Of mice and men Of mice and men
Of mice and men Of mice and men

Anglais Of mice and men (édition en anglais)

À propos

'Guys like us, that work on ranches, are the loneliest guys in the world. They got no family. They don't belong no place.' George and his large, simple-minded friend Lennie are drifters, following wherever work leads them. Arriving in California's Salinas Valley, they get work on a ranch. If they can just stay out of trouble, George promises Lennie, then one day they might be able to get some land of their own and settle down some place. But kind-hearted, childlike Lennie is a victim of his own strength. Seen by others as a threat, he finds it impossible to control his emotions. And one day not even George will be able to save him from trouble. Of Mice and Men is a tragic and moving story of friendship, loneliness and the dispossessed, with a stunning new cover by renowned artist Bijou Karman.

Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques

  • EAN

    9780241980330

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    68 Pages

  • Longueur

    18.1 cm

  • Largeur

    11.1 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    67 g

  • Distributeur

    Side

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

John Steinbeck

D'ascendance prussienne et irlandaise, J. Steinbeck naît à Salinas, petite ville de Californie, dans une famille modeste de quatre enfants. Il étudie à l'université de Stanford, en exerçant parallèlement de petits métiers: commis de vente, employé de ferme. Il abandonne ses études, quitte Los Angeles pour New York mais s'adapte mal à la ville. Après un échec dans le journalisme, il retourne en Californie et prépare son premier roman, La Coupe d'or, qu'il publie en 1929. Six ans plus tard, il connaît son premier succès populaire avec Tortilla Flat, chronique truculente de la vie des paisanos peu recommandables mais unis par la fraternité. Il prolongera cette veine anarchisante avec Rue de la Sardine et Tendre Jeudi. Ses autres romans parlent de l'inhumanité du développement économique et de la misère des journaliers. Déçu dans ses convictions socialistes, il finira par se rallier au "rêve américain" tout en se rapprochant de la nouvelle génération de l'Ouest et des Beatniks.ÿEn 1948, il est élu à l'Académie Américaine des Arts et des Lettres et en 62, il reçoit le Prix Nobel de Littérature.Son oeuvre est généreuse et son originalité réside dans cette langue populaire, souvent cocasse, qu'il a su restituer; dans l'amitié et la solidarité qu'il a peint de façon émouvante.

empty