Un commis voyageur à Pékin ; un journal

Un commis voyageur à Pékin ; un journal

Traduction CLAIRE DEBRU  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

En mai 1983, le Théâtre d'Art populaire de Pékin accueille la première de Mort d'un commis voyageur. Arthur Miller, son auteur, assure lui-même la mise en scène de la pièce. Les obstacles politiques quant à la tenue d'un tel événement se sont avérés surmontables, mais abolir le fossé culturel qui sépare les deux pays relève peut-être de l'utopie. Outre l'océan qui les sépare, c'est aussi un vocabulaire, celui du capitalisme, qu'il lui faut faire entendre : «assurance-vie», «commis voyageur», «rente» relèvent pour la troupe et le public chinois d'une abstraction inintelligible. Au cours des six semaines passées en Chine, le dramaturge américain tient un journal mêlant réflexions culturelles et politiques : il y raconte comment le défi esthétique qu'il s'est lancé se transforme peu à peu en une fascinante expérience humaine. Ce document littéraire exceptionnel, jusqu'alors inédit en France, tient autant du reportage, à l'instar des Muses parlent de Truman Capote, que des carnets de mise en scène, dans la grande tradition des journaux de Roger Blin ou Jean Genet.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Récit

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime

  • EAN

    9782364682627

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    317 g

  • Distributeur

    Interforum

Infos supplémentaires : Broché  

Arthur Miller

Arthur Miller, dramaturge, écrivain et essayiste, naît en 1915 à Brooklyn dans une famille d'immigrants juifs de la classe moyenne. Son écriture est influencée par la Grande Dépression, qui ruina son père, et l'antisémitisme, dont il fut victime lorsqu'il commença à travailler. Il a écrit de nombreuses pièces de théâtre dont les plus connues, Mort d'un commis voyageur (1949, réédité en 2009 dans la collection « Pavillons Poche ») et Les Sorcières de Salem (1953, parution en avril 2010 en « Pavillons Poche »), sont toujours jouées aujourd'hui. Il meurt en 2005, laissant derrière lui une ?uvre considérable.

empty