Certains n'iront pas en enfer

Certains n'iront pas en enfer

Traduction JEAN-CHRISTOPHE PEUCH  - Langue d'origine : RUSSE

À propos

Si Ceux du Donbass, paru en 2018 était une chronique des événements, un exercice littéraire proche de celui d'un mémorialiste où, de l'aveu même de l'auteur, son Donbass à lui restait hors-champ, Certains n'iront pas en enfer est un roman d'autofiction. Écrit et publié après le retour de Zakhar Prilepine du Donbass (en juillet 2018), il est marqué par un certain recul pris par rapport aux événements. Cela imprègne le récit d'une indéniable mélancolie et permet de magnifier la réalité pour donner une stature quasi-mythique à certains des personnages évoqués.
Certains n'iront pas en enfer est donc inspiré d'une expérience personnelle, issue de l'engagement de Prilepine dans le conflit du Donbass. Prilepine offre ici un texte éclectique, impressionniste et littéraire qui nous permet de mieux comprendre les raisons de son départ pour le Donbass, son état d'esprit et ses occupations concrètes pendant les années de guerre. Il retrouve ici sa plume imagée et concise et une force d'évocation captivante. Comme chez son mentor Edouard Limonov, la prose romanesque est aussi le prétexte pour créer un double fantasmé et omniprésent.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782940628780

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Zakhar Prilepine

  • Naissance : 7-7-1975
  • Age : 45 ans
  • Pays : Russie
  • Langue : Russe

Zakhar Prilepine est né en 1975 dans un petit village de la région de Riazan. Vigile dans une boîte de nuit puis manutentionnaire et barman, il s'est engagé dans les deux guerres tchétchènes en 1996 et 1999. A son retour, il a travaillé comme rédacteur en chef d'une revue people prenant le temps d'écrire son premier roman Pathologies (éditions des Syrtes, 2007). Auteur de la “première ?uvre dans la littérature russe qui montre la guerre en Tchétchénie telle quelle est”, il a reçu le Natsionalny, le prix du meilleur livre de l'année en 2005.
Résidant à Nijni-Novgorod, rédacteur en chef de l'édition régionale de Novaïa Gazeta, le journal où écrivait Anna Politkovskaïa, la journaliste assassinée, et d'un bureau d'information, il a soutenu la coalition anti-pouvoir L'Autre Russie.
Militant politique proche de Limonov, il a été l'un des principaux organisateurs des premières manifestations contre Poutine et les fraudes électorales. Il est d'ailleurs l'un des personnages du Limonov d'Emmanuel Carrère.
Actes Sud a publié son roman San'kia (2009), et son recueil de nouvelles Des chaussures pleine de vodka chaude (2011).

empty