Clémentine Barthélémy

  • La reine des poisson, racontée et chantée par Mimi Barthélémy, avec la participation de Coralie Barthélemy (chant), Serge Tamas (guitare) et Carlos Schneider (saxophone).

    C'était au temps où la mer regorgeait de poissons autour de l'île. Pourtant, le pêcheur Lormilis ne pêchait pas assez de poissons pour nourrir sa famille... Jusqu'au jour où il rencontra la reine des poissons.
    Quelle n'est pas sa surprise lorsque, à peine nés, les deux jumeaux que sa femme met au monde après l'avoir obligé à tuer la reine des poissons pour la manger, prennent la route avec leurs chiens, leurs machettes et leurs bouteilles d'eau " réveillante ressusciter les morts secourir les vivants " ! Pour quelles aventures ? Pour quels exploits ?

  • Qu'est-ce que l'amour ? C'est la question que pose Platon dans Le Banquet. Quelques amis, dont Socrate, relèvent le défi d'une définition de l'amour. Parmi eux Aristophane, qui parle du commencement de l'amour. Cela donnera un mythe d'une force incomparable, un des mythes les plus célèbres de toute l'histoire de la philosophie.

  • Tiré du Banquet, le dialogue de Platon le plus lu et le plus apprécié, le mythe d'Aristophane (appelé parfois improprement mythe des androgynes) est un récit d'une force incomparable, qui n'a de rival, dans l'oeuvre de Platon, que l'allégorie de la caverne. Il existe, de ce point de vue, un indice qui ne trompe pas : les images qu'il propose se sont immortalisées par l'intermédiaire de la langue. Ainsi dit-on aujourd'hui de la personne que l'on aime qu'elle est notre "moitié", expression que l'on retrouve dans plusieurs langues. Ce monument de l'histoire de la pensée et de la culture occidentale doit son succès à son thème : l'amour. Pour définir l'amour, le mythe choisit de nous dire d'où vient ce sentiment, à quel point il est lié à notre identité. Un récit essentiel parce qu'un récit porteur de vérité: nous ne sommes pas des dieux, notre condition est une condition d'être incomplet, "déchiré", de "mortel", qui oblige à la prudence et à la modestie. Mais s'il est de la première importance de connaître ses limites (c'est le sens véritable du "connais-toi toi-même" du temple de Delphes), c'est parce qu'en connaissant ses limites on peut les faire reculer, et ainsi donner la pleine mesure de sa puissance. Le mythe doit aussi son succès à sa conclusion : certes il y a du tragique dans la condition humaine, mais il y a aussi du sens : le sens de la vie est essentiellement lié au bonheur de la rencontre des sexes, et aux horizons de fécondité que celle-ci rend possible.

empty