L'amour de la vie

L'amour de la vie (lu par Marc Hamon ; 1 CD audio de 1h30)

 (Lu par Marc Hamon)

À propos

Un homme blessé, épuisé est abandonné par son compagnon dans le désert du Grand Nord canadien. Malgré le supplice que lui impose la faim et qui l'accompagne continuellement, il poursuit inexorablement son chemin poussé par la petite flamme de vie qui brille encore en lui. Un loup, également blessé et affamé, le suit en permanence. Tous deux à bout de forces se surveillent mutuellement tout en se traînant sur la glace : qui mangera l'autre? Qui survivra? Quel instinct de survie sera le plus fort ? C'est un récit haletant et d'une grande violence ! Dans un style dépouillé de tout artifice littéraire qui rend ce texte à la fois cru comme la réalité qu'il décrit et chargé d'une intensité dramatique et d'un suspens qui ne faiblissent jamais, Jack London ne nous épargne rien des efforts désespérés de son personnage qui n'abandonne jamais, qui malgré la faim et l'épuisement, continue inlassablement à se battre pour survivre, en dépit des évidences.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Aventure

  • EAN

    3354621002484

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Poids

    70 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    CD Audio

Infos supplémentaires : Livre lu   Broché  

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty