioception.
    Nous sommes la nature : L'homme ne domine pas la nature, il est la nature.
    Encore les arbres : Ils sont nos plus précieux alliés pour nourrir cette connexion.

  • Le mystère d'être un corps, un corps qui interprète et vit sa vie, est partagé par tout le vivant : c'est la condition vitale universelle, et c'est probablement elle qui mérite d'appeler le sentiment d'appartenance le plus puissant. Ainsi, les animaux sont pour nous à la fois des parents et des étrangers d'une profonde altérité. Baptiste Morizot approfondit ici une série d'enquêtes philosophiques fondées sur la pratique du pistage. Il s'agit de pister à la fois les vivants sur le terrain et les idées que nous nous faisons d'eux dans la forêt des livres et des savoirs... Ce livre approche les animaux, humains compris, comme autant de «manières d'être vivant».

  • Qu'est-ce que l'instinct territorial chez les oiseaux ? Vinciane Despret mène l'enquête et, sous sa plume, oiseaux et ornithologues deviennent intensément vivants et extrêmement attachants.

  • Le crocodile vagit, le grillon craquette, l'hyène rit, la mésange zinzinule, le criquet stridule... Que cachent ces sons ? Peut-on percer leurs mystères ? Que peuvent bien se raconter les animaux ?

    Du Brésil à la mer du Nord, de la jungle amazonienne aux étendues glacées de l'Arctique, des pleurs des petits crocodiles aux joutes sonores des éléphants de mer, le biologiste Nicolas Mathevon, spécialiste de bioacoustique, dévoile la diversité des vocalisations animales. Avec lui, nous apprenons comment ces langages leur permettent d'exprimer leurs émotions, de choisir un partenaire, de ruser, de savoir qui domine et qui se soumet, de marquer son territoire, d'appeler à l'aide...

  • Partagez un bout de chemin avec cette scientifique attachante ayant une sensibilité artistique profonde. Laissez-la vous raconter pourquoi elle se plonge dans la nature, ce que cela fait naître comme réflexions personnelles et ce que cela lui apporte en expérience de vie. A travers ce récit intimiste qui mêle connaissances scientifiques et regard poétique sur la nature et l'histoire de l'Univers découvrez une approche originale qui permet un autre regard sur comment flâner dans la nature en étant proche de ses sensations et en découvrant des choses insoupçonnées sur la vie sur Terre et ce qui nous entoure là, très loin.
    Laissez vous porter par une auteure sensible à la nature, du minuscule à l'infiniment grand, et à la beauté qui en émane.

  • Une immersion dans la nature sauvage ou résiliente au fil des voyages de l'écrivain, des forêts alpines aux steppes russes, en passant par les jardins ouvriers des centres urbains.

  • « Qui suis-je ? Si je le savais, cela réglerait un certain nombre de questions que je continue à me poser ! Mais heureusement, j'ai commencé par refuser d'être celui que l'on voulait que je sois. J'ai renoncé très jeune à rentrer dans une catégorie, case, obligation, ou bienséance. Finalement, j'ai exploré deux pistes : l'émerveillement, lorsqu'on observe les insectes on est dans l'étonnement, et le faire, parce que fabriquer de ses mains m'a toujours paru très important ».

    Gilles Clément a vécu son enfance entre la Creuse et Oran, où s'est ancré son goût du voyage et de l'observation. Jardinier, paysagiste, botaniste, entomologiste, enseignant et écrivain, il n'a qu'une passion : le vivant ! Il est à l'origine de nombreux sites (privés et publics, en France et dans le monde) : le jardin de l'Arche de la Défense (Paris), le parc Matisse (Lille), le Domaine du Rayol (Var). Il en a dégagé certains concepts florissants (le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire et le Tiers-Paysage) sur un principe de base : « Faire le plus possible avec, le moins possible contre » la nature, les énergies, la vie.


    Entretiens menés par Sophie Lhuillier

  • Dans chaque promenade avec la nature, on reçoit bien davantage que l'on ne cherche. Comment percevons-nous la nature ? Bienveillante et solidaire ? Sauvage ou menaçante ? Rassurante ou imprévisible ? Nous avons tous une relation particulière avec le monde naturel. Ce livre nous aide à mieux comprendre cette relation et à renforcer notre connexion avec la planète. En s'appuyant sur les qualités méconnues et mystérieuses de la nature, ce guide nous invite à explorer les pouvoirs de la nature afin d'en tirer profit, jour après jour.
    Il explore des sujets tels que l'importance de l'immobilité et du silence pour apprendre à s'ancrer véritablement dans l'instant present, créer un calme intérieur mais aussi pour être plus à l'écoute de notre intuition et de notre instinct. Grâce à des exercices pratiques, de nombreux exemples et des activités de pleine conscience, ce guide, enrichi de magnifiques photographies, comble le fossé entre corps et esprit et nous rappelle la nécessité de nous ressourcer et de nous connecter à ce qui est vital pour notre existence, pour notre bien-être physique, émotionnel et spirituel.

  • Méditer ; la terre vue de l'intérieur Nouv.

    Dans ce monde hyper stimulant et stressant que nous avons créé, axé sur ce qui nous est extérieur et sur la performance, le contact avec notre écosystème intérieur s'effrite, de la même façon que s'effrite notre lien à la nature sous l'effet de l'urbanisation croissante, de nos milieux de vie dépourvus d'espaces verts et de notre consommation effrénée des ressources naturelles. Or, la manière dont nous traitons notre monde intérieur se reflète directement sur l'extérieur, et vice versa. Les écosystèmes extérieur et intérieur sont indissociables. Devant la crise écologique actuelle et la transition qu'elle nécessite sur les plans individuel et collectif, "Méditer la Terre vue de l'intérieur" nous invite à considérer qui nous sommes et comment nous pouvons reconnecter à soi, à autrui et à la Terre. Transformer notre état intérieur en y cultivant la paix, la bienveillance et la compassion s'avère indispensable pour transformer le monde et faire naître une société plus solidaire, écologique et pérenne.

  • Voici la vision écospirituelle qu'expose Thierry Thouvenot. La crise écologique actuelle et le mal-être contemporain sont liés au fait que l'être humain se dissocie de la nature, et considère le corps et l'esprit comme deux entités séparées. Il est urgent de nous reconnecter à notre nature originelle et de retrouver notre unité fondamentale avec le vivant. En émaillant son propos de témoignages personnels, l'auteur nous guide de façon ludique et pédagogique vers la reconnexion à notre vraie nature, libre, tranquille, joyeuse et pleinement vivante.
    Cet ouvrage propose des exercices pratiques (méditations, massages, yoga des émotions, voyages chamaniques, explorations de l'esprit...) pour aller à la rencontre de tous les aspects de nous-même : le corps, les émotions, le mental, l'ego, le soi, l'âme, l'être, et découvrir que l'intégralité de ces aspects forme un tout unifié.

empty