La Remanence

  • Nous nous sourions, un peu embarrassées. Es-tu prête ? Es-tu certaine de vouloir te lancer dans cette aventure ? Nous nous installons dans ta cuisine, autour de la petite table. Prévoyante, tu as préparé du café et des petits gâteaux. C'est fou ce que je vais manger comme petits gâteaux pendant ces deux mois ! Avant de "plonger", nous parlons de notre organisation. je viendrai le matin pour t'écouter, j'écrirai l'après-midi.
    Je sors de quoi t'écrire et même de quoi t'enregistrer, mais tu te raidis à la vue du dictaphone. Tant pis, nous ferons sans. Voilà, je suis prête. Une fois encore, tu t'excuses pour ton léger accent, un accent de pierres qui roulent, cet accent que tu n'as jamais perdu. Tu prends une grande inspiration et nous embarquons. Ton regard se fait lointain, l'émotion est perceptible. te revoilà petite fille, dans une isba, à Zalouge...

  • Pour tromper l'ennui et mettre à profit ses six mois de convalescence, Jacques, célibataire endurci, s'inscrit sur un célèbre site de rencontres. Moins d'un an plus tard, enfin guéri, il décide de partir rencontrer Tatiana, la jeune femme avec laquelle il entretient une correspondance prometteuse, et se met en route pour Khabarovsk, aux confins de l'Extrême-Orient russe, à plus de 10 000 km de chez lui. Avec beaucoup d'humour, sans concession et tambour battant, il nous déroule son histoire, touchante et vraie, d'une rare fraîcheur. Car sur place, rien ne se passe comme prévu. Découvertes et péripéties s'enchaînent, jusqu'à prendre un tour totalement inattendu...

  • Cécile, six ans, n'a pas sa langue dans sa poche. Elle vit avec ses parents et sa grande soeur Fanfan dans la coopérative PLM de la commune des Larmes, en Côte d'Or, un village triste dans lequel il n'y a ni cimetière ni fontaine pour dire " Je ne boirai pas de ton eau ". Avec tendresse, humour, et parfois une certaine gravité, la petite fille décrit ce qu'elle découvre et ce qu'elle devient, de surprises en épreuves.
    En ayant su conserver dans ce roman autobiographique la candeur et la vivacité de ses jeunes années, l'auteure nous offre un joli découpage des usages, personnes et souvenirs de son enfance, dans un style volubile d'une grande finesse, terriblement attachant.

  • " Je vous livre ce récit, non prémédité, non programmé, en souhaitant qu'il vous marque autant que le firent pour moi les faits rapportés. Le décès soudain d'un ami de toujours m'a amené à prendre la plume. Ce fut une nécessité intérieure, une exigence irrépressible et j'espère que cette histoire sera pour vous, comme elle l'a été pour moi, l'occasion de réfléchir à la place de l'amitié dans l'existence. ".

    De ses années d'enfance à l'âge de sa retraite, Claude Colson choisit ses souvenirs et égrène les grandes étapes de sa vie et de celle de son ami Pierre. Mêlant au récit de multiples détails et anecdotes d'époque, Chemins croisés nous fait revivre l'évolution de soixante ans d'amitié ch'timi et sait nous présenter la vie, précaire et inattendue, dans toute son acuité et sa fragile beauté.

empty