Comment Wang-Fô fut sauvé Comment Wang-Fô fut sauvé
Comment Wang-Fô fut sauvé Comment Wang-Fô fut sauvé

Comment Wang-Fô fut sauvé (dossier Justine Denaud)

À propos

«On disait que Wang-Fô avait le pouvoir de donner la vie à ses peintures par une dernière touche de couleur qu'il ajoutait à leurs yeux.» Partout en Chine, on murmure que les peintures de Wang-Fô ont un pouvoir magique, que leur beauté est telle que le monde réel semble bien fade en comparaison. Depuis des années, le vieil homme sillonne les routes du pays en quête de nouveaux sujets à peindre, accompagné de son fidèle disciple Ling. Mais l'Empereur, qui vit dans l'opulence et la solitude, en veut terriblement à Wang-Fô. Il pense que le maître l'a dupé, que ses toiles somptueuses l'ont dégoûté à jamais de la réalité. Pour se venger, il le condamne à un châtiment bien cruel... Mais c'est compter sans le talent miraculeux du peintre.

Création poétique.
Je découvre.
J'analyse.
Nous avons la parole.
Prolongements.

Rayons : Parascolaire > Soutien / Entraînement Collège > Français > Français - 6e

  • EAN

    9782072770579

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    100 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    98 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Marguerite Yourcenar

1903-1987
Marguerite de Crayencour est née le 8 juin 1903, à Bruxelles, d'une mère belge qu'elle perd à la naissance. Élevée par son père, un anticonformiste, grand voyageur et très cultivé, elle passe son baccalauréat à Nice, sans avoir fréquenté l'école. Son premier poème dialogué est publié à compte d'auteur en 1919 et signé Yourcenar, anagramme de son nom de famille.
En 1939, son père est mort depuis dix ans, elle manque d'argent et l'Europe s'agite dangereusement. Elle part aux États-Unis pour rejoindre Grace Frick, son amie. Elle y passera le reste de sa vie: citoyenne américaine en 1947, elle enseignera la littérature française jusqu'en 49.Son roman Les Mémoires d'Hadrien, en 1951, connaît un succès mondial et lui vaut le statut définitif d'écrivain, consacré en 70 par son élection à l'Académie Royale de langue belge et de littérature française et onze ans plus tard, par son entrée à l'Académie française.Sa vie se partage entre l'écriture dans l'isolement de l'île des Monts-Déserts et de longs voyages dont un périple autour du monde avec Jerry Wilson, son dernier compagnon. Elle meurt en décembre 87 à Bar Harbor, aux Etats-Unis.
Des romans historiques aux mémoires autobiographiques, l'oeuvre de Yourcenar s'inscrit en marge du courant engagé de son époque. Retour à l'esthétisme et à la tradition avec le désir d'affirmer la finalité de la littérature: la narration. Inspirée par la sagesse orientale, la pensée de l'écrivain ne s'est jamais éloignée de l'humanisme de la Renaissance.

empty