• On ne naît pas champion, on le devient. Mais comment les sportifs de haut niveau préparent-ils leur corps à repousser sans cesse ses limites ? Où puisent-ils leur ténacité hors normes ? Comment concilient-ils leur carrière avec leur vie privée ? La beauté du geste sportif doit beaucoup à la force du mental. Ce que d'autres appellent sacrifices, eux les considèrent comme des choix de vie. Ils sont prêts à tout pour une fulguration, une grâce d'une poignée de secondes.
    La victoire n'est pas toujours au rendez-vous, mais la défaite est une étape nécessaire : c'est elle qui leur permet de se dépasser et de poursuivre leur rêve. S'ils vivent l'échec en solitaire, ils sont transportés par la liesse du public quand ils gagnent. Souvent adulés comme de véritables héros par les spectateurs, les sportifs sont avant tout des artistes à l'oeuvre éphémère. Antoine Albeau, Léonore Baulac, Vincent Clerc, Justine Dupont, François Gabart, Bernard Hinault, Muriel Hurtis, Arnaud Jerald, Michaël Jeremiasz, Bixente Lizarazu, Aurélie Muller, Sarah Ourahmoune, Isabelle Severino, Adrien Théaux et Xavier Thevenard : ces champions se sont livrés à Virginie Troussier, dont la plume claire et sensible porte une histoire de souffle, intime et pudique.
    Ecrivaine et journaliste, Virginie Troussier collabore à Montagnes Magazine et Alpes Magazine. Elle a publié des romans et des biographies de sportifs. Son dernier ouvrage, Au milieu de l'été, un invincible hiver, est paru en janvier 2021 aux éditions Guérin.

  • Le 11 juillet 1961, le calme estival est perturbé par une tempête que personne n'a vu venir. La France entière est touchée. Les pins se couchent dans les Landes tandis que les bateaux font naufrage en Bretagne. Dans le massif du Mont-Blanc, sept alpinistes, persuadés qu'il s'agit là d'un orage passager bivouaquent à quelques mètres du sommet du Pilier du Frêney, en attendant une accalmie qui ne viendra pas. Parmi eux : Pierre Mazeaud et Walter Bonatti. Mais la tempête ne se calmera pas, la foudre tombera et seuls trois des compagnons s'en sortiront. Ils seront récupérés dans un état de fatigue extrême. C'est le récit de cette lutte pour la vie que raconte Virginie Troussier à partir du témoignage des survivants.

  • Il est des grands sportifs dont l'aura dépasse de loin le cadre de leur discipline. Des champions qui ont marqué le monde du sport par leur talent, leur palmarès et leur personnalité hors normes.
    Bode Miller est l'un d'eux. Ce skieur américain est même probablement l'un des plus extraordinaires champions de ces dernières décennies, tous sports confondus.
    Né en 1977 aux USA, Bode Miller aura presque tout gagné au cours d'une carrière fulgurante : 6 médailles aux Jeux Olympiques, 5 médailles aux Championnats du Monde et 33 victoires en Coupe du Monde !
    Mais c'est aussi par son style peu académique, sa technique instinctive, sa passion de la vitesse qu'il enchantera les fans de ski du monde entier. Une personnalité attachante, entière, adulée.
    Ce livre de Virginie Troussier est non seulement la première biographie consacrée à ce champion exceptionnel, il brosse aussi un passionnant portrait du monde peu connu des skieurs alpins de haut niveau, du célèbre « Cirque Blanc » et ses descentes mythiques, les rivalités entre grandes nations alpines, les longues saisons de compétition et les risques inouis encourus par les athlètes dans l'un des sports les plus dangereux au monde.
    Un récit à couper le souffle à la recherche de la vitesse la plus folle !

  • Une double histoire, celle d'une échappée géographique et amoureuse pour décliner toutes les facettes de la prise de risque dans l'existence.

  • « Nous nous arrêtions là où l'eau était émeraude et nous piquions des pédalos en pleine nuit. Nous trempions nos lèvres teintées de café frappé, et on riait en se dévoilant nos dents de traviole comme une confidence. Pourtant, je savais que cela n'allait pas durer. Par essence, le sublime frôle la chute. La vie n'est trop courte que si la vitesse a mal été ajustée. Respirer pleinement, c'est accepter que le temps varie dans son allure jusque dans son épaisseur. C'est se laisser rattraper par cette quête infinie de désir. Se donner le vertige à la folie, s'enivrer d'une goutte de poison qui monte au nez, effleurer la mort en râpant sa chair tendre du bout des doigts ne sont pas des attitudes suicidaires, c'est vivre ».

    Folle d'Absinthe est le récit d'une femme qui tente de cerner l'amnésie frappant ses émotions, les conséquences d'un temps trop dissolu, et sa poursuite effrénée de l'exclusivité. L'histoire démontre qu'il y a parfois de la beauté dans le désespoir. Une beauté incandescente. Le sujet n'est au final ni l'amour ni le désamour, mais la foi obligatoire en l'existence.

empty