• Rendre compte de l'histoire du blues et de sa découverte à travers 150 disques glanés au fur et à mesure d'investigations provoquées par des concerts, des citations, des articles, des rencontres, tel est l'objet de ce livre. Il ne s'agit pas d'être exhaustif, mais de proposer un choix parmi les oeuvres les plus marquantes de ce genre musical immortel et bien vivant. Seuls les albums vinyles ont été retenus, la priorité ayant été donnée à ceux contenant des morceaux remarquables, qui ont fait connaître l'artiste ou laissé une trace dans l'histoire du genre, soit directement, soit par le biais d'un grand nombre de reprises.

  • Blues en 150 figures

    Philippe Thieyre

    Une des musiques fondatrices de l'histoire américaine, le blues a essaimé en de nombreuses ramifications, du jazz au rock et à la soul, prenant différents visages au fil du temps. Le but de ce livre est de rendre compte des mouvements et des styles qui l'ont traversé à travers 150 figures ayant marqué de leurs empreintes ces multiples évolutions depuis 1920, date du premier enregistrement labellisé blues. Des centaines de disques chroniqués et autant de pochettes illustrent le parcours de personnages haut en couleurs qui ont façonné le blues, l'ont fait connaître au plus grand nombre et ont élargi son spectre musical. Ne sélectionner que 150 figures dans un genre aussi vaste et varié, implique des choix drastiques, laissant de côté des musiciens pourtant très talentueux. En premier, il y a une centaine de figures incontournables tant leurs contributions furent essentielles pour le développement et le renouvellement du blues, tels Ma Rainey, Robert Johnson, T. Bone Walker, les trois King, Muddy Waters, Buddy Guy et autres Otis Taylor. Ensuite, l'originalité, l'excentricité, la flamboyance et la créativité sont des critères qui ont pesé dans des choix plus empreints de subjectivité tels ceux de James Booker, Don Van Vliet alias Captain Beefheart, Candye Kane, Syl Johnson, Sugaray Rayford, Marquise Knox... Ces 150 figures du blues ont été réparties en cinq chapitres correspondant à des périodes historiques, de 1920 à nos jours :
    Les premiers enregistrements de blues : jazz, classic women et country blues : Lors des années 1920/30 se côtoient deux styles fondateurs : les chanteuses accompagnées par des orchestres de jazz dans les villes et le country blues se jouant en solitaire ou avec des formations réduites en voyageant à travers les campagnes du sud des USA.
    Shouters et jump blues : Se produisant essentiellement dans des clubs, ces orchestres avec un chanteur vedette (le shouter) délivre un jump blues aux rythmes enlevés et saccadés qui préfigurent le rock'n'roll de la fin des années 30 au début des années 50.
    Blues moderne : Une appellation un peu fourre-tout, mais qui reflète, après la deuxième guerre mondiale, l'évolution vers un blues de plus en plus électrique et déterminant pour des sonorités encore actuelles.
    British Blues : Le boom du blues au Royaume-Uni à partir du milieu des années 60.
    Variations sur le thème du blues : Des années 60 à nos jours, les différentes expressions musicales dont le blues est l'élément fondateur A l'intérieur de ces chapitres, les musiciens sont ordonnés selon la date de parution de leurs premiers enregistrements en solo ou en tant qu'éléments importants d'un groupe. Cette option permet de resituer l'oeuvre et la place d'un artiste dans mouvement, plus encore que sa date de naissance. Certains bluesmen n'ayant enregistré que tardivement. Le nombre de disques, vinyles ou CD, chroniqués pour chaque entrée varient entre deux et six, voire sept en de rares occasions, en fonction de la longévité d'une carrière, jalonnée de productions au minimum très intéressantes ou indispensables pour suivre un parcours créatif. Toutefois, il ne faut pas juger l'importance d'un artiste au seul volume de sa discographie. Ainsi pour Robert Johnson, l'essentiel de son oeuvre peut se concentrer sur deux albums au contraire de B.B. King , par exemple, dont la longévité artistique est remarquable.

  • Rock'n'records

    Philippe Thieyre

    QUELLE guitare possède le plus grand nombre de manches ? Quel est le guitariste le plus rapide ? Quel est le premier disque de rock'n'roll ? Le disque le plus cher ? La plus grosse batterie ou le musicien le plus gros ? L'album le plus vendu dans le monde ? Où trouver ces réponses et bien d'autres encore, si ce n'est dans ce petit guide tout à fait sérieux et légèrement fantaisiste comme les dessins de Luz. Ici, pas de réponses sèches (ce n'est pas le Guinness), il ne s'agit pas de sciences exactes, mais d'une histoire teintée de distanciation humoristique, d'une explication subtile, érudite et accessible à tous, y compris aux plus incultes en cette matière !
    />

  • Rock psychedelique en 150 figures Nouv.

  • Le mouvement psychédélique apparaît au milieu des années 60, influencé par la prise de nouvelles drogues hallucinogènes comme le LSD. Malgré son interdiction dès 1965 aux USA, il va transformer la littérature, la musique, le graphisme et l'art en général.

    C'est à San Francisco, dans le quartier de Hight Ashbury que se développe cette contre-culture avec, entre autres, Timothy Leary comme « penseur » du mouvement, Grateful Dead, The Jefferson Airplane, Jimi Hendrix pour la musique et le « Mouse studio », avec des peintres et illustrateurs comme Rick Griffin, des créateurs graphiques d'un nouveau style, fait d'enchevêtrements et de courbes sinueuses qui se multiplient à l'infini, avec des lettrages dégoulinants aux couleurs violentes et saturées, qui rappellent souvent l'Art nouveau.

    Les affiches de concerts, les tickets de concerts, les prospectus pour les groupes et bien sûr, les pochettes de disques, deviennent de véritables oeuvres d'art qui bientôt vont envahir le monde en conquérant aussi la mode, le design et l'architecture.

  • Psychedelic Vinyls est le pre­mier ouvrage exhaus­tif sur les pochet­tes de dis­ques de ce mou­ve­ment qui, de 1965 à 1973, a modifié pro­fondément l'his­toire de la musi­que et du gra­phisme.

    Décou­vrez plus de 1300 pochet­tes englo­bant tous les cou­rants du genre, de San Francisco à Londres, du Jefferson Airplane à Ame Son.

    Un vérita­ble voyage dans le temps, à la décou­verte du mou­ve­ment Psychedelic, au tra­vers des pochet­tes de viny­les, sup­ports d'expres­sion des artis­tes depuis plus de 50 ans !

  • Après la deuxième édition du festival rochefort-en-accords, fin août 2006 à rochefort-sur-mer, et le passage remarqué de barry melton, est née l'idée d'une exposition de posters et de disques psychédéliques.
    Cet ouvrage, ni catalogue ni encyclopédie, nous entraîne dans une visite guidée du psychédélisme des usa à l'europe entre 1965 et 1973. un panorama de la période la plus folle et la plus créative du rock en 160 pages et 300 illustrations.

empty