Progressez en anglais grâce à... ; John Barleycorn
Nouv.

Progressez en anglais grâce à... ; John Barleycorn

, , (Illustrateur)

À propos

Paru en 1913 (trois ans avant la mort de son auteur), « John Barleycorn » est un récit autobiographique de Jack London (1876-1916). Les aventures qu'il y décrit commencent en 1881 dans la région de San Francisco, la ville où le futur écrivain vit le jour en janvier 1876, et sont tout aussi palpitantes que celles de ses plus grands romans. Elles se terminent sur les côtes du Japon en 1893, à une époque où Jack London n'avait encore que dix-sept ans. Au cours de ces pérégrinations de jeune baroudeur, London n'aura de cesse de documenter et de dénoncer l'omniprésence de la consommation d'alcool dans la vie des aventuriers de l'époque. Précisons que John Barleycorn est un patronyme imaginaire personnifiant l'alcool, et notamment le whisky (« barleycorn » signifie « grain d'orge »).

Rayons : Parascolaire > Langues > Méthodes d'apprentissage (langues étrangères) > Anglais

  • EAN

    9782368301036

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    15 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Poids

    100 g

  • Lectorat

    à partir de 11 ANS

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

Jean-Pierre Vasseur

Jean-Pierre VASSEUR, auteur et éditeur de méthodes d'initiation aux langues étrangères depuis 1985

empty