la lectrice adjointe/marie-antoinette et le theatre la lectrice adjointe/marie-antoinette et le theatre
la lectrice adjointe/marie-antoinette et le theatre
la lectrice adjointe/marie-antoinette et le theatre

la lectrice adjointe/marie-antoinette et le theatre

À propos

Marie-Antoinette avait plusieurs lectrices, mais elle n'aimait pas la lecture.
Amoureuse des livres, habitée par leurs voix, la Lectrice-adjointe devient confidente malgré elle de la passion naissante de Marie-Antoinette pour madame de Polignac, de son besoin d'indépendance, et de son désir de se libérer enfin de l'emprise, terrible de l'impératrice Marie-Thérèse, sa mère. Cette pièce a fait l'objet d'une commande de France Culture (2001) et de lectures-spectacles à la Comédie Française.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782715224063

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    18.6 cm

  • Largeur

    11.7 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    104 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Chantal Thomas

Spécialiste du XVIIIe siècle, avant tout historienne et essayiste, Chantal Thomas n'en multiplie pas moins les casquettes. Elle enseigne dans de nombreuses université américaines, notamment à Yale et Princeton, est directrice de recherche au Centre National de Recherche Scientifique, collabore au Monde et à des productions de Radio France. Elle écrit des essais sur Sade, Casanova et Marie-Antoinette. Elle est également l'auteur de récits plus personnels : 'La vie réelle des petites filles' et 'Comment supporter sa liberté'. En 2002, elle obtient le prix Fémina pour son premier roman, 'Les Adieux à la Reine'. Elle fait par ailleurs partie du jury du concours depuis 2003. Avec 'Souffrir' (2003), ' L'Ile flottante', 'Le Palais de la Reine' (2005) ou encore 'Chemins de sable' (2006), Chantal Thomas aborde des thèmes universels tels que la liberté, et construit un univers en subtil décalage avec la réalité, ce qui ne va pas sans séduire le public et la critique.

empty