Interrogatoires

Interrogatoires

Traduction NATALIE BEUNAT  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Interrogatoires regroupe deux des procès que subit Dashiell Hammett pour ses accointances soupçonnées avec l'idéologie communiste. Le premier, daté du 9 juillet 1951, l'accuse d'être l'un des administrateurs du fonds de cautionnement du Congrès des droits civiques de New York. L'autre, daté du 26 mars 1953, questionne la part de propagande communiste dans ses ouvrages, dont certains sont présents dans les centres de l'United States Information Agency (USIA), organisme international qui dépend du Département d'Etat. Oscillant entre " Je ne peux pas répondre à cette question " et " Je dois refuser de répondre à cette question ", Dashiell Hammett ne se livre jamais à ses enquêteurs. On l'accuse de " mépris " et d'" entêtement " à l'égard de la cour ! Nous ne sommes pas très loin de la passivité subversive du fameux employé de bureau, Bartleby, peint par Herman Melville, qui n'a de cesse d'opposer à tout ordre que lui adresse son patron, un sempiternel " Je préfèrerais ne pas " !

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782844853158

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    14 cm

  • Largeur

    9 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Dashiell Hammett

Homme de paradoxes, Dashiell Hammett (1894-1961) l'est assurément. Après sa mort, le FBI continua d'enquêter sur lui, intrigué par les activités de ce militant pro-communiste, condamné à la prison par les tribunaux maccarthystes, mais par ailleurs patriote convaincu, engagé en 1942, pour la seconde fois dans l'armée. Homme de légendes aussi, légendes que ses biographes n'ont guère contribué, tant s'en faut, à démentir : le détective privé de l'agence Pinkerton devenu auteur de romans noirs, le scénariste à la mode, courtisé par les Studios d'Hollywood, le séducteur invétéré menant grand train.

empty