Effroyables jardins

À propos

" certains témoins mentionnent qu'aux derniers jours du procès de maurice papon, la police a empêché un clown de rentrer dans la salle d'audience.
Il semble que ce même jour, il ait attendu la sortie de l'accusé et l'ait simplement considéré à distance sans chercher à lui adresser la parole. l'ancien secrétaire général de la préfecture a peut-être remarqué ce clown mais rien n'est moins sûr. par la suite l'homme est revenu régulièrement sans son déguisement à la fin des audiences et aux plaidoiries. a chaque fois, il posait sur ses genoux une mallette dont il caressait le cuir tout éraflé.
Un huissier se souvient de l'avoir entendu dire après que le verdict fut tombé : - sans vérité, comment peut-il y avoir de l'espoir ? " l'auteur dédie ce court texte lumineux, émouvant et métaphorique à la mémoire de son grand-père, ancien combattant à verdun et de son père, ancien résistant.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782844120649

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    60 Pages

  • Longueur

    25.2 cm

  • Largeur

    18.2 cm

  • Épaisseur

    0.3 cm

  • Poids

    70 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Quint

Né le 17 novembre 1949 dans le Nord-Pas-de-Calais, Michel Quint écrit pour le théâtre, parallèlement à sa carrière de professeur, avant de se lancer dans le roman noir. Grand Prix de littérature policière en 1989 pour Billard à l'étage, il rencontre un succès mondial avec Effroyables jardins.

empty