Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Un hiver antarctique

Un hiver antarctique

À propos

Nous sommes à plus de 3 200 mètres et la minceur de l'atmosphère aux pôles exacerbe les effets de l'altitude, causant un manque d'oxygène qui affecte notre sommeil, nos capacités cognitives et notre endurance. Et, 9 mois par an, la base est inaccessible : les hivernants doivent se débrouiller seuls, sans possibilité d'évacuation. Le froid y est trop intense, pouvant passer les -80 °C. Malgré sa location dans un désert extrêmement inhospitalier, Concordia est particulièrement attirante pour les chercheurs : son ciel dégagé, la longue nuit polaire, l'absence de pollution, sa neige vierge et son atmosphère extrêmement sèche, froide et fine en font un lieu privilégié pour des sciences telles que l'astronomie, la physiologie humaine, la glaciologie et les sciences de l'atmosphère. Les objectifs de la mission : Diagnostic Terre. La mission d'étude des strates de glace permet de mieux connaître le climat par le passé et à mieux évaluer son futur probable. L'antichambre de l'espace : partir sur Mars. L'Agence Spatiale Européenne fournit des pièces d'équipement et suit la mission avec attention. L'hivernage à Concordia permet en effet d'évaluer l'adaptation à cet environnement extrême, physiologiquement comme psychologiquement. En vue d'implanter les premières bases sur d'autres corps célestes...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Tourisme & Voyages > Tourisme & Voyages Monde > Beaux livres illustrés / Carnets de voyage Monde

  • EAN

    9782755643602

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    25 cm

  • Largeur

    19 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    738 g

  • Distributeur

    Interforum

Infos supplémentaires : Broché  

Cyprien Verseux

CYPRIEN VERSEUX, 27 ans, diplômé de la prestigieuse école Sup'Biotech, prépare une thèse d'astrobiologie sous la direction de la Nasa et de l'Université romaine de Tor Vergata. Avec cinq coéquipiers, il a participé à une expérience consistant à simuler pendant 365 jours ce que pourrait être la vie sur Mars. Ses travaux portent notamment sur la recherche de vie dans notre système solaire et sur le développement de technologies visant à produire de l'oxygène, de la nourriture et d'autres ressources sur Mars. En d'autres termes, il cherche à répondre aux questions « Y a-t-il de la vie au-delà de la Terre ? » et « Comment peut-on vivre sur Mars ? ».

empty