Le loup des mers Le loup des mers
Le loup des mers Le loup des mers

Le loup des mers (préface Erik Orsenna)

Traduction LOUIS POSTIF  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

Dès sa parution en 1904 le loup des mers fut reconnu comme un chef-d'oeuvre... Un chef-d'oeuvre du " roman d'aventures ". ce qui consterna london - lequel avait rêvé là d'une sorte de " roman total ", comme avait pu être un demi-siècle plus tôt le moby dick de melville. Fasciné à l'époque par les idées de nietzsche - qu'il cherchera à réfuter plus tard sans pouvoir vraiment s'en détacher -, le combat des hommes qu'il évoque, affrontés à un océan aveugle et sourd. c'est d'abord celui de l'idée contre ce qu'il est convenu d'appeler le réel. La tempête. les mutineries réprimées, la chasse aux phoques sont bien là, certes, et violemment là même. mais comme autant d'hameçons lancés au lecteur sédentaire en attente d'un autre espace où l'esprit puisse s'ébattre dans un monde à sa mesure. L'un des plus grands london, sans hésitation possible ce que nous rappelle ici un préfacier qui n'en est pas encore revenu. jean-françois deniau

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782859408190

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    380 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    308 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty