Les mauvais anges

Les mauvais anges

À propos

Publié en 1955, interdit très vite, les mauvais anges traîneront pendant de longues années (trente ans !), la malédiction d'une dérision prise à l'époque pur la fameuse commission du livre, entraînée par l'abbé pihan, naturellement très averti, sans doute, de ces " amours particulières ". Pourtant la première édition comportait deux textes, l'un de max-pol fauchet, l'autre de robert margerit. l'un et l'autre célébrant le " don de poésie exceptionnel " de l'auteur, adolescent à l'époque (nous reproduisons ces textes en fin de volume). Ce que nous soulignerons surtout, c'est à quel point ce court roman de la folle passion de deux très jeunes hommes garde - aujourd'hui que la " littérature homosexuelle " se perd dans le réalisme le plus plat, le plus répétitif, le plus gratuit - une aura de trouble infini qui ira droit au coeur, même de ceux qui sont le plus étranger à cet entraînement amoureux.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Erotisme

  • EAN

    9782842711542

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    190 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    138 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Eric Jourdan

Eric Jourdan, fils de Julien Green, est parisien et américain d'adoption. A seize ans, il écrit Les Mauvais Anges, interdit deux fois en France et censuré vingt-neuf années durant. Le livre est ressorti à La Musardine en 2001, et connaît depuis un succès constant. Il a également publié d'autres romans (Charité, Révolte, Sang, Sexuellement incorrect, Détresse et violence, Trois c½urs, Le Jeune Soldat), ainsi que des contes et nouvelles malveillants pour enfants et des pièces de théâtre pour la plupart inédites. A la Musardine sont édités L'Amour brut et Saccage (Lectures amoureuses), ainsi que des nouvelles inédites, Portrait d'un jeune seigneur en dieu des moissons, en septembre 2010.

empty