Essais et mémoires
Essais et mémoires

Les mots clés

Patrimoine numérisé

Essais et mémoires (avant-propos de l'éditeur)

À propos

Ce volume propose l'intégralité des essais réunis en recueils par l'auteur : Sous bénéfice d'inventaire, Mishima ou la Vision du vide, Le Temps, ce grand sculpteur, En pélerin et en étranger, et Le Tour de la prison, ensemble posthume de récits de voyage. Une deuxième section contient les trois textes de caractère autobiographique qui constituent Le labyrinthe du monde : Souvenirs pieux, Archives du Nord, Quoi ? l'éternité. Figurent aussi ici les Textes oubliés, appelation que Marguerite Yourcenar avait elle-même donnée : Pindare (1932), Les Songes et les Sorts (1938) ; les quatre articles publiés dans des périodiques entre 1929 et 1934 qui n'avaient jamais encore été recueillis en volume.
Toute l'oeuvre de Marguerite Yourcenar est un regard porté sur la personne humaine à travers le filtre d'une culture classique, gréco-latine pour l'essentiel, mais largement ouverte sur d'autres univers et, en cela, gage de liberté. Ici la familiarité entretenue avec Dante, Cavafy ou Borges n'est pas exclusive de l'intérêt pour Basho ou pour Mishima. Marguerite Yourcenar est l'un des rares écrivains contemporains à redonner du sens à la notion d'humanisme.

Sommaire

Essais : Sous bénéfice d'inventaire - Mishima ou la Vision du vide - Le Temps, ce grand sculpteur - En pèlerin et en étranger - Le Tour de la prison. Le Labyrinthe du monde : Souvenirs pieux - Archives du Nord - Quoi? L'Éternité. «Textes oubliés» : Pindare - Les Songes et les Sorts - Articles non recueillis en volume.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782070112128

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 712 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Épaisseur

    4.5 cm

  • Poids

    645 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Luxe   Relié  

Marguerite Yourcenar

1903-1987
Marguerite de Crayencour est née le 8 juin 1903, à Bruxelles, d'une mère belge qu'elle perd à la naissance. Élevée par son père, un anticonformiste, grand voyageur et très cultivé, elle passe son baccalauréat à Nice, sans avoir fréquenté l'école. Son premier poème dialogué est publié à compte d'auteur en 1919 et signé Yourcenar, anagramme de son nom de famille.
En 1939, son père est mort depuis dix ans, elle manque d'argent et l'Europe s'agite dangereusement. Elle part aux États-Unis pour rejoindre Grace Frick, son amie. Elle y passera le reste de sa vie: citoyenne américaine en 1947, elle enseignera la littérature française jusqu'en 49.Son roman Les Mémoires d'Hadrien, en 1951, connaît un succès mondial et lui vaut le statut définitif d'écrivain, consacré en 70 par son élection à l'Académie Royale de langue belge et de littérature française et onze ans plus tard, par son entrée à l'Académie française.Sa vie se partage entre l'écriture dans l'isolement de l'île des Monts-Déserts et de longs voyages dont un périple autour du monde avec Jerry Wilson, son dernier compagnon. Elle meurt en décembre 87 à Bar Harbor, aux Etats-Unis.
Des romans historiques aux mémoires autobiographiques, l'oeuvre de Yourcenar s'inscrit en marge du courant engagé de son époque. Retour à l'esthétisme et à la tradition avec le désir d'affirmer la finalité de la littérature: la narration. Inspirée par la sagesse orientale, la pensée de l'écrivain ne s'est jamais éloignée de l'humanisme de la Renaissance.

empty