• Guernica

    Bruno Loth

    Espagne, 1937, la ville de Guernica est ravagée par une attaque aérienne sans précédent. Ce crime de guerre entrera dans l'histoire comme le premier bombardement aérien de civils et comme la source d'inspiration pour Pablo Picasso d'un de ses tableaux les plus célèbres.

    Guernica de Bruno Loth, est une fenêtre ouverte sur l'histoire qu'on ne raconte pas : la destinée de ceux dont la vie fut anéantie, en même temps que leur ville. Il met ce récit en parallèle avec le cheminement artistique de Pablo Picasso, qui voudrait exprimer sa rage de voir son pays ravagé par la guerre, menacé par le fascisme mais qui peine à trouver l'inspiration pour ce faire.

    Dans cet album, Bruno Loth nous plonge dans l'intimité des habitants et de l'artiste pour donner les clés d'une oeuvre majeure de l'art.

  • Nous sommes en 1936 et un vent d'espoir souffle sur le monde ouvrier avec la victoire du Front Populaire aux élections. Apprenti dans les ateliers de construction navale de Bordeaux, Jacques ne profite pas moins de son adolescence, croquant avec insouciance la vie - à pleines dents et en dessins sur son carnet - en ces temps de premiers congés payés...

    Mais bientôt, c'est la mobilisation générale puis la guerre. Réformé, Jacques n'y prend pas part.

    La débâcle de 1940 ramène à Bordeaux les troupes allemandes. Commence alors le temps de l'Occupation, du couvre-feu, des rationnements, des dilemmes et des premiers amis disparus... Mais faut-il pour autant cesser de vivre pleinement ?

  • Orphelin des rues rêvant d'aventures et d'horizons lointains, Ermo rejoint, à l'été 1936, la troupe du magicien Sidi Oadin qui parcourt l'Espagne en roulotte. Le jeune garçon ne se doute pas que ce voyage s'avèrera plus mouvementé et dangereux que prévu car le pays bascule peu à peu dans la guerre civile.
    À peine arrivés dans une première ville en Andalousie, Ermo et ses compagnons se retrouvent confrontés à la montée en puissance du fascisme qui cherche à renverser le pouvoir en place. Il faudra à Ermo du courage, de l'inventivité et l'aide - effective ou fantasmée ? - de ses défunts parents pour tirer la troupe de ce mauvais pas. Malgré tout, l'Histoire s'est mise en marche avec ses sanglants dégâts collatéraux.
    Bien vite, le petit groupe rejoint les factions anarchistes et la colonne du célèbre Durruti pour défendre la cause du peuple espagnol. Ainsi, de Barcelone à Saragosse, hommes et femmes espagnols s'entraident et résistent tant bien que mal, tandis que le jeune Ermo tente de conserver son innocence...

  • De retour du front d'Aragon, Sidi, Luz et Ermo découvrent Barcelone dévastée par la Guerre. Les réfugiés affluent, la solidarité s'organise pour faire face à la montée toujours plus forte du fascisme.
    Confronté à la mort, et à la trahison, Ermo perd peu à peu son innocence, d'autant que la présence rassurante de ses - défunts - parents semble s'estomper progressivement.
    Entre Barcelone et Madrid, femmes et enfants se joignent à la résistance républicaine. Malgré les bombardements et les incendies, l'insurrection madrilène est telle, que les forces nationalistes ne suffisent pas, mais la guerre est longue et n'épargne personne.
    Madrid a résisté, le fascisme n'est pas passé, mais malheureusement la guerre ne fait que commencer...

  • Ermo t.2 ; barricades

    Bruno Loth

    • Ermo
    • 1 Mai 2007

    Juillet 1936, en Espagne, éclate une rébellion contre le gouvernement républicain. Militaires, fascistes, carlistes, membres de l'église et autres opposants au front populaire, épouvantés par le communautarisme et le partage du capital, s'unissent pour renverser le régime mis en place par voie électorale quelques mois plus tôt. Le peuple espagnol insouciant, et ayant vécu de nombreux pronunciamientos (coups d'état) depuis le début du siècle ne prend pas tout à fait conscience de ce qui est en train de naître et qui débouchera sur trois années de guerre civile et trente-six années de dictature.

  • Déroutée par la soudaine capacité de sa mère, pourtant sujette à des trous de mémoire, à parler espagnol, Nathalie s'interroge : pourquoi veut-elle se faire appeler Dolorès ? Et d'où proviennent ses cauchemars persistants dans lesquels se côtoient les fascistes, Franco et un mystérieux bateau ?

    Pour répondre à ces questions, Nathalie décide d'enquêter sur le passé de sa mère, en Espagne. L'occasion pour elle de découvrir, et de nous faire découvrir, l'histoire de ce pays et les profonds changements qu'il a connus au cours du siècle dernier...

    Du 28 janvier au 15 février 1939, plus de 500 000 républicains espagnols tentent de fuir Franco et la guerre civile. Parmi eux, au moins 70 000 enfants atteindront la France.

    Est-ce là l'exil forcé que connut Marie, la mère de Nathalie avant son arrivée à l'orphelinat de Montpellier ?

    Un one shot sensible et terriblement actuel, construit comme un passionnant jeu de piste.

  • Ermo t.1 ; le magicien

    Bruno Loth

    • Ermo
    • 1 Avril 2008

    Un jeune débrouilard de 12 ans, Ermo, sans parents ni attache, décide de suivre une troupe de saltimbanques à travers leur tournée.
    Bientôt la troupe est confrontée au fascisme...

  • Ermo t.6 ; mort à Madrid

    Bruno Loth

    • Ermo
    • 4 Février 2013

    Dernier album de la série, où Ermo perd ses illusions d'enfant ainsi que ses fantômes. Le décor change puisque une partie des parsonnages se retrouvent à Madrid pour la grande bataille de libération... Les Anarchistes de Durruti sont demandés en renfort et beaucoup y laisseront leur vie... Mais comme les banderolles dans les rues l'annoncait, les fascistes ne sont pas passés...
    NO PASARAN ! c'est une bataille de gagné, mais nous sommes en Novembre 1936 et la guerre n'est pas finie.

  • Juillet 1936 dans le Sud de l'Espagne, Ermo, enfant des rues, se cache dans la roulotte d'un magicien ambulant, il veut voyager et découvrir le monde. Commence alors un périple à travers une Espagne meurtrie par la bêtise humaine, la haine et le profit. Pour Ermo, le rêve va bientôt tourner au cauchemar...
    Ce qui est en train de naître débouchera sur 3 ans de guerre civile et 36 années de dictature.

  • Ermo t.4 ; mujeres libres

    Bruno Loth

    • Ermo
    • 1 Août 2009

    Juillet 1936 dans le Sud de l'Espagne, Ermo, enfant des rues, se cache dans la roulotte d'un magicien ambulant, il veut voyager et découvrir le monde. Commence alors un périple à travers une Espagne meurtrie par la bêtise humaine, la haine et le profit. Pour Ermo, le rêve va bientôt tourner au cauchemar...
    Ce qui est en train de naître débouchera sur 3 ans de guerre civile et 36 années de dictature.

  • Apprenti puis ouvrier, Jacques a acquis son indépendance et profite des temps libres offerts par le Front Populaire à tous les ouvriers. Avec l'insouciance de ses vingt ans. Mais de l'autre côté des Pyrénées, les espagnols, les premiers connaissent le joug fasciste. Et fuient par milliers vers cette France qu'ils croient hospitalière. Puis c'est la mobilisation et bientôt la guerre. Réformé, Jacques n'y prend pas part, de même que son frère Marceau, trop jeune.
    La débâcle de 40 amène à Bordeaux le gouvernement français immédiatement suivi des troupes allemandes. Commence alors le temps de l'occupation du couvre-feu, des rationnements. Des dilemmes, des premiers engagements, des premiers amis disparus. Un récit vivant, poignant, directement tirée de la vie du narrateur, le propre père de Bruno Loth.

  • Juillet 1936 dans le Sud de l'Espagne, Ermo, enfant des rues, se cache dans la roulotte d'un magicien ambulant, il veut voyager et découvrir le monde. Commence alors un périple à travers une Espagne meurtrie par la bêtise humaine, la haine et le profit. Pour Ermo, le rêve va bientôt tourner au cauchemar...
    Ce qui est en train de naître débouchera sur 3 ans de guerre civile et 36 années de dictature.

  • Bordeaux, 1942. La France, toujours occupée, continue de vivre à l'heure allemande.
    Le frère de Jacques, Marceau, est retenu dans un camp de travail en Allemagne. Les deux compagnons échangent quelques lettres mais la censure ne permet pas de savoir réellement ce que vit le détenu. Cela ne semble pas pour autant perturber Jacques qui, de son côté, goûte aux joies de l'amour et aux balades galantes en compagnie de son amoureuse : Jacqueline.
    Jacques culpabilise parfois de sa félicité mais l'ivresse de sa douce passion ne tolère pas d'entrave et la gêne s'efface rapidement.
    Jacques et Jacqueline sont deux jeunes gens qui aspirent à la gaieté et si le temps paraît s'opposer à l'idée terrible du bonheur, les amoureux n'en ont que faire et choisissent le camp divergent, une passerelle lumineuse, au-dessus du monde. Et s'il faut être égoïste et aveugle pour s'aimer en temps de guerre, Jacques veut bien fermer les yeux, quitte à oublier tout le reste, la guerre, les Allemands, les grands bouleversements qui se préparent alentour et surtout son frère, son meilleur ami, Marceau.

  • Pourtant doué à l'école, le jeune Jacques préfère devenir apprenti dans les imposants ateliers de construction navale, à Bordeaux. Mais si le besoin d'un salaire de plus se fait sentir à la maison, où la maman est souvent alitée, Jacques a aussi envie d'acquérir une certaine autonomie... A l'usine, Jacques apprend son travail dans l'atelier des moteurs, au traçage, puis sur la coque du navire « L'Indochinois ». Mais il apprend aussi et surtout à se faire respecter. C'est qu'il y a les ouvriers bienveillants... et les autres ! Les apprentis (ou arpettes, pour reprendre l'expression consacrée) sont souvent considérés comme corvéables à merci, voire comme des souffre-douleurs...Nous sommes en 1936 et un vent d'espoir souffle sur le monde ouvrier avec la victoire du Front Populaire aux élections. Tout en s'affirmant à l'usine, Jacques n'en oublie pas de vivre son adolescence, dessinant, lisant, sortant au cinéma avec son complice de frère et faisant ses premières expériences de l'amitié et... des filles, bien sûr ! Un récit tout à la fois intime et historique...

  • Ce second volume traite des opérations d'envergures visant à mettre en pratique leurs idéaux. Makhno raconte ses combats menés à la tête d'une armée insurrectionnelle, pour établir une zone révolutionnaire libertaire puis pour la défendre face aux impérialistes et aux bolcheviks.
    De son côté, Durruti détaille les actions qu'il a commis dans l'espoir d'affaiblir le pouvoir en place et le patronat, tant en Espagne et en Amérique Centrale.
    Une suite et fin aussi passionnante qu'instructive sur un pan de l'Histoire européenne souvent oublié...

  • Dans ce nouvel album, Bruno Loth retrace les principaux événements qui ont marqué la vie des deux anarchistes Buenaventura Durruti et Nestor Makhno qui ont en commun d'avoir réussi à mettre en pratique l'anarchie sur tout un territoire (Catalogne - Ukraine).
    En 1927, après une tentative de coup d'État contre le roi d'Espagne Alphonse XIII, Durutti est emprisonné en France. Finalement libéré, il échappera à l'extradition vers l'Argentine, mais aura 10 jours pour quitter la France. C'est à Paris, dans la clandestinité, que Durrutti rencontre Nestor Makhno, figure de l'anarchisme ukrainien, communiste libertaire et fondateur de l'armée révolutionnaire insurrectionnelle Makhnovchtchina.
    Cette rencontre sera pour eux l'occasion de confronter leurs expériences et leurs idéaux...

  • Le pasteur Eugène Rayroux se voit proposer un poste prestigieux et périlleux : devenir l'adjoint - et le successeur - de John Bost, le créateur des asiles de Laforce...

    Mais sera-t-il capable de succéder à un personnage aussi charismatique ? Son séjour aux asiles sera l'occasion pour lui - et le lecteur - de mieux cerner l'homme et son oeuvre...

    Pionnier de l'action sociale, John Bost créa au XIXe siècle l'un des premiers centres d'accueil des défavorisés de tous âges, qu'ils soient orphelins, simples d'esprits, épileptiques... Ces infortunés trouvèrent refuge aux asiles de La Force fondés près de Bergerac par ce pasteur d'origine suisse et ses paroissiens gascons.

    Le portrait du protestant français le plus emblématique du XIXe siècle dont l'oeuvre contribua à changer le regard posé sur les personnes atteintes d'un handicap physique ou mental.

empty