Les grands romans

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Reconnu comme l'un des plus grands auteurs de la littérature hongroise et comme un maître du roman moderne, Sándor Márai (1900-1989) s'inscrit dans la lignée d'Arthur Schnitzler, Stefan Zweig et Thomas Mann. Observant avec nostalgie une civilisation européenne sur le point de s'éteindre, il n'a eu de cesse de témoigner d'un monde finissant. Pendant ses années d'exil (1948-1989), son oeuvre tomba dans l'oubli. Elle fut redécouverte dans les années 1990, notamment avec Les Braises, et connaît depuis un succès considérable dans le monde entier. Le présent volume rassemble, classés par ordre chronologique, cinq grands romans de Sándor Márai, qui offrent au lecteur un échantillon de son talent. On y retrouve les trois problématiques essentielles qui ont accompagné l'écrivain hongrois sa vie durant : la nécessité de la révolte, qui met en scène la lutte entre l'instinct et la raison ; l'utilité de la création, qui nourrit la confrontation entre l'ordre et l'aventure ; enfin, l'amertume de l'exil, qui montre l'aliénation de l'individu dans un univers massifié.   Cet ouvrage réunit :   Le Premier Amour Les Révoltés La Conversation de Bolzano Les Braises Métamorphoses d'un mariage   Préface de Frédéric Vitoux, de l'Académie française. Édition d'András Kányádi en collaboration avec Catherine Fay.

  • EAN 9782253186502
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 1 288 Pages
  • Longueur 19 cm
  • Largeur 13 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 640 g
  • Distributeur Hachette

Rayon(s) : Littérature générale > Œuvres classiques

Sándor Márai

Né en 1900 à Kassa, en Hongrie, Sándor Márai fait ses études à Leipzig, puis vit à Francfort, Berlin et Paris, avant de rentrer dans son pays où il devient, dans les années 30, un auteur adulé. Tombé dans l'oubli après 1948, date de son exil en Europe puis en Californie, il se suicide, à San Diego, en 1989.ÿSon oeuvre a été redécouverte dans les années 90. Le roman La Soeur, qui succède aux Braises, est le dernier que Márai publia en Hongrie, en 1946.

empty