Delcourt

  • Vous ne le saviez peut-être pas mais avant d'être un célèbre auteur de bandes dessinées, le jeune étudiant Guy Delisle a travaillé trois étés dans une usine à papier. A partir de cette expérience de jeunesse, il dresse un portrait drôle et tendre du monde du travail et questionne les relations qu'il entretient avec son père, lui-même salarié dans l'usine.

  • Guy Delisle et sa famille s'installent pour une année à Jérusalem. Pas évident de se repérer dans cette ville aux multiples visages, animée par les passions et les conflits depuis près de 4000 ans. Au détour d'une ruelle, à la sortie d'un lieu saint, à la terrasse d'un café, le dessinateur laisse éclater des questions fondamentales et nous fait découvrir un Jérusalem comme on ne l'a jamais vu.

  • Face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle, un renard chétif tente de trouver sa place en tant que grand prédateur. Devant l'absence d'efficacité de ses méthodes, il développe une nouvelle stratégie. Sa solution : voler des oeufs, élever les poussins, les effrayer et les croquer. Mais le plan tourne au vinaigre lorsque le renard se découvre un instinct maternel.

  • Oublier le passage de la petite souris, inventer une histoire de tueur psychopathe à la tombée de la nuit, rivaliser de puérilité avec ses enfants, gagner en trichant et les mettre au défi de faire pire... Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

  • Guy Delisle a suivi sa compagne durant 14 mois en Birmanie alors qu'elle y collaborait avec Médecins sans Frontières. Il raconte son expérience du pays, comment il a fini par apprivoiser son environnement, et petit à petit, comment il a découvert la réalité politique, sanitaire et sociale de ce pays dominé par une junte militaire, soutenue elle-même par de puissants groupes industriels.

  • Oublier le passage de la petite souris, traumatiser sa fille avec une terrifiante histoire d'arbre qui pousse dans l'estomac, dénicher des conseils peu avisés pour encourager fiston à taper plus fort sur le punching bag... Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

  • Phase 2 pour l'Homme le plus flippé du monde. Après avoir exposé quelques-unes de ses pires psychoses, il est temps de s'attaquer au coeur du problème. Fouilles dans le passé, révélations cathartiques sur son histoire familiale, écoutes intensives de musiques stimulantes ou même kinésithérapie... les techniques ne manquent pas, mais est-ce que le résultat suivra ?

  • Castelmaure

    ,

    Depuis plus de vingt ans, le mythographe arpente routes et chemins de tout le pays afin d'en collecter les contes et légendes populaires. Il aime ce travail modeste qui lui fait rencontrer toutes sortes d'affabulateurs et autres baratineurs. Mais s'il est une histoire après laquelle il court depuis toujours, c'est bien celle de la Malédiction de Castelmaure, une légende extraordinaire à laquelle tant de destins sont étrangement liés.

  • L'homme le plus flippé du monde, alter ego de l'auteur, tente chaque jour de survivre à son odyssée dans cet univers impitoyable qu'est la vie moderne : couloirs de métro, TGV, soirée, covoiturage... Autant de situations où tous ses sens fébriles sont mis à mal. Survivra-t-il à cette aventure impitoyable, ou finirat- il prostré chez lui à s'empiffrer de séries, vaincu par le monde réel et ses dangers ?

  • S'acharner sur son fils pour remporter une partie de jeu vidéo. Redoubler de mauvaise foi envers sa fille de 7 ans après avoir perdu à cache-cache.
    Pire, inventer une histoire de tueur psychopate à la tombée de la nuit. Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

  • Transformer la lecture du soir en cours de grammaire ou en usine à cauchemars, rivaliser de puérilité avec ses enfants, leur apprendre les pires bêtises, gagner en trichant, et les mettre au défi de faire pire. Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

  • Défier son fils aux jeux vidéo quand il travaille, oublier sa fille dans un magasin et lui faire croire le contraire, parler à ses enfants de sa vie merveilleuse d'étudiant... quand ils n'existaient pas... Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

  • A travers le prisme de l'auteur Davy Mourier, également animateur de l'émission BadNews sur YouTube, découvrez ce voyage au coeur du porno, des grottes préhistoriques aux OnlyFans. Davy nous y raconte ses « rencontres » avec des cam girls, usant de son dessin « un chouilla moyen »... On ne vous promet pas des érections, mais un peu de réflexion.

  • Pendant et après le tournage, Mathieu Sapin a suivi la réalisation du film-événement Gainsbourg (vie héroïque). Grâce à une liberté totale et un accès illimité, sans langue de bois et avec sa sensibilité, son regard, son talent, l'auteur nous ouvre les coulisses d'une aventure artistique passionnante. Cette édition est enrichie d'une préface du réalisateur, Joann Sfar.

  • Pour avoir arrêté un chameau en fuite, Jérold, ex-vendeur de redingotes, gagne deux places pour le Ring Circus. et tombe fou amoureux de Blanche, l'écuyère vedette du spectacle ! Apprenant que le cirque va bientôt partir pour la Ruskovie, il se glisse de nuit, avec son ami Anthonin, dans une roulotte. Ensemble, ils se font employer par le directeur. Un passionnant et périlleux voyage commence.

  • Trois ombres

    Cyril Pedrosa

    Joachim vit paisiblement à l'écart du monde avec ses parents. Mais un soir, ne parvenant pas à trouver le sommeil, ils remarquent des ombres qui semblent les attendre sur la colline en face... Ces dernières apparaissent sous la forme de trois cavaliers et s'évanouissent dès que l'on s'en approche. Ces -choses- sont là pour Joachim. Son père aura-t-il raison de se battre contre l'inéluctable ?

  • Que se passe-t-il si la cigogne qui apporte le bébé se casse l'aile ? Surtout si elle repasse le bébé à deux autres bras cassés : un lapin pas super malin et un canard encore moins futé. Heureusement, un petit cochon un peu grognon veille... Découvrez la réédition du premier album de Benjamin Renner.

  • Les conséquences de la mondialisation, les contrats mirobolants, la féminisation difficile du sport, le harcèlement sur le terrain mais aussi les supporters obsessionnels, les épouses des joueurs, les chorégraphies d'arbitres ou les stratégies d'entraîneurs... autant de sujets brûlants que notre reporter de l'extrême aborde avec courage. Forcément un album au succès « Mundial ».

  • À travers l'histoire de son double de papier, Le Cil vert, auteur d'Un faux boulot et Rentre dans le moule, signe le 3e volume de sa série autobiographique racontant le cheminement parcouru pour trouver sa vocation.
    Comment fait-on pour vivre notre vie quand on découvre que chaque jour pourrait être le dernier ? Pour Jean, ce réveil se passe après la mort de son père, une mort brutale, un accident de travail lorsque lui essayait d'en trouver un, de travail. Jean fuit. Il s'installe à Prague pour écrire une nouvelle page de sa vie et laisser derrière lui ses casseroles... du moins c'est ce qu'il croit.

  • « C'est un album très fantasmé, un peu comme si on jouait au papa et à la maman. N'ayant pas eu de soeur, je rêve secrètement d'avoir une fille, afin de pouvoir la voir grandir et de voir comment tout ça s'imbrique au fur et à mesure.
    Mystère. J'espère que les gens se marreront bien. Moi, en tout cas je me suis bien amusé à dessiner ces strips pendant plus de deux ou trois ans. » Bastien Vivès.

  • Spécialiste du romantisme assumé (Polina) et récemment de l'humour trash cul (Les Melons de la colère), Bastien Vivès explore sans concession le thème de l'amour, mais ne le fait pas forcément rimer avec toujours. Amour vache, amour tendre, amour idéal, amour volage, il n'y a pas de règle en la matière et encore moins avec Bastien Vivès qui, pour autant, ne badine pas avec l'amour.

  • Né le 11 février 1984, Bastien Vivès représente une nouvelle génération d'auteur de bande dessinée. Salué par la critique pour ses romans graphiques Le Goût du Chlore et Polina, il nous fait partager cette fois-ci son dark side. Grand passionné de jeux vidéo, il décide de couper ses cheveux et d'abandonner son air jeune romantique pour enfoncer ses mains expertes dans les boyaux de l'esprit humain.

  • Il paraît que pour communiquer, les auteurs de BD dessinent des histoires dans des cases. Il paraît que mises bout à bout, ces pages forment des livres. Et certains disent même qu'il existe un Festival International de la Bande Dessinée... à Angoulême ! Cette culture semble bien étrange... Bastien Vivès, qui en fait lui-même partie, nous propose sa vision du milieu, en toute objectivité bien sûr.

empty