The white darkness
Nouv.

The white darkness

Traduction JOHAN-FREDERIK HEL-GUEDJ  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

Comme souvent dans les récits de David Grann, un homme est dévoré par son idéal.
Ce personnage d'un autre temps sorti tout droit d'un film de Werner Herzog, se nomme Henry Worsley. The White Darkness raconte son extraordinaire histoire. Celle d'un militaire britannique fasciné par l'exemple d'Ernest Shackleton (1874-1922) et par ses expéditions polaires ; un homme excentrique, généreux, d'une volonté exceptionnelle, qui réussira ce que Shackleton avait raté un siècle plus tôt : relier à pied une extrémité du continent à l'autre. Une fois à la retraite, il tentera d'aller encore plus loin en traversant l'Antarctique seul, sans assistance.
Il abandonne tout près du but, dans un état de santé tel qu'il meurt quelques heures après son sauvetage. Édifiant destin d'un homme perdu par une quête d'impossible, qui n'est pas sans rappeler Percy Fawcett, autre explorateur guidé par une obsession, dont David Grann avait conté l'histoire dans La Cité perdue de Z.
«Tout le monde a son Antarctique», a écrit Thomas Pynchon, rien n'est moins vrai dans ce récit magnifique qu'on ne peut lâcher avant de l'avoir accompagné à son terme.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société

  • EAN

    9782364684072

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    21.1 cm

  • Largeur

    14.1 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    213 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

David Grann

Avant de commettre Un crime parfait et Le Caméléon, parus aux éditions Allia en 2009, David Grann est né en 1967 à New York. Ancien rédacteur en chef de La Nouvelle République puis de The Hill, il est, depuis 2003, journaliste au New Yorker.

empty