Georges Naef

  • Qui n'a pas entendu parler des formidables statues de l'île de Pâques ? Pourtant, Rapa Nui - le nom que les autochtones donnent à leur île - est aussi célèbre que mal connue. Même si son passé a désormais livré nombre de ses secrets, l'île a gardé bien des mystères et elle continue de fasciner les esprits curieux du monde entier. D'où vient sa population ? Que reste-t-il de son passé ? Comment y vit-on aujourd'hui ?
    Enthousiasmés par un premier voyage sur cette île mythique, Natalie et Olivier Brunner-Patthey, photographes et conférenciers, sont retournés y vivre plusieurs mois à la fin de l'hiver austral. Ils nous dévoilent Rapa Nui telle qu'elle se présente aujourd'hui. Terre isolée et sans véritables ressources naturelles, elle rayonne pourtant dans le vent et les embruns, par la magie émanant de ses colosses de pierre et la force d'une communauté qui a retrouvé sa dignité.

  • La mongolie représente l'un des derniers bastions du nomadisme.
    Plus de la moitié de la population vit sous la yourte, se déplaçant au gré des saisons à travers les immensités de la steppe, afin que les troupeaux disposent en permanence des meilleurs pâturages. les mongols perpétuent ainsi au coeur de l'asie centrale des traditions dont les origines sont bien antérieures à l'empire de gengis khan. profondément imprégnés par les grands espaces à travers lesquels ils ne cessent d'évoluer, les éleveurs mongols possèdent une vision du monde, un rapport à la nature, au temps et à l'espace tout à fait particuliers.
    L'introduction du bouddhisme au xvie siècle par les mandchous n'a modifié que partiellement leurs croyances, basées essentiellement sur l'animisme, le chamanisme et le culte des ancêtres.

  • Suggérer l'existence d'une Terre intérieure, " principe " de celle que nous foulons.
    Convoquer les regards croisés d'âmes bien nées dans un monde en déliquescence, celles des derniers représentants d'une vie authentique, celles de vestiges vivants. Tel est le propos de cette introspection tibétaine. Sur leur Terre, l'Esprit se retire, cédant au déferlement d'ultimes puissances de destruction. Magnifiques, encore aspirés vers le Centre, leurs corps mêmes exhalent l'Adoration. Epargnés du Trop, mus par le Sens, ces vivants, moines, pèlerins, enfants, incarnent une véritable humanité, en splendide conformité avec la grande Harmonie.
    Sylvain et Nathalie Labeste nous proposent ici un voyage atypique, intemporel, fondamental. Leurs photographies s'interpellent d'une page à l'autre, portées par les Cent Mille Chants de Milarépa, le plus grand des Yogis. De brèves réflexions sur le Pèlerinage, le Karma, les pouvoirs supra-normaux, Mâyâ, ou encore la qualité du Siècle dévoilent habilement l'esprit de cette aventure en contrée spirituelle.

  • La simple évocation du Mékong fait naître en chacun de nous quantité d'images, de rêves, de fantasmes parfois. Rien en effet n'évoque plus dans nos esprits l'Orient que ce fleuve mythique resté longtemps inexploré et encore aujourd'hui, dans une certaine mesure, indompté.
    Du haut plateau tibétain où il prend sa source, le Mékong nous invite à découvrir l'ensemble des pays qui jalonnent sa route : la Chine méridionale, le Myanmar (ex-Birmanie), le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et finalement le Viêtnam où ses eaux s'alanguissent pour venir enfin, après un tumultueux périple de près de 4500 km, s'accoupler à l'océane immensité. Il nous permet ainsi, au fil de l'eau, d'aller à la rencontre des populations qui vivent à ses abords et de prendre la mesure des multiples visages d'un des géants de l'Asie.
    Tout n'est ici qu'émerveillement : le contraste des paysages, tous plus beaux les uns que les autres ; les villes prestigieuses grouillantes d'activités ; les cités antiques, vestiges de civilisations millénaires et enfin ces peuples, hommes de terres et d'eaux, qui s'égrènent tout le long de ce fleuve majestueux en formant une des plus extraordinaire mosaïque ethnique.
    Dans cet espace pluriculturel en mutation, les quelques 300 millions de personnes dépendant directement du fleuve pour survivre sauront-elles trouver, face aux enjeux économiques, les solutions d'un développement durable qui permettent au fleuve de poursuivre son oeuvre nourricière ?

  • Grâce à la richesse de son patrimoine architectural et à ses liens avec les peuples voisins, la Syrie est le foyer et le carrefour de plusieurs civilisations qui se sont succédées sur son territoire.
    Dès le IIIe millénaire av JC, les cités Etats de Mari et d'Ebla sont construites par les rois mésopotamiens. Tout au long de son histoire, la Syrie est en contact avec les civilisations du monde entier qui vont se côtoyer et s'enrichir mutuellement. Egyptiens, Phéniciens, Assyriens, Grecs, Byzantins, Perses, Arabes, Turcs, Francs y construisent tour à tour des palais, des villes, des mosquées, des églises, des châteaux et des forteresses.
    De tous les sites antiques de l'ancien pays de Cham, Palmyre, bâtie en plein désert, fut l'une des voies caravanières les plus importantes du Moyen Orient. La cité de la Zénobie est un véritable chef d'oeuvre d'architecture qui a inspiré à partir du VIIIe siècles, les califes omeyyades et abbassides dans la construction de mosquées et de palais. Plus tard, au Moyen Age, les chevaliers européens s'installent en Syrie où ils édifient des châteaux forts pour se protéger des troupes de Saladin.
    De cette époque subsistent une centaine de forteresse dont les plus célèbres sont le Crac des Chevaliers et le château de Saône, situés dans la région côtière. Non loin de là, sur les rives de l'Oronte s'étend la jolie ville d'Hama qui, avec ses norias et son palais Azem possède un charme infini. Dans la Vallée de l'Euphrate, les sites archéologiques sont nombreux à commencer par Doura Europos construite en bordure du fleuve.
    La Syrie, c'est aussi Damas, l'une des plus anciennes villes du monde. Avec sa grande mosquée des Omeyyades, joyau de l'art islamique, ses madrasas, caravansérails, palais et mausolées, elle dispose d'un riche patrimoine architectural. Sans oublier Alep, la ville où il fait bon vivre et se perdre dans ses souks au charme enchanteur, Bosra et son magnifique théâtre romain, la basilique Saint Siméon, le site gréco romain d'Apamée, autant de merveilles que cet ouvrage propose de présenter.
    C'est surtout, partir à la découverte d'un peuple des plus accueillants. Embarquement immédiat pour un voyage photographique aux quatre coins du pays.

  • C'est l'une des plus remarquables tentatives de sauvetage de tous les temps : sauver l'expédition de sir John Franklin, partie à la recherche du passage du Nord-Ouest ! Découvrez les raisons et les détails d'une entreprise initiée trois siècles plus tôt par les Anglais, qui s'achève en 1847 dans l'épouvante, au prix de la mort de Franklin, des 128 officiers et hommes d'équipage et de la disparition des deux navires l'Erebus et le Terror.

    Enfin, les Français savent-ils que l'un des leurs, Joseph- René Bellot, officier de marine, en s'associant aux recherches financées par lady Franklin qui l'appréciera jusqu'à l'appeler son « fils français », y perdra la vie en 1853 à l'âge de 27 ans ? Héros en Angleterre mais oublié en France.

    Aujourd'hui le dérèglement climatique met à nouveau le passage du Nord-Ouest au coeur de l'actualité, en offrant la perspective d'un axe commercial Europe-Asie. ce qui n'est pas sans soulever bien des problématiques, allant de la sécurité de régions préservées, à la contestation de la souveraineté du Canada sur l'Arctique ! Facilitées par la fonte des glaces, les recherches de l'Erebus et du Terror ont repris. La quête se poursuit !

  • Pays légendaire, le Vietnam n'a cessé de fasciner et d'attirer le voyageur, tant par le mystère de ses vastes contrées et de ses richesses naturelles que par la qualité du mode de vie de ses populations et leur tradition de haute sagesse.
    Peuple fraternel et souriant, d'une grande sensibilité, les Vietnamiens sont accueillants et sympathiques.
    À travers un descriptif du pays et du mode de vie de ses habitants, l'auteur s'emploie à définir les caractéristiques de ce peuple ou plutôt de ces peuples car il y a au Vietnam plus de 54 minorités ethniques qui ont conservé toutes leurs traditions.
    Le Vietnam, c'est un riche patrimoine architectural avec ses temples, ses pagodes et ses monuments d'inspiration chinoise et indienne sans oublier la magnifique ville royale de Hué qualifiée par l'UNESCO « d'admirable poème architectural » qui retrouve aujourd'hui toute la splendeur de son passé.
    C'est également et surtout un écrin de paysages luxuriants et de trésors naturels. C'est aussi la découverte d'une des contrées les plus authentiques du sud-est asiatique à l'exotisme coloré. Frédéric Soreau plonge le lecteur dans l'animation des villes de Hanoi, Ho Chi Minh Ville, Hué et nous invite à une flânerie à travers les plus beaux paysages naturels du pays, de la mythique baie de Ha Long au delta du Mékong en passant par ses plages de cocotiers désertes et ses rizières qui s'étendent à l'infini. Il
    nous fait connaître les principales caractéristiques de l'art du Champa, de l'architecture vietnamienne et nous invite dans un pays au « charme secret ».
    S'y rendre une fois, c'est n'avoir de cesse que d'y retourner.

  • Des visages, des traditions, des fêtes, des marchés, des lieux de vie, souvent confidentiels et fermés aux regards étrangers.cet ouvrage pourrait revêtir l'habit de passeur pour établir un couloir entre l'Ici et l'Ailleurs en restituant les instants éblouissants d'une expérience unique de vie auprès des Touaregs et des Peuls, nomades du Sahel, dont la voie de l'errance a marqué toute leur histoire et dont le futur reste tracé en pointillé.

  • Riche d'une iconographie parcourant plus de deux mille ans d'art consacré à alexandre le grand, cet ouvrage raconte, à la manière d'un roman d'aventures, l'épopée mythique du conquérant macédonien immortalisé en pleine gloire, au destin historique exceptionnel, celui du héros invaincu.

    Entraînant derrière lui entre 30 000 et 100 000 hommes qui l'adulent, alexandre parcourt des dizaines de milliers de kilomètres, fonde plus de 70 villes dont alexandrie d'egypte qui restera jusqu'au xixème siècle l'un des centres intellectuels les plus respectés de l'occident et de l'orient, ouvre la route de la soie mille ans avant marco polo, met en place un système de gouvernement aussi dynamique que ceux de nos républiques contemporaines.
    Ainsi, en dix années, entouré de savants (géographes, astronomes et médecins), d'ingénieurs, d'artistes et de poètes, il a conquis la presque totalité des terres connues et a organisé le plus grand empire du monde en forçant l'admiration des vaincus respectés par les vainqueurs.
    A 20 ans, il est roi de macédoine. a 22 ans, il part à la conquête de l'empire perse, le plus grand empire du monde. a 25 ans, il est pharaon d'egypte et maître de l'empire perse.
    A 30 ans, il conquiert l'inde occidentale et atteint "l'extrémité du monde". a 33 ans, alors qu'il s'apprête à contourner l'arabie et l'afrique pour rentrer par les 296 colonnes d'hercule, il meurt invaincu, en pleine gloire. ainsi se présente alexandre le grand, l'homme-dieu.

empty