Si on parlait de la mort

À propos

Après la mort d'un être cher, on est malheureux, on a du chagrin. La mort, on doit pouvoir en parler. Dire la vérité à un enfant lui permet de faire le deuil, d'exprimer son chagrin et de sentir peu à peu que la vie continue et qu'il a le droit d'être content de vivre. Mine de rien, quand quelqu'un qu'on aime meurt, ça rassure de savoir que la vie continue et qu'on a le droit d'être heureux.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Jeunesse > Livres documentaires > Vie quotidienne / Société / Citoyenneté

  • EAN

    9782075115322

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    28 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    18 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    190 g

  • Lectorat

    à partir de 2 ANS

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty