• À travers ses trois drames dont les sujets sont empruntés à l'histoire et à la mythologie grecques, Sappho (1818), La Toison d'or (1821) et Les Vagues de la mer et de l'amour (1831), Franz Grillparzer (1791-1872) s'inscrit dans la tradition de la grande tragédie allemande (Goethe et Schiller) dont il est sans doute l'ultime héritier. Revisitant l'Antiquité avec le regard nostalgique de celui qui se voit comme « le dernier des poètes dans une époque prosaïque », il brosse trois remarquables portraits d'héroïnes mythiques (Sappho, Médée, Héro) écartelées entre une vocation sacrée et un amour profane qui tout à la fois les arrache et les rend à elles-mêmes, mais au prix de leur vie.
    Placée sous le double signe d'Éros et de Thanatos, cette expérience transgressive de la passion met à l'épreuve la relation de l'individu à l'autre, au monde et à soi.
    Franz Grillparzer, ce fils des Lumières profondément enraciné dans la culture classique et antique, explore les ressorts de cette crise d'identité avec une acuité psychologique et une sensibilité analytique qui, à maints égards, font de lui un des pionniers de la modernité viennoise.

  • Grillparzer, considéré comme le " grand classique du théâtre autrichien ", est aussi l'auteur de deux récits qui comptent parmi les chefs-d'oeuvre de la littérature de langue allemande : Le Monastère de Sendomir, publié en 1827, et surtout Le Musicien des rues, qui paraît dans l'almanach Iris pour l'année 1848, en même temps qu'une nouvelle de Stifter, Prokop.
    Primitivement, Grillparzer avait songé à écrire un roman autobiographique. Aussi le narrateur du Musicien des rues, comme Jakob portent-ils de nombreux traits de Grillparzer : des caractéristiques physiques, des éléments psychologiques, le langage des bureaux et de la bureaucratie, les difficultés personnelles, et, surtout, cette mélancolie que Grillparzer essaie de surmonter par l'écriture, que Jakob combat par l'exercice de la musique...
    " Ils jouent du Wolfgang Amadeus Mozart et du Sebastian Bach, mais personne ne joue le bon Dieu ", confie le Musicien des rues avec une modestie qui cache mal sa propre aspiration, son espérance : jouer le bon Dieu, la figure suprême de la vie absolue. Une âme se mesure à la dimension de son désir.

  • Deux semaines pour retrouver votre poids de forme. Surveiller votre indice glycémique : mangez les bons aliments pour éliminer les kilos superflus, faire le plein d'énergie et de bonne humeur. Goûter aux délicieuses recettes de la " cuisine fusion ", du petit-déjeuner à la collation du soir. Profitez d'une formule idéale, même au travail, avec des repas faciles à préparer et à emporter. En supplément : plein d'astuces pour mincir et se sentir bien, même après le régime.


  • comment échapper au piège des glucides.
    la communauté scientifique est désormais formelle : ce ne sont pas les graisses qui font grossir, mais l'abus de glucides. le nouveau régime bonne humeur. marion grillparzer, nutritionniste et auteur à succès, nous montre dans ce livre comment échapper - intelligemment, facilement et avec délectation - au piège que nous tendent les glucides. la formule carb 100. le principe consiste à choisir pour chaque repas parmi de nombreuses recettes délicieuses, de manière à ne pas dépasser 100 glucides par jour.
    vous êtes ainsi assuré de manger à votre faim, tout en restant frais et dispos, tandis que les kilos fondent à vue d'oeil. aide pratique. en complément : un petit guide d'achats à glisser dans la poche de votre veste ou dans votre sac à main lorsque vous faites vos courses.

empty