Julia Danzas ; de la cour imperiale au bagne rouge Julia Danzas ; de la cour imperiale au bagne rouge
Julia Danzas ; de la cour imperiale au bagne rouge Julia Danzas ; de la cour imperiale au bagne rouge

Julia Danzas ; de la cour imperiale au bagne rouge

À propos

"Le livre qu'on va lire opère une double résurrection : celle d'une femme russe du XXe siècle hors du commun et celle d'une oeuvre méconnue" , écrit l'historien Etienne Fouilloux. Une femme hors du commun : née à Athènes en 1879 dans une famille russe noble d'origine gréco-française, petite-nièce du témoin de Pouchkine, demoiselle d'honneur de la dernière impératrice de Russie, Julia Danzas s'engagea dans l'armée active au moment de la première guerre mondiale, puis après la révolution, convertie du stoïcisme au catholicisme, fonda une petite communauté monastique à Petrograd.
Arrêtée en 1923, condamnée à dix ans de camp (Irkoutsk, Solovki), elle fut libérée en 1932 grâce à Gorki et sa femme. "Rachetée" par son frère émigré en Allemagne, elle put venir en France en 1934, et devint, en tant que tertiaire dominicaine, la cheville ouvrière de la revue Russie et Chrétienté (Istina). En 1939, elle part pour Rome, où le cardinal Tisserant lui commande une réfutation de l'athéisme soviétique.
Elle meurt en 1942, après une vie "extraordinairement mouvementée" . Une oeuvre méconnue : un essai sur le sens de l'existence (Les aspirations de la pensée, 1906), une histoire du gnosticisme (En quête de la Divinité, 1913), puis en France, un témoignage (le premier d'une détenue) sur ses années de Goulag (Bagne rouge, 1935), des études sur l'histoire du christianisme et de la pensée religieuse russes, et en Italie, L'impératrice tragique et son temps.
Alexandra Fiodorovna et l'agonie du tsarisme russe. Et plusieurs importants inédits, publiés dans ce volume : deux journaux intimes (1914-1922) relatant une expérience mystique sans équivalent dans la littérature russe, des autobiographies, une étude sur Raspoutine ("Le moujik sacré"). Nourrie de nombreux documents d'archives (Saint-Pétersbourg, Paris, Lyon, Rome), cette docu-biographie met à jour, comme dans une fouille archéologique, des trésors inconnus de la vie intellectuelle et spirituelle russe.
Profeseur émérite de l'Université de Caen-Normandie, Michel Niqueux a notamment publié une Anthologie de la pensée russe de Karamzine à Poutine (L'Occident vu de Russie), Paris, Institut d'études slaves, deuxième édition, 2017) et (avec Leonid Heller) une Histoire de l'utopie en Russie(PUF, 1995).

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Biographie

  • EAN

    9782940628513

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    496 Pages

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    15 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty