Athalie Athalie
Athalie Athalie

Athalie (édition bilingue français/anglais)

, ,

À propos

Cette édition d'Athalie de Racine réunit, pour la première fois, le texte original de la tragédie de Jean Racine, écrite pour les Demoiselles de Saint-Cyr en 1691, et les intermèdes musicaux de Jean-Baptiste Moreau, en suivant le déroulement de la pièce, marquée par l'intrication de la musique au sein de la déclamation. La musique intervient sous la forme de prologue, ouverture, et d'intermèdes situés au cours des actes et à la fin de ceux-ci. Composée pour voix de femmes (solos et choeurs à deux voix) et petit ensemble instrumental, elle représente un quart du spectacle d'Athalie. On a joint à l'édition d'Athalie celle d'intermèdes anonymes composés au milieu du XVIIIe siècle d'après la version originale de Moreau. Plus brefs, ils privilégient les pièces chorales au détriment des solos et sont écrits pour voix mixtes.

Rayons : Arts et spectacles > Musique

  • EAN

    9790560040264

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    967 g

  • Distributeur

    Symetrie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Multilingue   Broché  

Anne Piéjus

Anne Piéjus, agrégée de l'Université, premiers prix d'esthétique et d'histoire de la musique au C.N.S.M. de Paris, est actuellement chargée de recherches à l'Institut de recherche sur le patrimoine musical en France. Ses recherches portent sur la musique du théâtre religieux au XVIIe siècle, sur l'oratorio et le madrigal spirituel, et sur la vie musicale des ordres enseignants en France et en Italie.

Jean Racine

1639-1699 Jean Racine naît un an après Louis XIV, en 1639 alors que Corneille a trente-trois ans et Molière, dix-sept. En 1643, il se retrouve orphelin et sa soeur, entrée à Port-Royal, est devenue abbesse. Il est recueilli par son grand-père maternel et bénéficie gracieusement des Petites-Ecoles de l'abbaye. En 1653, il entre au Collège de Beauvais et de retour dans le foyer janséniste, il y recevra des cours de grec. Malgré les reproches de sa soeur, il fréquente les gens de lettres: La Fontaine, puis Boileau et Molière. A partir de 1667, il donne ses meilleures pièces et reçoit une pension royale. Dix ans plus tard, il devient, avec Boileau, historiographe du roi, au grand scandale de certains, Mme de Sévigné en tête. Ses pièces Esther et Athalie, jouées à Saint-Cyr, obtiennent un grand succès mondain. En 1694, Racine se rapproche de Port-Royal et entreprend des négociations en faveur de l'abbaye.ÿIl meurt, rue des Marais, le 7 janvier 1699 et selon son désir, est inhumé à Port-Royal des Champs. Le cimetière sera détruit, comme l'abbaye, en 1709, par ordre du roi. Le 2 décembre 1711, les restes du poète sont à nouveau inhumés à Saint-Etienne-du-Mont.ÿOn peut se plaire à étudier la poésie racinienne, la musique des vers et la beauté des images. On peut relever et expliquer les emprunts à la mythologie, à l'histoire et aux maîtres antiques. Mais est-il de meilleure approche, pour un public jeune, que l'étude des sentiments tels que Racine nous les montre, ni héroïques, ni royaux mais humains simplement. Avec lui, s'installe en littérature l'empire des femmes: il les a peintes au moment où elles deviennent souveraines dans une société lassée des guerres. Il a peint la Femme, plus sensible que raisonnée, courageuse ou violente quand la passion s'empare d'elle.

Jean-Baptiste Moreau

Jean-Baptiste Moreau (1656-1733), d'origine angevine, fut maître de musique à la cathédrale de Langres puis de Béziers, surintendant de la musique des États de Languedoc, avant de s'installer dans la capitale. Introduit auprès de la Dauphine, il composa les intermèdes de tragédies pour la maison royale de Saint-Cyr (Esther et Athalie de Racine, dont il musiqua aussi les cantiques spirituels, Jephté de Boyer, Jonathas de Duché de Vancy, etc.). Des fragments conservés et les témoignages confirment qu'il composa aussi une cantatille, d'autres ?uvres spirituelles et des pièces de circonstance.

Découvrez un extrait PDF
empty