La Remanence

  • Dzud

    Romain Jaillant

    Dans une contrée lointaine soumise aux caprices d'une nature rugueuse et difficile, Oleg, jeune nomade des steppes, doit accomplir son rituel de passage à l'âge adulte. Sa quête le mènera aux confins des savoirs de son peuple. La découverte d'objets fantastiques, les livres, le plongera dans un imaginaire luxuriant d'autant plus séduisant que les secrets qu'ils révèlent sont réputés maudits. Entre fables et récit initiatique, Dzud nous invite à questionner la modernité, ses excès que nous connaissons tous, mais aussi ses qualités.

  • Lorsque deux frères se lancent dans l'ascension de la montagne sur laquelle leur père s'est tué quinze ans plus tôt, leur histoire les rattrape. Entre peur du vide, petite forme, mauvais temps et souvenirs douloureux, la randonnée tourne au chemin de croix. Mais pour le narrateur, dont le premier enfant naîtra dans quelques semaine, impossible de faire demi-tour : ce sommet est une obsession et un passage obligé avant de devenir père à son tour.

  • Sancie est une adolescente ordinaire de treize ans... presque quatorze. Elle habite avec ses parents et sa grande soeur Béatrix, va au collège et partage son temps libre avec ses copines Mathilde et Fantine. Tout irait pour le mieux si son entourage cessait de la considérer comme une gamine. Sa vie bascule quand elle rencontre Arthur, un jeune homme de dix-neuf ans, et plus encore lorsque Peterpan, un adolescent de dix-sept ans, devient son confident sur Internet. Pourtant, elle n'a pas été réellement honnête avec ce dernier : elle lui a menti sur son âge par crainte qu'il ne se détourne d'elle. Une relation fondée sur le mensonge peut-elle durer ?

  • Devant le seuil

    Philippe Godet

    Gérard Lacour est un poète timide et réservé. Il aime profondément sa femme Nathalie, chanteuse de jazz lumineuse et fantasque. Ils sont heureux ensemble depuis dix ans quand un cancer, diagnostiqué chez Nathalie, fait irruption dans leur vie. le couple se retrouve devant le seuil, face à la maladie, la mort. Gérard prend la plume et déroule, hommage-poème, son histoire à elle, racontée avec ses mots à lui.

  • Le 5 juin 1945, des parachutistes anglais censés être largués au-dessus de Merville-Franceville se retrouvent à 35 km de là, près de Barneville-la-Bertran, au sud d'Honfleur. Une poignée de civils leur porte secours. Le 18 juin 1944, tous sont arrêtés et déportés. Clara, mon arrière-grand-mère, était l'une de ces personnes. J'ai voulu retracer son parcours pour lui rendre hommage, et pour rappeler à nos souvenirs tous ces anonyme bas-normands qui ont oeuvré, au péril de leur vie, pour que nos enfants puissent connaître la liberté. Il me fallait écrire leur histoire. Parce que la mémoire est essentielle pour préserver la paix et pour que, plus jamais, ne s'éteigne la lumière.

  • Après avoir bourlingué des années avec Lucas, Lili, journaliste, a envie de stabilité : elle s'ancre à Paris, il poursuit ses voyages, ils s'aiment... Mais une rencontre va faire vaciller toutes ses certitudes. Rubene est écrivaine, californienne, fragile, solitaire et mal dans sa peau. pas douée pour aimer, elle s'accroche pourtant à l'idée que Lili peut la sauver.
    Entre la Seine et le Deleware, six mois suffisent à tisser une histoire. Déraisonnée pour l'une, salvatrice pour l'autre. Sauf que l'avenir comme l'amour ne se maîtrisent pas. En un instant, tout peut parfois basculer...

  • S'ils partagent les mêmes racines, les cinq enfants de la colline au grand puits ne se ressemblent guère et rêvent d'un avenir différent. A chacun sa vision du bonheur : l'amour, la terre, la guerre, le chemin de fer ou encore l'exode vers la ville. Pourtant, aucun ne vivra comme il l'avait espéré, et tous connaîtront un autre destin. L'Histoire se mêle à leurs trajectoires, et la vie ne laisse pas toujours le choix...

  • Arc atlantique

    Denis Brillet

    L'océan Atlantique, des côtes françaises aux contrées irlandaises et anglaises, est le décor des quinze nouvelles qui composent ce recueil. Adultes et enfants se donnent rendez-vous sur ses rivages comme sur la scène d'un théâtre où ils s'interrogent, explorent leur mémoire, leurs souvenirs, écrivent le récit de leur propre histoire.

    Dans l'attente de la direction à prendre, l'océan est là, témoin, confident. Il ne dit rien, il écoute. Simplement.

  • Nous nous sourions, un peu embarrassées. Es-tu prête ? Es-tu certaine de vouloir te lancer dans cette aventure ? Nous nous installons dans ta cuisine, autour de la petite table. Prévoyante, tu as préparé du café et des petits gâteaux. C'est fou ce que je vais manger comme petits gâteaux pendant ces deux mois ! Avant de "plonger", nous parlons de notre organisation. je viendrai le matin pour t'écouter, j'écrirai l'après-midi.
    Je sors de quoi t'écrire et même de quoi t'enregistrer, mais tu te raidis à la vue du dictaphone. Tant pis, nous ferons sans. Voilà, je suis prête. Une fois encore, tu t'excuses pour ton léger accent, un accent de pierres qui roulent, cet accent que tu n'as jamais perdu. Tu prends une grande inspiration et nous embarquons. Ton regard se fait lointain, l'émotion est perceptible. te revoilà petite fille, dans une isba, à Zalouge...

  • Raphaël

    Karine Langlois

    En Normandie, entre Cabourg et Houlgate, vit Raphael, un garçon de huit ans qui aime sa mère de manière fusionnelle. Quand quelques années plus tard, il doit apprendre à surmonter son absence, le roman suit ses tâtonnements dans sa recherche d'un amour absolu, dans la quête de son identité et de sa sexualité. Ces apprentissages, à l'aube de l'adolescence, se feront aussi grâce à l'écriture et à la littérature qui trouvent des échos dans sa vie.

  • Amants étrangers Chacun préfère ignorer Le bruit du temps

  • A la source de ce recueil, une observation attentive de nos doutes, nos solitudes, nos blessures enfouies et la mise en évidence de moments à la fois brefs et intenses où la vie palpite grâce à des rencontres, des décisions, des hasards, des surprises. L'auteur pose un regard sensible et doux sur ses personnages et leurs parcours qui nous parlent aussi de nos propres chemins.

  • J'ai quarante-et-un ans. Ce livre, je le ressens alors qu'il se termine, constitue un trait d'union entre les deux pratiques d'écriture qui sont aujourd'hui les miennes. Écrire sur les autres, écrire sur soi, écrire, tout court. Mes écrivains, ceux que je lis, que j'ai lus, m'ont, malgré eux, mené à moi, à ce je auquel, quoi qu'on en dise, on revient toujours. Ils me font advenir dans ce texte, sinon comme un écrivain, du moins comme un je qui écrit. Qui s'écrit.

  • Collisions

    Alexandra Rivault

    Rose-Marie est une femme au foyer qui s'ennuie dans sa vie insipide aux côtés d'un mari volage et de trois grands enfants qui s'éloignent peu à peu du cocon familial. Entre ses tâches ménagères et ses rêves d'indépendance perdus, elle s'isole peu à peu. Aziz, lui, est un petit voyou des quartiers, plutôt introverti, qui vivote au gré de mauvais coups en essayant d'asseoir son statut d'homme au sein de sa famille après la mort de son père et l'incarcération de son frère aîné.
    Enfin, il y a Nick. Américain, il a tout quitté du jour au lendemain il y a vingt ans pour retrouver son âme soeur en France. Abandonné de tous, seul dans un pays inconnu, ses mauvaises fréquentation ont fait de lui un tueur à gages. Les destins de ces trois personnages vont se croiser, les impacter de façon brutale et les conduire à faire des choix qui auront pour chacun des conséquences irréversibles.

  • Pour tromper l'ennui et mettre à profit ses six mois de convalescence, Jacques, célibataire endurci, s'inscrit sur un célèbre site de rencontres. Moins d'un an plus tard, enfin guéri, il décide de partir rencontrer Tatiana, la jeune femme avec laquelle il entretient une correspondance prometteuse, et se met en route pour Khabarovsk, aux confins de l'Extrême-Orient russe, à plus de 10 000 km de chez lui. Avec beaucoup d'humour, sans concession et tambour battant, il nous déroule son histoire, touchante et vraie, d'une rare fraîcheur. Car sur place, rien ne se passe comme prévu. Découvertes et péripéties s'enchaînent, jusqu'à prendre un tour totalement inattendu...

  • Vivre sans amis

    Arnaud Genon

    Un matin, le narrateur ressent ennui et lassitude à surfer sur la vague molle des réseaux sociaux. Il décide subitement d'une abstinence totale en la matière, pendant un mois minimum. Les instants habituellement passés à faire défiler le fil d'actualité de ses amis seront désormais consacrés à l'écriture de ce qui arrive à quiconque quitte ce monde virtuel. Il rapporte alors, dans ces notes qui se substituent à ses posts, quelques-unes de ses expériences dans cet autre univers et se livre à une réflexion - amusée et désabusée - sur ce que signifie vivre sans amis.

  • Les fleurs du lac

    Christelle Angano

    Mebrat est éthiopienne. dans son village, on pratique encore l'excision. C'est contre cette tradition que la jeune femme, moderne et courageuse, va décider de s'élever en refusant de confier sa cadette à l'exciseuse. Comment réagira le village ?

  • Pas sur la bouche

    Karine Langlois

    Delphine est élevée par sa mère et ne connaît pas son père. Elle a grandi à Arles, au sein d'une cité-dortoir, et mène une vie un peu morne qui ne satisfait pas ses rêves d'enfant. Ébranlée par une expérience traumatisante alors qu'elle vient de rentrer au collège, la jeune fille traverse l'adolescence au gré de ses rencontres masculines, et cherche les moyens d'accepter son corps, à la fois troublée et fascinée par le déploiement de ses attributs féminins.

  • Mille jours sauvages

    Cathy Borie

    Une île en Méditerranée, 2023. Il règle un froid polaire. Camille, jeune insulaire, et Jack, un homme venu du continent, sont conduits à partager une maison isolée dans des conditions de vie précaires. Leur cohabitation les amène à se raconter, chacun dévoile à l'autre ce qu'il a vécu depuis le Grand Évènement. Alors qu'ils essaient de se construire et de bâtir ensemble un avenir dans ce monde chamboulé, leur passé vient se télescoper avec le besoin qu'ils semblent avoir l'un de l'autre. Comment leurs fantômes vont-ils bouleverser le présent plus qu'il ne l'est déjà ?

  • Au fil de ces vingt et quelque nouvelles, l'auteur, variant les registres (réaliste, fantastique, policier, horreur), se joue de l'âme humaine et nous fait vivre les émotions de ses personnages à des moments critiques de leur existence. En nous installant dans une atmosphère inquiétante, d'une noirceur parfois inexorable mais où vacille toujours la possibilité d'une issue, les histoires de ce recueil perturbent, surprennent et ne laisseront personne totalement indifférent.

  • Droit devant toi

    Henri Girard

    Deux adolescents que tout oppose : l'un suit ses parents au fil des mutations de son père et ses relations familiales sont difficiles, l'autre est ancré dans la ferme paternelle et très proche des siens. Le premier cherche le bonheur dans l'adversité, le second grandit dans la sérénité. Une amitié puissante et exclusive unit pourtant les deux garçons.

    Mais quand de l'affection naît l'emprise, le drame n'est jamais bien loin. Sans savoir exactement où il plante ses racines ni s'il adviendra, la tension monte. Car la manipulation est une arme dangereuse et l'amour, le désir, la jalousie en sont des détonateurs instables.

  • Cécile, six ans, n'a pas sa langue dans sa poche. Elle vit avec ses parents et sa grande soeur Fanfan dans la coopérative PLM de la commune des Larmes, en Côte d'Or, un village triste dans lequel il n'y a ni cimetière ni fontaine pour dire " Je ne boirai pas de ton eau ". Avec tendresse, humour, et parfois une certaine gravité, la petite fille décrit ce qu'elle découvre et ce qu'elle devient, de surprises en épreuves.
    En ayant su conserver dans ce roman autobiographique la candeur et la vivacité de ses jeunes années, l'auteure nous offre un joli découpage des usages, personnes et souvenirs de son enfance, dans un style volubile d'une grande finesse, terriblement attachant.

  • Ratih, jeune Indonésienne divorcée avec une ado à charge, gagne péniblement sa vie dans un food court de Bandung Pinang. Passionnée de cuisine, son rêve, c'est d'avoir un jour un petit restaurant bien à elle. Alors, elle s'engage comme maid - employée de maison - chez une famille chinoise de la cité-état de Singapour, pour quelques années, pense-t-elle, le temps de réunir les économies nécessaires. Ses riches patrons sont très exigeants, son travail sans fin et sa vie privée inexistante. Mais, tant bien que mal, elle fait face à toutes ces difficultés, jusqu'à ce qu'un grain de sable vienne perturber son quotidien et ses projets...


    Né en 1947 en Normandie, Pierre-Alain GASSE vit et travaille en Bretagne, près de Saint-Brieuc. Naguère enseignant de langues vivantes et aujourd'hui à la retraite, il écrit depuis 1981, en français et en espagnol. Éclectique et inclassable, il a écrit de nombreuses nouvelles et pratique tous les genres littéraires, de l´humour au fantastique, en passant par le policier.

  • Début des années soixante. Un village perdu dans la campagne. Maryse Labasle, la nouvelle institutrice, arrive avec son fils François dans le chaud silence de juin. François garde pour lui la douleur d'être séparé de son père. Jamais il n'en dira mot. Pour l'heure, il s'ennuie et joue aux billes tout seul. heureusement, d'autres enfants... Michel, sauvageon fagoté comme l'as de pique, accompagné de son corniaud baptisé Lechien. Et puis Betty et Roselyne, des jumelles un peu nunuches. Enfin Marsel-Claude, avec un "s", alias Garcille, mi-fille mi-garçon, lunaire, bizarre... On ignore tout de ses origines, à moins qu'on préfère ne pas en parler. Que cache ce silence ? Pourquoi se taire ? Les enfants, eux, sont dépourvus d'états d'âmes. Ils vont chercher à savoir. et c'est au sein de leur Club des Six qu'ils partiront en quête de vérités...

    Ce roman a obtenu le prix de l'Orvanne littéraire 2016 du Rotary international

empty