Progressez en anglais grâce à... ; la peste écarlate Progressez en anglais grâce à... ; la peste écarlate
Progressez en anglais grâce à... ; la peste écarlate Progressez en anglais grâce à... ; la peste écarlate

Progressez en anglais grâce à... ; la peste écarlate

À propos

Publié en 1912 aux États-Unis et en 1924 en France, « La Peste Écarlate » (« The Scarlet Plague ») est un récit d'anticipation qui n'est pas sans point commun avec les théories collapsologiques qui se développent en ce début de 21ème siècle, notamment sur fond de problèmes climatiques et de surexploitation des ressources de la planète. Par une ironie de la chronologie, la catastrophe dont nous parle Jack London débute en... 2013 ! Et il y a fort à parier que les conséquences réelles sur les comportements humains d'une série de cataclysmes climatiques ou environnementaux ne seraient guère différentes de celles engendrées par la « Peste Écarlate » imaginée par Jack London. Une raison supplémentaire de découvrir en version bilingue anglais-français ce texte apocalyptique.

Rayons : Parascolaire > Langues > Méthodes d'apprentissage (langues étrangères) > Anglais

  • EAN

    9782368301012

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    15 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Poids

    100 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty