Pierre lallier

  • Tout avait commencé par une soirée de bacchanale au pied d'un antique monument rongé par le temps, une nuit d'été ; une fête d'adolescents, en quête de sensations fortes, avides de goûter aux joies de la vie, et qui n'avaient pas prévu l'inimaginable... Aurore, Sarah, Pierre et Louis sont passés de l'autre côté de la Porte Noire. Maintenant, les voilà perdus dans les profondeurs inconnues de ce monument sombre et froid, arpentant ses couloirs et les chemins d'un royaume dont ils ne soupçonnaient pas l'existence. Leur quête de liberté, dans ce monde fantastique, les conduira au coeur des forêts haut-Marnaises, jusqu'aux sommets vosgiens, pour finir dans les eaux étranges du Cuveau des fées. Mais on ne franchit pas impunément le seuil de la Porte Noire.

  • Le lac du Der-Chantecoq - ''Der'' signifiant ''Chêne'' en celte - deviendra le plus grand lac artificiel d'Europe avec en son centre l'île de Chantecoq. C'est un haut lieu de villégiature pour les vacanciers durant l'été, mais aussi une réserve ornithologique en période de migration. Ce lac va demander sept ans pour sa réalisation ; ce sera 350 millions de m3 d'eau maintenus en réserve, sur 48 km2. Le lac du Der-Chantecoq, ce sera aussi 297 âmes arrachées de force à leur terre d'origine, chassées et expropriées de leur maison, privées de tout ce passé qui fait leur histoire. Ce sera également trois villages qui dormiront à tout jamais sous les eaux, et dont les poissons ne seront plus que les seuls et uniques occupants. Le lac du Der-Chantecoq, c'est enfin et surtout l'église de Nuisement que l'on veut déplacer et reconstruire sur les terres de Sainte Marie Du Lac.
    Mais les hommes ont oublié. Les hommes, infidèles au souvenir, ont failli à leur promesse. Ils ne devaient pas déplacer l'église...

  • Tout avait commencé lors d'une soirée organisée par une bande d'adolescents, une simple fête pour marquer l'arrivée de l'été. Ils avaient pensé à tout, aux grillades, à la bière, au whisky. Les joints tourneraient aussi autour du feu de camp afin d'enfiévrer un peu plus leurs esprits embrumés. Les lecteurs CD déverseraient leurs décibels emportant leurs corps pour une nuit de bacchanale. Ils avaient tout préparé à leur manière, tout espéré. Sauf qu'ils n'avaient pas prévu l'inimaginable. On ne fait pas impunément une orgie sur le seuil de la Porte Noire.

  • Ministère de l'Instruction publique. Mémoire sur les mesures législatives à prendre à l'égard des aliénés dits criminels, par M. Pierre Lallier,...
    Date de l'édition originale : 1896 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Note sur le premier bataillon des volontaires de l'Allier / par Pierre Flament,...
    Date de l'édition originale : 1904 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Les 3 et 4 avril 2009, à l'occasion du sommet du soixantième anniversaire de l'Alliance atlantique à Strasbourg-Kehl, la France, par la voix de son président Nicolas Sarkozy, reprend toute sa place dans l'organisation militaire intégrée de l'oTAN. Une place qu'elle avait quittée le 7 mars 1966, selon la volonté du fondateur de la Ve République, Charles de Gaulle. Pendant quarante-trois ans, le " retrait " de l'OTAN avait symbolisé l'identité singulière de la France : à la fois alliée des Etats-Unis mais rebelle, solidaire mais indépendante. La symbolique gaullienne, pourtant, ne devait guère survivre à la réalité de l'après-guerre froide. Sous Mitterrand comme sous Chirac, la France n'a cessé de se rapprocher de l'OTAN, mais sans le dire aux Français. Elle s'est battue en Bosnie puis au Kosovo, elle se bat aujourd'hui en Afghanistan sous la bannière de l'OTAN. En choisissant d'y revenir pleinement, Nicolas Sarkozy veut sortir de cette hypocrisie franco-française et réussir de l'intérieur l'Europe de la défense que ses prédécesseurs ne sont pas parvenus à construire. Décision courageuse au service d'un volontarisme européen réaliste ou marché de dupes dans lequel la France risque de banaliser sa voix, sans parvenir à influencer l'hyper puissance américaine ? En retraçant l'histoire d'amour-haine qui lie la France et l'OTAN depuis l'immédiat après-guerre jusqu'à l'Afghanistan, en examinant les évolutions de l'Alliance, comme celle de la politique stratégique de la France depuis la fin de la Guerre froide, ce livre entend contribuer utilement au débat que les Français doivent avoir sur notre propre sécurité, comme sur notre rôle en Europe et dans le monde.

empty