Les Cuisinieres

  • En Provence, on aime faire gaudinette (des petits repas joyeux) avec des mets simples comme de l'aïoli avec des tranches de pain, des olives et quelques jaunes (pastis) bien frais. Et l'on sait sortir les petits plats dans les ragoûts de truffes du Ventoux ou les treize desserts de Noël. Les plus bésuquets (difficiles à nourrir) n'y résisteront pas !

  • Le dauphiné qui a donné naissance à 3 départements : la Drôme, les Hautes-Alpes, et l'Isère, est bien connu pour ses nombreuses spécialités culinaires commes le gratin dauphinois, les caillettes, la pogne, le Saint-Marcellin, les ravioles... Elisabeth Denis a choisi, pour vous, les meilleures recettes traditionnelles dauphinoises, celles que préparaient nos grand-mères et dont vous retrouverez les saveurs grâce à ce petit carnet. Le fameux feuilleté de picodon, Tourtous du Champsaur, Truites au bleu du Vercors, «L'incontournable gratin dauphinois», Pintadeau de la Drôme aux olives de Nyons, Nougat glacé au miel de lavande, Les pommes au caramel de noix...

  • Au pied des Pyrénées, le Béarn affiche fièrement des plats populaires et revigorants, à l'instar de la célèbre poule au pot, instauré plat dominical pour tous les paysans par le roi Henri IV, ou encore la fameuse garbure.
    Le canard, le foie gras et les confits tiennent aussi une place de choix, tout comme le boeuf de Chalosse, qui se marie à merveille avec la fameuse sauce béarnaise, qui n' est pas originaire de la région. En 1837, le sieur Collinet, cuisinier au Pavillon Henri IV à Saint-Germain-en-Laye, baptisa la sauce qu' il venait de mettre au point en regardant le buste d' Henri IV, majestueusement installé dans la salle de restaurant.

  • Les terroirs tourangeau et angevin sont des terres rabelaisiennes, celles où Grandgousier déniche de quoi se remplir la panse et le gosier. Région emblématique de notre Histoire de France, le Val de Loire et ses châteaux nous offre un patrimoine culinaire prestigieux. La diversité des vins d'Anjou et de Touraine séduit également tous les palais par son caractère minéral. Blanc ou rouge, le vin s'invite souvent dans les sauces ou les desserts pour marquer un peu plus l'harmonie qui règne dans cette région.
    La cuisine du Val de Loire est une affaire de cordons-bleus qui savent, mieux que personne, mettre en valeur les produits de cette région appelée «jardin de la France». Dans la Loire et la Maine, les pêcheurs ne comptent plus à foison les truites, les aloses, les brochets et les anguilles. Les volailles sont racées, les charcuteries réputées et les liquoristes se sont illustrés au fil des siècles, notamment avec la création du Guignolet ou du Cointreau.

  • Ce carnet exprime toute la culture culinaire marseillaise par la découverte de saveurs fortes et authentiques. La bouillabaisse traditionnelle ou l'aïoli typique, en passant par les véritables navettes, nous transportent au coeur de la Canebière.

  • La gastronomie gersoise est solidement ancrée dans le terroir et dans la préparation traditionnelle des produits de la ferme. Le foie gras, qu'il soit d'oie ou de canard, demeure le produit festif par excellence qui est présent sur toutes les tables. Régalez-vous aussi avec le porc noir gascon, la croustade, la tourtière, le pastis gascon, les melons de Lectoure ou les fruits de vergers...

  • La gastronomie de la Dordogne est simple, mais toujours authentique et copieuse. Laissez-vous séduire par la richesse de ses mets et la délicatesse de ses saveurs. Découvrez des plats préparés avec les produits d'un terroir généreux : foies gras d'oie et de canard, confits, cèpes, truffes, cabécou, noix, fraises...
    Ici, les gourmands et les gourmets sont au paradis !

  • La cuisine Picarde est une cuisine vraie, familiale, et roborative faite de savoureux contrastes entre les goûts puissants du Maroilles ou du Rollot et les raffinements de la crème Chantilly, des macarons, de la tarte à la rhubarbe aux spéculoos. Ce sont ces délices de saveurs que Sonia Ezgulian souhaite nous faire découvrir au travers ces recettes authentiques, puisées au coeur de la Picardie.
    Préparez et dégustez en famille ou entre amis les célèbres ficelles, la flamiche, le pâté de canard d'Amiens, le gratiné de brochetons au cidre, la fameuse caghuse, et terminez en douceur avec la rabotte picarde ou le cramique.

  • Ce carnet nous transporte dans un territoire riche et à la nature généreuse. Les recettes sont donc typiques avec les tripoux, l'aligot, la préparation de l'agneau mijoté et les châtaignes qui fondent des heures au coin du feu. Un vrai régal pour les papilles.

  • Baignées d'une lumière changeante que filtrent les grands pins bercés au rythme des marées, les berges du bassin sont propices à toutes sortes de songes, mais surtout à d'opulentes rêveries gourmandes portées par un éventail incomparable de produits de la mer ou du terroir. Les parcs ostréicoles se succèdent sur tout son pourtour et Gujan-Mestras, située au sud du bassin, est considérée comme la capitale de l'ostréiculture Arcachonnaise.
    Sur le petit port de pêche d'Arcachon, les chaluts débarquent une grande variété de poissons. Sur les marchés, bécasses, palombes, canards sont à l'honneur. Les plus beaux produits qui s'accompagnent des meilleurs vins de Bordeaux, Sauternes, Médoc, St Emilion, Pomerol et Entre-deux Mer.
    Régine Lorfeuvre-Audabram est partie pour vous à la recherche des recettes des femmes de pêcheurs et d'ostréiculteurs ; celles auxquelles on ne résiste pas, dont les effluves délicieusement parfumées stimulent nos papilles.

  • La gas­tro­no­mie ger­soise est soli­de­ment ancrée dans le ter­roir et dans la prépara­tion tra­di­tion­nelle des pro­duits de la ferme. Le foie gras, qu'il soit d'oie ou de canard, demeure le pro­duit festif par excel­lence qui est présent sur toutes les tables. Régalez-vous aussi avec le porc noir gascon, la crous­tade, la tourtière, le pastis gascon, les melons de Lectoure ou les fruits de ver­gers...

  • Authenticité et gourmandise. Ce carnet manuscrit de recettes de nos grands-mères nous invite à découvrir toute la richesse de notre terroir avec ses recettes traditionnelles qui se transmettent de mère en fille.

  • Connue pour ses châteaux, ses jardins, ses étangs et ses forêts remarquables, la Sarthe propose de nombreuses recettes à base de poissons d'eaux douces, d'abbâts et de fruits. Elisabeth Denis partage dans ce petit carnet les secrets des grand-mères sarthoises. Des recettes simples et typiques pour découvrir ou redécouvrir les plats de nos aïeuls, qui régalent et régaleront encore de nombreuses générations.
    Porée blanche, Clafoutis au jambon, Pâté de lapin du Perche Sarthois, Palette demi-sel aux champignons et tomates, Poule noire de la Flêche farcie, «Trompe-bonhomme», Carpe au vin rouge, Gâteau visitandine aux amandes, La miottée...

  • Au coeur de la France, la Sologne, autrefois marécageuse, regorge d'excellentes ressources, grâce à ses étangs et ses forêts. Ingrédients de choix pour une cuisine savoureuse, le gibier, le poisson, les champignons, les asperges et bien sûr son fameux fromage de chèvre raviront cuisinières et fins palais !
    Dans ce petit carnet de recettes, comme écrit par nos grand-mères, vous découvrirez les richesses de cette cuisine de terroir et pourrez déguster : le fameux pâté de mauviettes en croûte, le filet de sandre à la fondue d'échalotes, le rôti de biche aux champignons, la célèbre tarte des soeurs Tatin et l'incontournable étang solognot.
    Des recettes simples et traditionnelles pour retrouver le vrai goût de la cuisine d'antan...

  • La baie du Mont-Saint-Michel est une terre bénie des Dieux. Autrefois, les bisquines, des voiliers de pêche emblématiques du lieu, formaient dans la baie un incroyable ballet de voiles, appelée la caravane.
    Aujourd'hui ce sont les chalutiers qui rapportent dans leurs filets de magnifiques soles ou de beaux bars. Les maquereaux sont capturés dans les «pêcheries» de cette baie, des entonnoirs naturels qui piègent les poissons quand la marée descend. Autre spectacle typique du paysage montois, les bouchots où sont élevées des moules récemment AOC, sans oublier les agneaux de pré-salé qui paissent sur les herbus, un pâturage régulièrement recouvert d'eau de mer. Victorine Granet a aussi recueilli les recettes des amateurs de pêche à pied (coques, palourdes, crevettes) et les spécialités sucrées de la région qui rendent hommage au beurre salé et à la bonne crème épaisse.

  • Saint-Tropez, très italien petit port de pécheurs, à l'écart des palaces et jardins tropicaux de la riviera, autrefois fréquenté par de riches hivernants anglais, fut un temps épargné par la déferlante touristique.
    Investi il y a plus d'un demi-siècle par la faune germanopratine, qui renouait pendant les deux mois d'été avec un art de vivre ludique, festif, convivial et méditerranéen, le lieu n'a cessé d'attirer ceux qui font la une des magazines people, tout en conservant l'authenticité de ses ruelles et placettes.
    On y amarre son yacht, on y vient dîner ; là, on y célèbre les joyaux méditerranéens que sont le rouget, l'oursin, la tomate, l'amande ou l'anchois, mis en majesté par des chefs créatifs qui s'inspirent, pour mieux les renouveler, de recettes ancestrales. Celles dont Régine Lorfeuvre-Audabram vous dévoile les secrets, celles qui ont façonné l'identité culinaire de ce petit port où dominent les effluves délicieusement parfumées d'ail et d'anis auxquels on ne résiste pas.

  • Découvrez les meilleures recettes de la Haute-Garonne Avec un patrimoine culinaire particulièrement riche et varié, l'ancien comté toulousain s'inscrit au coeur d'un bassin versant, à la ligne de partage des eaux, entre influences océanes et méditerranéennes.
    Ce carrefour gastronomique, véritable pays de cocagne, est un creuset où les rustiques charcuteries et fromages des montagnes pyrénéennes se mêlent aux chapons fins des plaines du Lauraguais et aux volailles, confits et pâtés de foie gras du Gers et du Lot. Dans la vallée, les marchés regorgent de fruits et légumes : asperges blanches, chasselas de Moissac, melon de Lectoure, pruneaux d'Agen, oignons de Trébons, ail rose de Lautrec, «respountsous», truffe noire, noix du Quercy, cèpes, ainsi que les volailles et le porc noir du Gers, chapons fins du Lauraguais, fromages pyrénéens

  • Les conseils de la petite cuisinère berrichonne vous invite à un voyage gourmand Une petite partie du Val-de-Loire, une autre de la Sologne, le Sancerrois, la Champagne berrichonne, le Boischaut et une large lande en Brenne : cette multiplicité de terroirs confère au Berry une richesse de produits que les cuisinières interprètent à volonté en cultivant l'authenticité. Les marmites ronronnent joyeusement, riches en plats plus délicieux les uns que les autres : le « jau au sang », langue de boeuf, truffiat pour les plats principaux, les beugnons, sanciaux, millats, riches en fruits pour des desserts frais et onctueux.

  • La gas­tro­no­mie de la Dordogne est simple, mais tou­jours authen­ti­que et copieuse. Laissez-vous séduire par la richesse de ses mets et la délica­tesse de ses saveurs. Décou­vrez des plats préparés avec les pro­duits d'un ter­roir généreux : foies gras d'oie et de canard, confits, cèpes, truf­fes, cabécou, noix, frai­ses... Ici, les gour­mands et les gour­mets sont au para­dis !

  • Le Morbihan, terre de contraste, offre une grande diversité de recettes généreuses et conviviales. La forte présence de la culture bretonne donne un cachet idéal aux côtes de Belle-Ile et leur fabuleux inventaire de poissons, crustacés et coquillages. Les terres rendent hommage au cochon (jambonneau, andouille) et à la production potagère. La tradition du Morbihan aime également sentir la chaleur des desserts typiquement bretons tels le kouign-amann et les précieuses galettes de sarrasin. Vous trouverez notamment à la table morbihannaise : les huîtres gratinées, les ormeaux à l'échalote, le mulet en papillote, la sole au fumet...

  • Avec un patrimoine culinaire particulièrement riche et varié, l'ancien comté toulousain s'inscrit au coeur d'un bassin versant, à la ligne de partage des eaux, entre influences océanes et méditerranéennes. Ce carrefour gastronomique, véritable pays de cocagne, est un creuset où les rustiques charcuteries et fromages des montagnes pyrénéennes se mêlent aux chapons fins des plaines du Lauraguais et aux volailles, confits et pâtés de foie gras du Gers et du Lot.
    Dans la vallée, les marchés regorgent de fruits et légumes : asperges blanches, chasselas de Moissac, melon de Lectoure, pruneaux d'Agen, oignons de Trébons, ail rose de Lautrec, «respountsous», truffe noire, noix du Quercy, cèpes, ainsi que les volailles et le porc noir du Gers, chapons fins du Lauraguais, fromages pyrénéens...

empty