Marguerite Waknine

  • Ouverte aux auteurs modernes et contemporains, la collection Livrets d'art regroupe des textes dont l'objet relève du domaine de l'art : peinture, sculpture, musique, sans oublier le cinéma ou la photographie, ainsi que la littérature.

  • Au tournant des xixe et xxe siècles, Rilke a vingt-cinq ans et vient d'effectuer deux voyages en Russie au cours desquels il a pu faire entre autres la connaissance du peintre Léonide Pasternak et de Tolstoï. Mais le second voyage, aux côtés de Lou Andréas Salomé, signe la fin de l'histoire d'amour entre Rilke et cette dernière. C'est alors en août 1900, sur l'invitation d'un jeune peintre, Heinrich Vogeler, que Rilke décide de rejoindre un groupe d'artistes, à Worpswede, où il rencontrera bientôt Clara Westhoff qui deviendra sa femme et grâce à laquelle surtout il découvrira Auguste Rodin dont elle avait été l'élève. Au cours de cette période essentielle dans l'existence de Rilke, quelques premiers textes voient le jour, notamment Deux histoires pragroises, les deux premières parties du Livre d'heures, les Histoires du bon Dieu, mais également ce Chant de l'amour et de la mort du cornette Christophe Rilke, où l'on trouve déjà les images et les thèmes essentiels à l'oeuvre de Rilke, à la constitution de sa profonde vie intérieure. Un chant composé en une nuit, au cours de l'automne 1899, et qui connaîtra au fil du siècle un succès toujours grandissant. Un chant splendide et qui résonne comme un écho lointain, à la manière

  • Dans l'ombre des grands moments de création littéraire qui ont fait la postérité de Rainer Maria Rilke (citons à cet égard, au moins, Histoires du bon Dieu, Les cahiers de Malte Laurids Brigge, Les sonnets à Orphée, Les élégies de Duino) existe une myriade de textes courts, très peu connus pour la plupart, et qui méritent pourtant toute l'attention en ce qu'ils marquent à merveille les jalons d'une existence toute littéraire. Des jalons qui s'avèrent être ainsi de véritables petits trésors formant une vaste constellation, dont certains ont été rassemblés ici, sous cette couverture. D'abord, des narrations d'une extrême étrangeté et d'autres où semblent se mêler inextricablement souvenir, expérience et $ction ; en$n, des textes qui pourraient trop simplement passer pour des sortes de petits essais, en ce qu'ils s'attachent à des objets particuliers (là, les poupées de Lotte Pritzel ; ici, la $gure du poète), alors qu'ils sont en leur essence des textes d'une écriture relevant tout autant de l'illumination que de la confession. Quoi qu'il en soit, un ensemble remarquable qui permettra à chaque lecteur d'accomplir quelques nouveaux pas dans l'oeuvre admirable de Rainer Maria Rilke.

empty