Jean-Pierre Poinas

  • Avec ce cinquième ouvrage consacré à l'Asie, Jean-Pierre Poinas signe l'un des rares récits français de voyage en Indonésie. Après trois mois d'une errance hasardeuse et savante sur l'île de Java, l'auteur donne à sa narration le charme d'un roman peuplé de figures attachantes : paysans, héritiers des petits royaumes, chamans, étudiantes musulmanes, agronomes visionnaires, écrivains, conteurs, imams, chanteurs de heavy metal... Ces souvenirs du centre du monde nous accompagnent à la découverte de cette étonnante civilisation. S'y révèlent des secrets invraisemblables, jusqu'au moment d'ivresse où nous renonçons à l'incrédulité, qui nous est pourtant si chère : pour un peu, l'invisible nous serait accessible... Une jubilation magique.

  • Voyageur au long cours, cherchant avec assiduité les chemins de traverses, Jean-Pierre Poinas nous immerge dans la Chine de l'Ouest, des montagnes sacrées du Sichuan au sud du Yunnan façonné par des rizières classées au patrimoine mondial de l'Unesco.
    Tout au long des mois que dura son périple, il ne verra pourtant jamais la grande muraille. Non pas celle que les empereurs bâtirent pour se protéger de l'envahisseur, mais celle que l'Occident perçoit lorsque l'on évoque la langue chinoise, les idéogrammes, les coutumes ou l'histoire de son peuple, comme un mur d'incompréhension.
    C'est donc en amoureux éclairé, jamais repoussé par les défauts de ce territoire aimé, que l'auteur nous livre le récit de son aventure chinoise.

  • T our à tour drôle et profond, imprévisible d'un chapitre à l'autre, ce nouveau livre de Jean-Pierre Poinas nous emmène à la rencontre d'un Népal bouleversant, où cohabitent la jungle et les cimes, l'hindouisme et le bouddhisme, les artistes et les guerriers, l'ascèse et l'érotisme. Écrivain-voyageur chevronné, l'auteur cultive une errance féconde, poursuivant son chemin au hasard des rencontres, comme s'il ne devait jamais revenir. Peu après son retour du Népal, le séisme du 25 avril 2015 est venu rappeler la singularité de ce pays, unique au monde par sa fragilité et sa force d'âme.

  • Après Dépêches du Myanmar, l'auteur prolonge son voyage initiatique en Asie du Sud-Est, quittant la Birmanie pour rejoindre le Mékong, en Thaïlande, puis au Laos et au Cambodge. «Je suis venu pour ça : m'asseoir sur un strapontin, regarder un spectacle que je comprends par étape, comme un enfant qui grandit». A bord du sampan qui descend le grand fleuve, un passager surgi de la jungle lui fait comprendre d'un geste la valeur des oranges. Plus juste qu'à Wall Street.
    Ouvrage fragmenté en autant de moments d'éternité vécus sac au dos, pieds sur terre ou dans l'eau trouble du Mékong, ce Noël des pirogues est à lire comme un grand voyage initiatique.

  • «Ce livre résulte d'une manière déraisonnable de voyager : sans préparation.» Chaque journée est une vie entière quand on voyage un peu au hasard, mais ouvert au monde, fût-ce non loin des touristes qui fréquentent parfois les mêmes lieux. Cette alchimie de l'émerveillement, mélange d'ignorance cultivée et d'ingénuité savante, est vouée au succès dans ce Myanmar qui reste - mais pour combien de temps ? -, l'un des pays les plus exotiques du monde. Bien loin des récits conventionnels de voyageurs, Dépêches du Myanmar est une promesse de désir ou de nostalgie, pour ceux qui n'ont pas encore - ou qui ont déjà -, découvert cette civilisation millénaire fascinante.

empty