une passion absurde et dévorante : écrits sur le football

une passion absurde et dévorante : écrits sur le football

À propos

Un soir d'été 1982, Olivier Guez assiste à son premier match de football. Il n'a pas 10 ans. Les formes pures du stade, les projecteurs aveuglants, le vert ardent de la pelouse cernée de lignes laiteuses, et les milliers de petites touches bleues qui parsèment les gradins ? : le vertige, l'immense frisson. Il ne s'est jamais vraiment remis de ce spectacle grandiose. Le football a donné à l'écrivain le goût des autres, et le goût du large.
Au fil des voyages, il a constaté que ce sport était le miroir des nations, de leur mémoire, de leurs conflits et de leurs imaginaires. Sur un terrain de football se racontent l'identité de la France, le stalinisme et le dégel en Union soviétique, la question raciale au Brésil, la modernité de l'Argentine et de Diego Maradona, le destin de l'Allemagne de l'Est après la réunification, les ambitions planétaires du Qatar et, sous l'égide de la FIFA, les dérives du capitalisme depuis trente ans.
C'est le football, cette passion absurde et dévorante que partagent des milliards d'hommes et de femmes à travers le monde, trait d'union de la planète globalisée, que décrit Olivier Guez dans un recueil de textes admirables de sincérité, entrecoupé de photographies de légende, qui vibrent pour toujours dans la mémoire de chacun.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9791032907559

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.8 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    246 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Olivier Guez

  • Naissance : 1-1-1974
  • Age : 47 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Olivier Guez a 40 ans. Journaliste (Frankfurter Allgemeine Zeitung, Le Monde, New York Times...), auteur de plusieurs essais remarqués (L'Impossible Retour, Flammarion ; Eloge de l'esquive, Grasset), il est traduit en 9 langues. Les Révolutions de Jacques Koskas est son premier roman.

empty