Anne Percin

  • Premier tome de ce qui deviendra une série culte, à plus de 100 000 exemplaires vendus. On y découvre son héros, Maxime Mainard, impertinent adolescent de 17 ans. Pour échapper aux vacances en famille, il a choisi de les passer avec sa grand-mère, dans son pavillon du Kremlin-Bicêtre. Il avait tout prévu pour couler des jours tranquilles devant son ordi... sauf la crise cardiaque de sa grand-mère. Les vacances vont se transformer en feuilleton délirant ! Découvrez ou redécouvrez ce classique du Rouergue jeunesse dans son édition poche "collector".

    1 autre édition :

  • Les singuliers

    Anne Percin

    Dans les années 1888-90, un jeune peintre belge, Hugo Boch, en rupture avec ses origines bourgeoises, s'installe à Pont-Aven et y fait la rencontre de nombreux artistes, notamment Gauguin. Ce dernier l'introduit dans l'avant-garde, dont Van Gogh est le maître scandaleux. Mêlant figures historiques et personnages fictifs, ce roman épistolaire croque sur le vif l'esprit du temps et propose une remarquable réflexion sur la création.

    1 autre édition :

  • Saison 3 des aventures délirantes de Maxime Mainard. Il en rêvait, il l'a fait, ce groupe de rock, dont il parlait tant en saison 2. Il s'appelera Kremlin... Et il s'adjoint pour cela trois acolytes hallucinants : son oncle dépressif, un flic punk, et un allumé costumé en télétubbies... Nouvelle édition avec couverture originale.

  • Deuxième saison de la série inaugurée par Comment (bien) rater ses vacances. Cette fois-ci, son héros, Maxime Mainard, a tous les atouts en main pour réussir son année de terminale : une petite copine, Natacha, rencontrée durant l'été, un Smartphone offert par ses parents, une guitare Fender et un local de répétition dans la cave de sa grand-mère. Mais gérer sa love story quand on veut, aussi, devenir une rock star, c'est pas facile ! L'automne sera chaud et hilarant ! Nouvelle édition avec couverture originale.

  • Maxime Mainard, le héros de la trilogie Comment (bien) rater ses vacances, est de retour en 4e saison. Il a bien eu son bac, raté son admission à Sciences Po... mais a trouvé un contrat sur la Côte Atlantique pour jouer avec son groupe de rock. Pour l'occasion, il embarque toute sa bande, petite copine et soeur comprises, pour quinze jours à l'océan. Des vacances à nouveau délirantes.

  • Western girl

    Anne Percin

    Elise a deux passions : l'équitation et la musique country. Aussi, quand ses parents lui offrent trois semaines dans un ranch du Middle-West, c'est le rêve américain qui s'offre à elle. Mais la douzaine de jeunes qui partagent le voyage vont vite le lui gâcher. Ces snobinards parisiens la traitent comme une pestiférée et lui font subir humiliations et moqueries... simplement parce qu'elle ne leur ressemble pas.
    Et peut-être aussi par jalousie amoureuse ? Dans ce nouveau roman, Anne Percin nous offre un pachtwork formidable qui mêle amour des chevaux, fascination pour les grands espaces américains... et véritable d'histoire d'amour où le garçon le plus riche tombe amoureux de la plus pauvre ! Après sa série culte, Anne Percin donne vie à une adolescente formidable dont on dévore le journal de bord américain avec jubilation.
    Les jeunes adolescentes vont adorer.

  • Bonheur fantôme

    Anne Percin

    À 28 ans, Pierre a quitté Paris pour s'installer dans la Sarthe. Il vit de quelques brocantes, travaille à une biographie de Rosa Bonheur, une peintre spécialiste des vaches au XIXe siècle. Un temps mannequin, ancien étudiant en philosophie, pourquoi s'est-il mis ainsi en retrait du monde ? Ce premier roman envoûtant mène une véritable «enquête intérieure» pour révéler les ressorts secrets d'un homme singulier.

    1 autre édition :

  • Ma mère, le crabe et moi

    Anne Percin

    • Rouergue
    • 16 Septembre 2015

    Tania, 14 ans ½, vit seule avec sa mère, dans un village du Puy-de-Dôme. Vie tranquille, trop tranquille, depuis que ses parents ont divorcé et que son frère aîné est parti faire une école de sous-officiers. L'une adore les trucs gothiques, l'autre tient un blog « lectures et confiture ». jusqu'à ce que le comportement de la mère devienne très mystérieux. Lorsque Tania consulte l'historique internet de la mère, elle comprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein.
    Après le choc de l'annonce, entre les séjours de la mère à l'hôpital et les traitements, les deux tentent de reprendre le cours de leur vie... même si, au collège, Tania devient « la fille qui vit seule avec sa mère qui a un cancer du sein »...
    Sur ce sujet a priori difficile et peu traité en littérature jeunesse, Anne Percin sait se tenir sur deux fronts : celui du plus grand réalisme, dans le traitement de la maladie et ses effets, celui du regard sensible et souvent plein d'humour porté sur cette mère et sa fille devenues, par force, des combattantes. Car, en parallèle, Tania n'oublie pas de devenir une championne de cross. et de tomber amoureuse !

  • La bibliothèque du lycée. C'était mon sanctuaire. L'abri sûr en cas de coup dur, le lieu saint à l'abri du vulgaire. C'était mon terrain de chasse favori, depuis que j'y avais dé­couvert un gros livre relié de maroquin vert, qui portait sur le dos ces lettres d'or : Amours des dieux et des héros. Je revenais toujours consulter ce livre, rêver à ces amours. M'éblouir d'images jusqu'à me brouiller la vue et la raison. Or, il arriva qu'un jour le livre disparût. Ce livre était ma machine à rêver. Qui avait pu m'en priver, sous prétexte d'un exposé banal, d'une simple lubie ? A partir de 14 ans.

  • Le premier été

    Anne Percin

    Deux soeurs se retrouvent une fin d'été en Haute-Saône, afin de vider la maison de leurs grands-parents décédés. Depuis longtemps, Catherine, la benjamine, se tient loin de ce village. Pourtant, chaque coin de rue ou visage croisé font surgir en elle des souvenirs précis et douloureux. Sa soeur aînée a fondé une famille, elle, non. Devenue libraire, c'est une femme solitaire.
    À l'adolescence, déjà, elle passait des heures dans les livres. Mais pour ce qu'elle a vécu ici, l'été de ses seize ans, l'été de sa lecture du Grand Meaulnes, "il n'y a pas eu de mots. Il n'y en a jamais eu, ni avant, ni après. C'est quelque chose qui ne ressemble à rien d'écrit." Quinze années ont passé, et personne n'a jamais su quel secret la tenaillait depuis tout ce temps, le drame dont elle a peut-être été coupable.
    C'est une histoire d'innocence et de cruauté que nous raconte Anne Percin. Sensuelle et implacable à la fois, douce-amère comme tous les crève-coeurs de l'enfance.

    1 autre édition :

  • Mélinda vit près d'un terrain vague, dans une vieille caravane. Depuis l'incendie de leur appartement, elle ne va plus à l'école et s'invente un monde bien à elle, plein de mystères et de richesses. L'arrivée d'un cirque va lui donner matière à rêver. D'autant que, par la faute de Pablo, le fils du directeur du cirque, le bébé tigre s'est échappé... Dans l'histoire, Mélinda va même retrouver son père !

  • Dans ce recueil de quatre nouvelles, quels que soient les lieux et les époques, les « héros » marchent » toujours par deux, pour le meilleur ou pour le pire. Et se dirigent tant bien que mal vers l'âge adulte, tantôt en se brûlant les ailes, tantôt en prenant leur envol. Ces « trains dans la nuit », ce sont d'abord Ryan et Marc, deux élèves en BEP mécanique auto, paumés dans une zone agricole du Charolais avec, comme seule perspective, un taf dans un garage. Entre le rebeu, Ryan, viré d'un lycée de la banlieue de Lyon et Marc, fils de paysan, va se nouer une sorte de reconnaissance, sur fond de reggae, de joints et d'alcool. Jusqu'à ce que, en révolte contre la « Planète bouse », ils se mettent à tout cramer.
    Dans « Loin des hommes », il y a Naïma et Tony. Lui est amoureux d'elle, mais ils se connaissent depuis la crèche et puis, comment une fille comme elle pourrait tomber amoureuse d'un type timide comme lui, et mal dans sa peau ? Pourtant, ce soir-là, il lui a donné rendez-vous dans le parc du Creusot. Un rendez-vous très sérieux. Qui durera toute la nuit, jusqu'à l'amour.
    « Nirvana » : c'est dans le Londres des années 90 que deux garçons, amants de galère, pleurent ensemble la mort du chanteur Kurt Cobain, « leur frère des nuits noires ».
    Enfin, dans « La Forge », deux cousins s'aiment autant qu'ils se détestent, et vont enfin, et ensemble, se révolter contre la tyrannie d'un père/oncle cruel alors que les événements de Mai-68 mettent à bas l'ancien système de valeurs.

  • Sous la vague

    Anne Percin

    Mars 2011. Alors que le Japon s'enfonce dans le chaos nucléaire, l'héritier d'une prestigieuse propriété de cognac vit son propre tsunami. Dégringolade financière, fille enceinte d'un ouvrier syndicaliste, grève, etc. Il résiste à sa façon, molle et naïve, ne trouvant du réconfort qu'auprès de son chauffeur, un fumeur de joints, ainsi que d'un chevreuil, comme si, face à la sauvagerie globalisée, seule la chaleur d'un animal, ou les fragrances d'un vieil alcool, lui apportaient réconfort.
    Démarrant comme une comédie sociale, le nouveau roman d'Anne Percin bascule progressivement dans une fable fantaisiste et décalée. Une nouvelle veine pour cette auteure appréciée en littérature générale comme en jeunesse.

  • Point de côté

    Anne Percin


    il court, pierre, éperdument, à en perdre le souffle.
    on lui a dit qu'il est dangereux de courir à jeun, trop longtemps, sous le soleil. alors il court à jeun, longtemps, sous le soleil. pour mourir. mais il ne meurt pas, au contraire, son corps trop lourd s'affine, lui qui a un poids terrible à porter. malgré lui, la vie continue de battre comme son coeur qui refuse de lâcher pendant l'effort. un coeur qui fait ses choix et obéit à ses propres lois. quand on ne croit plus à rien, tout peut arriver.


  • Le jeune Servais, fils d'imprimeurs lyonnais, est un adolescent réservé qui rêve de voyages lointains. Il s'imagine naviguant vers l'horizon, explorant de vastes terres inconnues... Et Servais a de la chance, puisqu'à la Renaissance, de nombreux ouvrages d'explorateurs sont publiés, et son père Nicolas Des Collines est chargé de les imprimer.
    Mais son père, sur les conseils de ses amis imprimeurs et de François Rabelais, a pour lui d'autres ambitions : voulant l'éduquer suivant les principes humanistes, il l'envoie à Paris pour étudier. Ainsi son premier grand voyage ne sera-t-il pas celui qu'il espérait, et pourtant, c'est celui qui changera sa vie.

  • Né sur X

    Anne Percin

    Otage des Gloums sur Terre depuis dix ans, Nicolas a décidé de retourner sur sa planète d'origine, retrouver les siens. Car il connaît maintenant la vérité : il est né sur X. Et son copain de palier qui se fait taper par ses Gloums sera peut-être d'accord pour partir avec lui. Parce qu'il ne peut entendre la vérité, Nicolas se réfugie dans la fiction. Le temps pour lui d'accepter la réalité...

  • Le jeune Servais, fils d'imprimeurs lyonnais, est un adolescent réservé qui rêve de voyages lointains. Il s'imagine naviguant vers l'horizon, explorant de vastes terres inconnues... Et Servais a de la chance, puisqu'à la Renaissance, de nombreux ouvrages d'explorateurs sont publiés, et son père Nicolas Des Collines est chargé de les imprimer. Mais son père, sur les conseils de ses amis imprimeurs et de François Rabelais, a pour lui d'autres ambitions : voulant l'éduquer suivant les principes humanistes, il l'envoie à Paris pour étudier. Ainsi son premier grand voyage ne sera-t-il pas celui qu'il espérait, et pourtant, c'est celui qui changera sa vie...

  • Premier "boomerang" à quatre mains, Le jour du slip et Je porte la culotte nous permet de nous glisser dans la peau d'un(e) autre. Dans le texte d'Anne Percin (Le jour du slip), Corinne se réveille affublée d'un zizi et s'aperçoit que tout le monde l'appelle Corentin et a l'air de trouver cela normal... Tandis que Thomas Gornet nous raconte dans Je porte la culotte, l'effet que ça fait de se retrouver dans la vie de Corinne quand on croit être Corentin ! La journée incroyablement drôle de deux enfants qui se retrouvent projetés dans le genre opposé, à l'âge où les identités masculines et féminines s'affirment, dans la cour de l'école mais aussi dans les attitudes des adultes !
    /> Deux récits hilarants qui jouent à fond le jeu du "recto-verso" et qui posent finement la question des relations entre filles et garçons.

empty