La ligne d'ombre

La ligne d'ombre

Résumé

"Chez l'écrivain Joseph Conrad est présent, derrière son art et les qualités consciemment mises en oeuvre pour le servir, un certain esprit cosmique, un pouvoir d'entraîner le lecteur sous la surface du coeur de la terre, pour observer le processus qui, par son cours lent et inexorable, en a formé la croûte, à laquelle se cramponnent toutes nos diverses petites formes vivantes. Il a le pouvoir de faire sentir à son lecteur l'inévitable unité de tout ce qui existe, de lui insuffler le sentiment consolant d'appartenir lui-même à une vaste Unité inconnue." John Galsworthy "Soudain (comment le traduire en mots ?), eh bien, soudain les ténèbres se transformèrent en eau. C'est la seule expression qui convienne. Une lourde averse, un déluge, arrive à grand bruit ; on l'entend approcher sur la mer, dans l'air aussi, je crois. Mais ceci était différent. Sans le moindre murmure ou frémissement, sans bruit, sans même la sensation du moindre contact, je fus instantanément trempé jusqu'aux os. Ce qui n'était pas difficile, puisque je n'avais sur moi que mon pyjama. Mes cheveux aussitôt saturés, l'eau dégoulina sur mon visage, me boucha le nez, les yeux, les oreilles. En une fraction de seconde, j'en avalai une bonne quantité. Quant à Gambril, il avait le souffle coupé. Il toussait d'une manière lamentable, de la toux brève d'un malade, et je le regardais comme on regarde un poisson dans un aquarium à la lueur d'une lampe électrique, forme phosphorescente, évanescente. Seulement, il ne s'échappait pas. Mais autre chose se produisit. Les deux lampes de l'habitacle s'éteignirent."

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782862605845
  • Disponibilité Manque sans date
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 13 cm

Série : Non précisée

empty