• « Post-scriptum, c'est le démarrage d'une autre vie. C'est le début de ma vie avec Lou... de mon union avec Jacques Doillon... Kate est maintenant teenager, Charlotte a neuf ans...
    C'est une autre ouverture, une autre balade, plus curieuse des autres, découvrant une trajectoire, des concerts, des tournées, des pièces de théâtre, voyageant, parfois m'attachant à des personnes... Il me semble que j'ai plutôt navigué dans un optimisme absolument infondé. J'ai cessé d'écrire ce journal à Besançon le 11/12/13... en apprenant la mort de Kate... ».
    Après les Munkey Diaries, qui retraçaient la vie de Jane Birkin de 1957 à 1982, ce second volume de son journal intime, débutant après sa séparation d'avec Serge Gainsbourg, traverse les années 1980 à 2000 avec une fantaisie et une grâce qui lui permettent de surmonter bien des épreuves. On retrouve avec bonheur une mère dévorée d'amour pour ses trois filles qui s'émancipent, une amoureuse tiraillée entre passion, jalousie et nostalgie, une artiste engagée qui s'épanouit et enchante le monde entier.

  • « J'ai écrit mon journal à partir de 11 ans, adressé à Munkey, mon confident, ce singe en peluche offert par mon oncle, gagné dans une tombola. Il a dormi à mes côtés, il a partagé ma vie avec John, Serge, Jacques, il a été le témoin de toutes les joies et toutes les tristesses. En relisant mes journaux, il me semble flagrant qu'on ne change pas. Ce que je suis à 12 ans, je le suis encore aujourd'hui. » On croyait tout connaître de Jane Birkin, tant elle fait partie de notre histoire depuis cinquante ans, jusqu'à ce livre qui nous fait vivre une époque flamboyante, du Swinging London au Saint-Germain-des-Prés des années 1970, et donne à lire le quotidien d'une grande amoureuse et d'une artiste exceptionnelle.Un journal à la fois intime et universel.C'est splendide et passionnant. Olivia de Lamberterie, France Inter.On rit, on pleure avec elle et on a envie d'embrasser celle qui nous a fait si souvent rire et rêver. Bernard Babkine, Marie France.

    2 Autres éditions :

  • Chanteuse, comédienne, fan des sixties, mère de famille ou égérie sulfureuse, diariste ou écrivain, Jane Birkin a tous les dons.
    Écrite avec une force et une justesse rares, cette comédie dramatique est à l'image de la vie : un couple s'aime et se déchire, une union se brise pour rien, à cause d'un rien. D'un besoin de se rassurer, d'entendre un mot qui ne vient pas... Chacun affûte ses poignards, prisonnier d'une nuit d'insomnie et de solitude à deux. Au matin, la rupture est consommée. Une rupture pathétique et tristement ordinaire. Ce texte a inspiré à Étienne Daho, ami et complice artistique de longue date, l'un des albums les plus attendus de l'année : Oh ! pardon tu dormais... réunit des chansons originales de Jane Birkin, mises en musique et produites par Étienne Daho.

  • Second et dernier volume du journal intime de Jane Birkin après le retentissement du premier volume, Munkey diaries (1957-1982).
    « Post-scriptum, c'est le démarrage d'une autre vie. C'est le début de ma vie avec Lou... de mon union avec Jacques Doillon... Kate qui était enfant dans le premier tome est maintenant teenager, Charlotte a neuf ans...
    C'est une autre ouverture, une autre balade, plus curieuse des autres, découvrant une trajectoire, des concerts, des tournées, des pièces de théâtre, voyageant, parfois m'attachant à des personnes qui n'étaient pas seulement mes parents, ma soeur Linda, mon frère Andrew, les enfants... Mais l'amour est toujours l'amour, peut-être même qu'il y en avait un autre dans cette vie vieillissante, dans mon cas solitaire, accompagnée par mes amis... Il me semble que j'ai plutôt navigué dans un optimisme absolument infondé. J'ai cessé d'écrire ce journal à Besançon le 11/12/13... en apprenant la mort de Kate... » Après les Munkey Diaries, qui retraçaient la vie de Jane Birkin de 1957 à 1982, ce second volume de son journal intime, débutant après sa séparation d'avec Serge Gainsbourg, traverse les années 1980 à 2000 avec une fantaisie et une grâce qui lui permettent de surmonter bien des épreuves. On retrouve avec bonheur une mère dévorée d'amour pour ses trois filles qui s'émancipent et entrent dans l'âge adulte, une amoureuse tiraillée entre passion, jalousie et nostalgie, une artiste engagée qui s'épanouit et enchante le monde entier.

  • Boxes Nouv.

    Boxes

    Jane Birkin

    Anna, la cinquantaine, emménage dans sa nouvelle maison au bord de la mer. Son salon est envahi de cartons qui renferment mille objets, et autant de souvenirs... Un soir, Anna les ouvre, les uns après les autres, et c'est tout son passé qui refait surface, peuplé des êtres, vivants ou disparus, qui ont le plus compté pour elle : ses parents, ses trois filles et leurs pères. Chacun d'entre eux vient, à sa manière, lui rendre visite et évoquer les bons moments, les non-dits, les drames. La nuit passe, à discuter, se disputer, rire, se comprendre enfin, se pardonner peut-être... Au petit matin, Anna, en paix avec elle-même, reprend espoir et marche vers une nouvelle vie...

  • Photos détournées

    Jane Birkin

    • Rocher
    • 16 Octobre 2008

    Birkin, my name is Birkin... Ces 500 photographies nous entraînent sur les pas de Jane Birkin à travers ses rencontres et ses voyages musicaux. Car l'icône des seventies, la muse de Gainsbourg au mince filet de voix cristallin qui nous fit tous chavirer, n'a pas perdu de son aura, loin de là. Elle n'a de cesse de faire partager ses coups de coeur : les airs légendaires du grand Gainsbourg avec lequel elle forma un couple mythique, mais aussi ceux des contemporains comme Zazie, Caetano Veloso ou encore Dominique A. et tant d'autres. Mission ?... Partir à la conquête du monde, faire fredonner à la planète entière ces paroles et musiques qu'on emportera ensuite partout avec soi à toute heure de la journée. A l'image de son sac Birkin d'Hermès, qui trimballe invariablement toutes sortes d'objets insolites et inattendus, l'esprit débordant d'idées, toujours en alerte. À croire que la route de Jane est semée d'étoiles... Que tout ce qu'elle touche se transforme en légende. Eric Deniset qui l'a suivie partout 24h sur 24 sait pourtant que le parcours de cette ambassadrice, mi-muse mi-sorcière, ne fut pas de tout repos. C'est ce que raconte précisément ce tour du monde en 500 photos : les accidents, les coups durs, les larmes, les éclats de rire et enfin les moments magiques. Une belle leçon de passion nommée Birkin. A voir, car Jane a plus d'un tour dans son sac.

  • Dans cet album-souvenir, Jane Birkin, chanteuse, actrice et réalisatrice, et Gabrielle Crawford, son amie photographe, évoquent avec beaucoup d'émotion et humour, leur amitié sans faille née il y a cinquante ans à Londres au coeur des « swinging sixties ». Depuis, Jane et Gabrielle ne se sont plus quittées, partageant tout. « Des soirées à rigoler, à de rien faire, à tout faire, des déconnades, des histoires, des commentaires d'une vie. car elle détient la clef du bonheur, juste d'être avec elle, nos nocturnes amoureux, nos mariages désastreux, nos escapades joyeuses, nos enfants en pagaille, les cris des gamines. » J.B.
    On y croise leurs familles, Serge Gainsbourg bien sûr, Kate, Charlotte et Lou, les filles de Jane, on y voit Jane sur scène, devant et derrière la caméra, ou militant pour des causes humanitaires.
    Un témoignage exceptionnel, profondément intime, sur la carrière et la vie de femme de Jane Birkin.

  • Le livre a l'apparence d'un e-pad et la forme d'une correspondance par mail entre deux amies d'enfance, Jane (Birkin) et la photographe Gabrielle (Crawford), qui échangent souvenirs et photos par pièces attachées. D'où le titre. Voilà pour la forme. Sur le fond, c'est le véritable album-photo du clan Gainsbourg-Birkin depuis les années 60, où l'on partage un peu de l'intimité de leur vie de famille avec les enfants - Charlotte, Lou et les autres - les vacances, les parents, les pique-niques... On y découvre également, par chapitres, tout ce qui fait la vie de Jane : la musique, bien sûr, avec les répétitions, les concerts et les studios; le cinéma et ses plateaux mais aussi la complicité avec les stars, la politique enfin et l'engagement, notamment auprès d'Aung san Suu Kyi.
    Un livre original et très séduisant.

empty